Migrants abandonnés en mer, l’Agence européenne de gardes-frontières complice ?

Temps de lecture : 2 minutes


Migrants abandonnés en mer, l’Agence européenne de gardes-frontières complice ?

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Société , La sélection podcast

Temps de lecture : 2 minutes

Le 28 mai 2021, une trentaine de migrants ont été secourus au large de Tchesmé, en mer Égée, par les gardes-côtes turcs. Selon l’enquête du Monde et de ses partenaires de Lighthouse Reports, ils auraient été laissés à la dérive à bord d’un petit canot de survie par les Grecs. Pourtant, au matin, ils avaient accosté sur l’île de Lesbos, en Grèce, ce qui signifie qu’ils auraient dû pouvoir demander asile à ce pays européen.

Cet incident révèle une pratique contraire au droit international. Il a toutefois été recensé comme une «prévention au départ» dans un fichier interne à l’Agence européenne de gardes-frontières (Frontex), que se sont procuré des médias, dont Le Monde. Entre mars 2020 et 2021, sur 222 incidents recensés comme des «préventions au départ», 22 cas représentent, au moins, des renvois illégaux de migrants. Le directeur de Frontex, Fabrice Leggeri, a depuis démissionné, visé par une enquête de l’Office européen de lutte antifraude.

Tomas Statius, journaliste à Lighthouse Reports, détaille les accusations qui pèsent sur Frontex, accusée d’avoir maquillé les renvois illégaux de migrants en mer Égée.


Recommandé pour vous

Les dangers des pesticides

Temps de lecture : 1 minute

Au moins six maladies graves sont causées par une exposition professionnelle aux pesticides. Même avec une faible exposition, les pesticides pe…

Maroc : les médias s’impliquent dans la lutte contre l’obésité

Temps de lecture : 2 minutes

Depuis 2020, la Journée mondiale unifiée contre l’obésité se déroule le vendredi 4 mars. Cette mobilisation souhaite apporter une réponse mond…




Pavé parallax 1