Mondial 2022 : (groupe G et H), qui sont les favoris ?

Temps de lecture : 7 minutes

Mondial 2022 : (groupes G et H), qui sont les favoris ?

Temps de lecture : 7 minutes

Temps de lecture : 7 minutes

Le compte à rebours a déjà commencé. Dans quelques jours et précisément le 20 novembre prochain, aura lieu le coup d’envoi du Mondial 2022. Pendant un mois, le monde du football va avoir les yeux rivés sur le Qatar. Nous continuons notre analyse des groupes et des chances d’atteinte du second tour des équipes. Une série que nous clôturons avec les poules G et H.

Temps de lecture : 7 minutes

Groupe G : serait-ce l’année du Brésil ?

Numéo 1 mondial, le Brésil est l’un des grands favoris de cette 22e édition. La Seleçao se retrouve dans un groupe quasi-similaire à celui de 2018 en Russie, aux côtés de la Serbie et de la Suisse, avec le Cameroun, cette fois-ci, au lieu du Costa Rica.

Avec Neymar de retour au top de sa forme et un effectif impressionnant avec en tête de liste Vinicius Jr (Real Madrid), Marquinhos (PSG), Thiago Silva (Cheslea), Gabriel Jesus (Arsenal), Casemiro (Manchester United), Lucas Paquetá (West Ham United) et autres, le Brésil arrive au Qatar avec l’objectif de remporter une sixième étoile depuis 2002, car au pays de Pelé, l’attente commence à être longue.

Mais au-delà d’un effectif rempli de talents, les hommes de Tite ont marqué les esprits récemment avec des cartons contre le Ghana (3-0) et la Tunisie (5-1), soit deux équipes présentes au Qatar. Lors des éliminatoires, Les Brésiliens ont roulé sur leurs adversaires dans le groupe de la zone Amérique du Sud. Ils ont d’ailleurs remporté les neuf premiers matchs de leur parcours qualificatif. Impressionnant, le Brésil n’a pas perdu le moindre match et n’a concédé le nul qu’à 3 reprises. Plus fort encore, ils ont inscrit un total de 40 buts et en ont encaissé 5, soit la meilleure attaque et meilleure défense d’Amérique du Sud. Bref, tous les ingrédients sont réunis pour parvenir au succès.

 

Lire aussi : Mondial 2022 : (groupes A et B), qui sont les favoris ? 

 

Pour les Suisses, ils auront à cœur d’enchaîner les bonnes performances. Parvenus à se hisser jusqu’en 8es de finale des deux dernières éditons, les Helvètes sont plus efficaces en Coupe du monde. Ils restent aussi sur un excellent Euro, conclu par une élimination en quarts de finale contre l’Espagne aux tirs au but après avoir éliminé la France, championne du monde, au tour précédent.

Bien que peu habituée aux podiums, la Nati s’est taillée une réputation d’adversaire coriace au cours de la dernière décennie, en tenant la dragée haute à de grandes équipes du continent européen et d’ailleurs. Lors des éliminatoires, les Suisses ont créé la surprise, en terminant en tête de leur groupe, devant l’Italie.

Quant à la Serbie, elle n’est surtout pas l’équipe à sous-estimer, malgré son absence lors du dernier Euro.  Aved Dušan Vlahović, buteur attitré de la Juventus Turin, le milieu Filip Kostic, fraîchement recruté par le club italien, ou encore le milieu de la Lazio Rome, Sergej Milinković-Savic, cette sélection a du potentiel et devrait avoir une carte à jouer dans un groupe qui reste assez ouvert derrière le Brésil.

Enfin, on retrouve le Cameroun dans cette poule. Les Lions indomptables sont de retour dans un tournoi, dont ils ont marqué l’histoire en 1990, devenant la première nation africaine à accéder aux quarts de finale.

Après avoir raté la Coupe d’Afrique des Nations, jouée sur leur sol, les hommes de Rigobert Song sont placés en position d’outsider dans ce groupe compliqué. Mais leur attaque fera certainement parler d’elle, grâce à la présence d’Eric Maxim Choupo- moting qui est tout feu tout flamme actuellement avec son club le Bayern de Munich.

Actuellement en 43e place du classement FIFA, le Cameroun s’en veut encore de n’avoir pu obtenir que la troisième marche du podium lors de la dernière CAN. Au Qatar, les Guerriers Taeguk veulent faire oublier cet échec. Ils se voient en effet aller trop loin dans ce Mondial, en misant sur une génération de joueurs de talent, comme André Onana (Inter Milan), André-Frank Zambo Anguissa (Naples), Karl Toko-Ekambi (Olympique Lyonnais) et d’autres.

 

Lire aussi : Mondial 2022 : (groupes C-D et E), qui sont les favoris ? 

 

Groupe H : jusqu’où peut aller le Portugal ?

Opposant le Portugal, la Corée du Sud, le Ghana et l’Uruguay, le groupe H s’annonce assez ouvert. Les quatre nations sont certes redoutables, mais aucune d’elles ne fait réellement partie des favoris. Toutefois, cela promet du suspense, puisque toutes les équipes ont ainsi la possibilité de décrocher leur billet pour le tour suivant.

Commençons par l’équipe de Cristiano Ronaldo, qui prend part à sa huitième phase de finale de Coupe du monde. Neuvième au classement FIFA, son statut donne clairement l’impression de se trouver sur la pente descendante. D’ailleurs, plus personne ne classe le Portugal parmi le premier cercle des favoris.

 

 

En témoigne sa campagne de qualification qui s’est révélée décevante. C’est la Serbie qui a terminé en tête de la poule et les Lusitaniens ont dû en passer par les barrages, qui les ont vu éliminer la Turquie (3-1) puis la Macédoine du Nord (2-0). Si les Portugais sont têtes de série de ce groupe, ils risquent d’avoir du mal à dépasser les quarts de finale.

Lire aussi : Mondial 2022 : (groupe F), quelle chance pour le Maroc ?

Quant aux Uruguayens, ils se sont, eux aussi, qualifiés sans gloire, en terminant 3es des qualifications en zone Amérique du Sud, très loin du Brésil et de l’Argentine et avec 4 points d’avance seulement sur le Pérou, barragiste. Le tout en ayant perdu un tiers des matchs, soit 6 sur 18 rencontres.

Malgré son effectif vieillissant, l’Uruguay a les moyens de rejoindre les huitièmes de finale. Luis Suarez (Nacional), Edinson Cavani (Valence) et Diego Godín (Velez Sarsfield) sont d’ailleurs toujours là et ils pourraient aider le groupe récupérer la première place en surprenant le Portugal.

Pour sa part, la Corée du Sud participe à son 11e Mondial et espère y faire bonne figure.  Son principal fait d’arme reste la victoire face aux Allemands en 2018 (2-0). Heung-Min Son sera le joueur à suivre. Capitaine de la sélection avec 31 buts, l’attaquant de Tottenham est actuellement en pleine forme et s’affirme depuis plusieurs saisons comme une référence à son poste en Europe.

Dans ce groupe, difficile d’imaginer une qualification des Sud-Coréens. Une affaire qui s’annonce également compliquée pour le petit poucet du groupe, le Ghana. La défaite (3-0) contre le Brésil suivi d’une courte victoire face au modeste Nicaragua (1-0) lors de la récente série d’amicaux s’avère ainsi peu rassurant pour les Black Stars qui disputeront leur 4e Mondial.

Il est essentiel de noter que les quadruples champions d’Afrique auront l’occasion de prendre leur revanche lorsqu’ils affronteront à nouveau l’équipe de Luis Suarez, qui a brisé leur rêve en quarts de finale en 2010 dans des circonstances douloureuses (main de Luis Suarez).

 

Recommandé pour vous


Mondial 2022 : nul blanc entre le Maroc et la Croatie à la mi-temps

Le premier match des Lions de l'Atlas en Coupe du monde 2022 se tient ce me…

Mondial 2022 : les Bleus s’offrent l’Australie mais perdent Lucas Hernandez

La France, championne du monde en titre, a réussi son entrée dans le Mondia…

Mondial 2022 : que vaut la Croatie, premier adversaire du Maroc ?

Le groupe F du Maroc lance demain sa Coupe du monde. Le premier match de ce…

Préparation au Mondial 2022 : quel bilan pour le Maroc ?

Ce n'est pas une Coupe du monde comme les autres qui se tient au Qatar. Pla…