Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / Politique / Crise au Niger : la junte appelle à un dialogue avec la CEDEAO

Crise au Niger : la junte appelle à un dialogue avec la CEDEAO

Temps de lecture : 2 minutes


Temps de lecture : 2 minutes

La junte militaire nigérienne avait précédemment adopté une position ferme à l’égard de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Toutefois, elle semble maintenant prête à entamer un dialogue. Le général Mohamed Boubacar Toumba, ministre d’État et ministre de l’Intérieur dans le gouvernement militaire, a ainsi sollicité la solidarité de la CEDEAO. Il a déclaré lors du Forum paix et sécurité de Lomé que les militaires sont au dialogue. Ils souhaitent désormais coopérer avec l’organisation ouest-africaine pour pallier l’extrémisme au Niger.

Le changement d’attitude de la junte

Ce changement de ton de la part des putschistes nigériens suscite des interrogations. Il est probable que les sanctions de la CEDEAO, qui ont eu un impact économique significatif sur le Niger, aient poussé la junte à rechercher un compromis. La situation économique difficile au pays aurait peut-être incité les militaires à reconsidérer leur position vis-à-vis de la CEDEAO.

L’attente d’une réponse de la CEDEAO

La question cruciale est à présent de savoir si la CEDEAO répondra favorablement à l’appel de la junte. Un appel à un dialogue et une coopération dans la lutte contre le terrorisme. L’organisation ouest-africaine devra d’abord évaluer la sincérité de cette offre pour résoudre la crise au Niger. Il est impératif pour la CEDEAO d’examiner cette adresse. Elle doit, par la suite, déterminer si la junte est véritablement engagée dans un processus de dialogue constructif.

Une opportunité pour une résolution de la crise

Si la CEDEAO décide de saisir cette opportunité, il pourrait y avoir un espoir de résolution pacifique de la crise au Niger. Toutefois, la prudence reste de mise. En effet, il est essentiel que la CEDEAO assure que tout dialogue futur soit basé sur des principes de respect de l’ordre constitutionnel et des droits de l’Homme. Ce développement inattendu offre une lueur d’espoir dans un contexte de tensions régionales et de défis sécuritaires croissants dans la région. Le monde attend maintenant de voir comment la CEDEAO réagira à cet appel au dialogue de la part de la junte nigérienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


RDC : Vital Kamerhe élu président de l’Assemblée nationale, trois jours après le présumé coup d’Etat

RDC : Vital Kamerhe élu président de l’Assemblée nationale, trois jours après le présumé coup d’État

Trois jours après une tentative de coup d’État coup présumé contre son domi…

La balance commerciale camerounaise accuse un déficit de 531,7 milliards de FCFA au 4ème trimestre 2023

La balance commerciale camerounaise accuse un déficit de 531,7 milliards de FCFA au 4ème trimestre 2023

Depuis cinq ans, le Cameroun fait face à un déficit de sa balance commercia…

Le Nigéria cherche 2,25 milliards auprès de la Banque mondiale

Dette nigériane : 3,4 milliards $ refinancés par des obligations domestiques

La directrice de l'Office de gestion de la dette, Patience Oniha, a annoncé…

Au Burkina Faso, la production de la mine Yaramoko atteint 28 tonnes d'or

Au Burkina Faso, la production de la mine Yaramoko atteint 28 tonnes d’or

La compagnie minière Fortuna Silver Mines a révélé que la mine de Yaramoko …

KCB Group : bénéfice net en hausse de 69 % au 1er trimestre 2024

KCB Group : bénéfice net en hausse de 69 % au 1er trimestre 2024

Le président directeur général (PDG) du groupe bancaire kényan, KCB Group, …

Au Burkina Faso, la production de la mine Yaramoko atteint 28 tonnes d'or

L’or atteint un nouveau record historique à plus de 2.440 dollars/oz

L’once d’or (Ndlr, 1 once d’or équivaut à 28,3495 g) s’est négociée à 2.440…