Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / Société / Laprophan et Sinopharm pour le développement pharmaceutique en Afrique

Laprophan et Sinopharm pour le développement pharmaceutique en Afrique

Temps de lecture : 2 minutes


Temps de lecture : 2 minutes

Dans une cérémonie solennelle à Casablanca, le président des laboratoires pharmaceutiques Laprophan, Farid Bennis, et le vice-président de Sinopharm International, Yan Bing, ont scellé une convention de partenariat inédite. Cet accord, présidé par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, vise à révolutionner le secteur médical et pharmaceutique au Maroc et sur le continent africain.

Une ambition commune pour l’industrialisation pharmaceutique

Les deux parties ont exprimé leur ambition conjointe de moderniser et développer les secteurs médicaux et pharmaceutiques en Afrique. L’accord s’aligne sur les directives du roi Mohammed VI, favorisant une nouvelle ère industrielle et renforçant la souveraineté nationale. L’objectif majeur de cette alliance est la création de nouvelles unités de production, stimulant ainsi l’industrialisation du continent africain.

Transfert technologique et expansion des activités

Sinopharm International transférera son expertise technologique à Laprophan pour la production de médicaments au Maroc. De plus, cette collaboration permettra la vente de principes actifs pharmaceutiques et de dispositifs médicaux. Elle concernera aussi la vente de consommables médicaux et d’équipements médicaux en Afrique subsaharienne. Yan Bing a souligné que le Maroc, en tant que porte d’entrée du continent africain, offre un potentiel de développement significatif. Un avantage qui renforcera ainsi la présence de Sinopharm en Afrique.

Une alliance pharmaceutique historique pour l’Afrique

Farid Bennis a mis en lumière l’aspect historique de cet accord. Selon lui, il ne concerne pas seulement du Maroc, mais l’ensemble du continent africain. La convention prévoit des transferts de technologies. Mais aussi la représentation et l’accompagnement du laboratoire Sinopharm au Maroc et en Afrique. L’objectif ultime est la création de sociétés d’intérêts communs pour renforcer l’industrialisation en mettant en place des industries pharmaceutiques au Maroc et sur le continent. Cette initiative vise à offrir des solutions de santé abordables aux citoyens africains, marquant ainsi un tournant majeur dans le secteur médical du continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


Le Congo prévoit une croissance de 5,3% en 2024

Le Congo prévoit une croissance de 5,3% en 2024

Selon les estimations du rapport de la Direction générale de l’économie (DG…

Afrique du Sud : Jacob Zuma, ex-président, exclu des élections à 9 jours du scrutin

Afrique du Sud : Jacob Zuma, ex-président, exclu des élections à 9 jours du scrutin

La Cour constitutionnelle sud-africaine a déclaré l'ancien président Jacob …

RDC : L’armée annonce avoir déjoué une « tentative de coup d'Etat « 

RDC : l’armée annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’Etat»  

Le porte-parole des Forces armées de la République Démocratique du Congo (R…

BRVM : le Burkina Faso lève un capital de 130 milliards de FCFA

BRVM : le Burkina Faso lève un capital de 130 milliards de FCFA

Le Burkina Faso vient de récolter une somme de 130 milliards de FCFA par l'…

De Moscou à Tunis

De Moscou à Tunis

Dans sa marche vers la « poutinisation » de son régime, Kaïs Saïed ne recul…