Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Économie / Baromètre des flottes et de la mobilité : quel est le moral des entreprises ?

Baromètre des flottes et de la mobilité : quel est le moral des entreprises ?

Temps de lecture : 3 minutes

Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

57% des entreprises marocaines prévoient une croissance de leur flotte de voitures particulières. Ce n’est pas peu dire. Un chiffre optimiste révélé par l’Arval Mobility Observatory Maroc pour sa troisième édition du Baromètre des Flottes et de la Mobilité 2024, en partenariat avec l’institut Ipsos. Réalisée dans pas moins de 30 pays auprès de 8.605 entreprises, dont 250 situées au Maroc, l’enquête fournit une analyse approfondie des perspectives et des stratégies des entreprises concernant la gestion de leurs parcs automobiles, la diversité énergétique et l’intégration de nouvelles solutions de mobilité.

Temps de lecture : 3 minutes

Vous l’aurez compris, les gestionnaires de flottes marocains expriment un optimisme notable quant à l’avenir de leurs parcs automobiles. Selon les résultats, 57% des entreprises marocaines prévoient une croissance de leur flotte de voitures particulières (VP) au cours des trois prochaines années, un chiffre nettement supérieur à la moyenne mondiale de 29%. Cette tendance positive se reflète également dans les prévisions concernant les flottes de véhicules utilitaires (VU), avec 45% des entreprises anticipant une croissance, contre 28% à l’échelle mondiale.

Lire aussi : Avec sa nouvelle feuille de route, RAM compte doubler sa flotte d’ici 10 ans

Cette confiance repose principalement sur les prévisions de développement des activités pour 2024 et les besoins en ressources humaines. Un autre facteur clé est l’augmentation de l’utilisation de véhicules d’occasion dans les flottes d’entreprise, un choix adopté par 73% des entreprises marocaines, bien au-delà de la norme mondiale. Cette tendance est appelée à se renforcer, avec 93% des entreprises envisageant d’inclure des véhicules d’occasion dans leurs parcs.

Transition énergétique : un retard à rattraper

Le Maroc présente un certain retard par rapport à la moyenne mondiale en ce qui concerne l’adoption des technologies de carburants alternatifs. Actuellement, seulement 15% des entreprises marocaines utilisent au moins une technologie alternative pour les voitures particulières, contre 49% au niveau international. Cependant, l’intérêt pour ces technologies est en croissance, avec 64% des entreprises prévoyant de migrer vers ces solutions dans les trois prochaines années.

Lire aussi : Automobiles : Arval Maroc, pionnier de la transition énergétique

Les véhicules hybrides rechargeables sont perçus comme offrant le potentiel le plus élevé, particulièrement parmi les grandes entreprises, suivis des véhicules électriques à batterie (BEV) et des hybrides classiques. Malgré cette tendance, plus de la moitié des gestionnaires de flottes marocaines prévoient que leurs parcs resteront principalement alimentés par l’essence ou le diesel au cours des trois prochaines années.

Adoption des solutions de mobilité alternative

L’adoption des solutions de mobilité alternative par les entreprises marocaines continue de surpasser la tendance mondiale. En 2024, 84% des entreprises marocaines ont adopté au moins une solution de mobilité alternative, contre 75% au niveau mondial. Les grandes entreprises montrent une adoption particulièrement élevée à 91%.

Les transports en commun et le covoiturage entre employés sont les solutions les plus couramment utilisées. Cependant, le « Budget Mobilité » est perçu comme la solution avec le plus grand potentiel à l’horizon de trois ans, suivi par la location courte ou moyenne durée. Les principales motivations pour l’implémentation de ces solutions incluent les besoins en ressources humaines, les politiques de responsabilité sociale des entreprises (RSE) et l’amélioration de l’image de marque de l’employeur.

Lire aussi : CDG Invest entre dans le capital d’Autoecoparts Sas

En 2024, 46% des flottes d’entreprises marocaines comprennent des véhicules connectés, un chiffre en légère baisse par rapport à l’année précédente (56%) mais toujours au-dessus de la moyenne mondiale de 40%. Cependant, l’utilisation effective des données télématiques reste faible, avec seulement 11% des entreprises exploitant ces données pour réduire la consommation de carburant ou optimiser les trajets. Malgré cela, l’intérêt pour la télématique est élevé, 52% des entreprises envisageant de mieux utiliser ces outils à l’avenir.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

flotte

Akkan : épopée de la première plateforme de crowdfunding marocaine (Interview)

En septembre 2023, la Banque centrale et l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) ont publié des textes réglementaires pour encadr…
flotte

Voyage au Maroc : les avertissements des Affaires étrangères espagnoles

Voyager au Maroc, comme dans tout autre pays, comporte des risques, des surprises, bonnes ou mauvaises, auxquelles il vaut mieux se préparer…
flotte

Banque mondiale : le Maroc face à un ralentissement économique en 2024

Alors que les prévisions économiques mondiales peinent à retrouver leur lustre d'antan, le Maroc se trouve à un carrefour important. Selon d…
flotte

Transition digitale : que doit faire le Maroc ?

La pandémie de COVID-19 a accéléré la transition digitale, révélant l'importance cruciale de ce secteur dans la résilience économique et la …
flotte

Emploi et investissement : Akhannouch défend son bilan

Cette séance a été l'occasion pour le chef du gouvernement de justifier les choix d'investissement effectués. Il a présenté les divers plans…
flotte

Gotion High-Tech au Maroc : la révolution Gigafactory

C’était le 6 juin dernier. La cérémonie de signature officielle de la convention d'investissement stratégique pour la construction d'une usi…
flotte

Casablanca : le prince héritier Moulay El Hassan lance la construction de la station de dessalement

Le prince héritier Moulay El Hassan a procédé, lundi à la Commune Lamharza Essahel, dans la province d’El Jadida, au lancement des travaux d…
flotte

Capital Investissement : un record de 3 milliards de DH en 2023

En 2023, les levées de fonds ont atteint un montant historique de 3 milliards de dirhams, mobilisés pour l'investissement au Maroc. Ce recor…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire