Aller au contenu principal

Pourquoi y a-t-il des protestations massives à Hong Kong ?

Par Nora Jaafar, Publié le 11/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Des centaines d'entreprises de Hong Kong se sont engagées à fermer boutique pendant la journée de mercredi afin de permettre aux employés de se joindre à une autre manifestation contre un plan visant à autoriser l'extradition de suspects criminels en Chine continentale.

 

Mardi après-midi, une liste croissante de près d'un millier d'entreprises, dont des boulangeries, des magasins de jouets et des confiseries, a déclaré leur intention de fermer leurs portes le jour où la législature de la ville sera prête à débattre le projet de loi sur l'extradition.

 

Le leader de Hong Kong, Carrie Lam, a refusé de changer d'avis sur le plan malgré la protestation massive qui a eu lieu dimanche contre ce projet.

 

Certaines sociétés ont dit qu'elles espéraient que d'autres entreprises suivraient l'exemple pour protester contre le projet de loi, qui permettrait le transfert de suspects criminels vers des juridictions avec lesquelles Hong Kong n'a pas conclu d'accord d'extradition.

 

Les organisateurs ont déclaré que plus d'un million de personnes sont descendues dans la rue ce dimanche pour exprimer leur colère au sujet du projet de loi, qui passe à l'étape de la deuxième lecture mercredi. Des militants ont prévu une autre manifestation devant le Conseil législatif dès ce mardi soir.

 

Une propriétaire d'entreprise, qui ne voulait pas être nommée, a déclaré qu'elle fermerait ses quatre magasins pour que 15 employés puissent se joindre à la manifestation.

 

"Tout le monde dans l'entreprise partage la même conviction, on a envie de participer à cette journée et de voir comment ça va se terminer. Même si certains diront que c'est inutile et que le gouvernement pourrait ne pas nous entendre, j'ai l'impression que si nous ne faisons rien maintenant, nous le regretterons à l'avenir. Si on ne proteste pas maintenant, alors quand ?"

Inde : le bilan des décès dus à la Covid-19 serait en réalité plus élevé

En Inde, la récente vague dévastatrice de la Covid-19 a inondé les hôpitaux de patients et les crématoriums de cadavres. Selon certains experts indiens, de nombreux décès liés à cette pandémie ne sont...

Le prix des véhicules électriques devrait considérablement baisser

Selon une étude réalisée par Bloomberg New Energy Finance (BNEF) et commandée par l’ONG Transport et Environnement (T&E), les voitures et utilitaires électriques coûteront moins cher à construire ...

Le variant indien détecté dans 44 pays, dont le Maroc

Ce mercredi 12 mai, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a dévoilé que le variant indien a été détecté dans 44 pays, dont le Maroc. L’organisation a ajouté qu’elle a reçu «des notifications de dé...

OMS : la pandémie aurait pu être évitée, selon des experts indépendants

Ce mercredi 12 mai, un groupe indépendant mis en place par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié son rapport final au sujet de la pandémie de la Covid-19. Ce document a été publié après h...

Covid-19 : l'OMS classe le variant indien comme préoccupant

Estimé «plus contagieux», le variant indien a été classé, ce lundi 10 mai, comme «préoccupant au niveau mondial» par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Portant le nom scientifique B.1.617, cet...

Covid-19 : après n'avoir recensé quasiment aucun décès, le Royaume-Uni abaisse son niveau d’alerte

Une première depuis le 30 juillet 2020 ! Ce lundi 10 mai, le Royaume-Uni n’a recensé presqu'aucun décès lié au coronavirus sur son sol au cours des dernières 24 heures. En effet, trois des quatre régi...