Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Économie / RSU : 1,2 million de personnes exclues du régime AMO Tadamon

RSU : 1,2 million de personnes exclues du régime AMO Tadamon

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

1,2 million, c’est le nombre de bénéficiaires qui ont été exclus du régime de l’AMO Tadamon car ils ont dépassé l’indice requis, selon les données du Registre social unifié (RSU).

Selon Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé et de la Protection Sociale, un cadre juridique est mis en place pour superviser l’ensemble du processus et pour faciliter la transition du régime RAMED à l’AMO Tadamon.

Un délai a été accordé aux citoyens pour s’inscrire au RSU. Par ailleurs, une directive a également été émise pour assurer un accès continu aux services de santé pour les maladies chroniques pendant la période de transition.

Les critères du RSU

Les critères d’éligibilité à l’AMO Tadamon ont été élaborés en conformité avec la législation régissant le ciblage des bénéficiaires des programmes de soutien social, en prenant en compte la création de l’Agence nationale des registres (ANR), a affirmé le ministre.

Aït Taleb a détaillé les mesures prises à cet égard, soulignant que 139 programmes de protection sociale ont été analysés pour former la base d’un système de ciblage utilisant les données du Haut-commissariat au plan (HCP). Sur cette base, le Registre national de la population et le RSU ont été établis, avec des seuils basés sur les déclarations individuelles de dépenses plutôt que sur les revenus.

Lire aussi : Généralisation du RSU : quel impact ?

De plus, la loi n°41.23 a été promulguée pour annuler les dettes envers la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Environ 10,4 millions de bénéficiaires ont été transférés du régime RAMED à l’AMO Tadamon, mais certains n’ont pas renouvelé leur adhésion. Au total, 7,7 millions de bénéficiaires ont été intégrés au régime AMO Tadamon, représentant 96% des bénéficiaires ciblés.

Pour garantir l’équité d’accès, la loi n° 60.22 a instauré un régime d’assurance maladie obligatoire pour ceux capables de supporter les obligations d’adhésion sans activité, rémunérée ou non rémunérée. Cette loi est entrée en vigueur après la publication du décret n° 2.23.690 dans le Bulletin Officiel n° 7258 le 21 décembre 2023, fixant les cotisations en fonction des niveaux de points attribués selon le système de ciblage des bénéficiaires des programmes de soutien social.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité


Et sur nos réseaux sociaux :

RSU

La région Dakhla-Oued Eddahab fait sa promo à Madrid

Madrid accueille depuis mardi le forum économique de haut niveau dédié aux opportunités d’affaires dans la région Dakhla-Oued Eddahab, avec …
RSU

Le Maroc leader de l’export de poivrons vers l’Espagne

Selon les données de Hortoinfo, en 2023, le Maroc a consolidé sa position en tant qu'exportateur majeur de poivrons vers l'Espagne, avec des…
RSU

Carburants : les prix sont à la hausse

Les automobilistes font face à une augmentation des prix des carburants à la pompe, une tendance observée chez la plupart des distributeurs …
RSU

Maroc-Monaco : un mémorandum d’entente pour la coopération économique

Un nouvel accord entre le Maroc et la principauté de Monaco ouvre des perspectives prometteuses pour une coopération économique et commercia…
RSU

Classement Mena de Forbes : les banques marocaines se démarquent

Le magazine Forbes Middle East a mis en lumière le dynamisme du secteur bancaire marocain en incluant trois de ses institutions dans son der…
RSU

Climat : quels risques sur le secteur bancaire marocain ?

Bank Al-Maghrib (BAM) et la Banque Mondiale (BM) ont récemment divulgué les résultats d'une étude pionnière sur les risques climatiques dans…
RSU

Affaires : des entreprises marocaines et belges en conclave à Casablanca

Une rencontre économique entre le Maroc et la Belgique s'est déroulée à Casablanca, avec la participation du Chef de gouvernement Aziz Akhan…
RSU

Le FMI prévoit une croissance de 3,1% pour le Maroc

Selon les prévisions du Fonds monétaire international (FMI) divulguées lors de ses réunions de printemps à Washington en partenariat avec la…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire