Cnuced : les flux d’investissement vers l’Afrique ont atteint 83 milliards de dollars en 2021

Temps de lecture : 4 minutes

Cnuced : les investissements vers l’Afrique ont atteint 83 milliards de dollars en 2021

Temps de lecture : 4 minutes

Temps de lecture : 4 minutes

Les investissements directs étrangers (IDE) vers les pays africains ont atteint un montant record de 83 milliards de dollars en 2021. C’est ce qui ressort du Rapport sur l’investissement dans le monde 2022 de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), publié le 9 juin.

La même source indique que c’est plus du double du montant déclaré en 2020. Cette année-là, la pandémie de la Covid-19 avait fortement impacté les flux d’investissement vers le continent.

Cependant, malgré cette forte croissance, ces investissements n’ont représenté que 5,2% des IDE mondiaux, contre 4,1% en 2020.

Bien que la plupart des pays d’Afrique ont connu une hausse modérée des IDE, une transaction financière intra-entreprise en Afrique du Sud était à l’origine d’environ 45% du montant total enregistré en 2021.

Dans le détail, l’Afrique australe, l’Afrique de l’Est et l’Afrique de l’Ouest sont les sous-régions qui ont connu une importante augmentation de flux d’investissement. En Afrique centrale, les flux sont restés stables alors qu’ils ont affiché une baisse en Afrique du Nord.

De plus, les plus gros détenteurs d’actifs étrangers en Afrique sont restés européens, avec en tête les investisseurs du Royaume-Uni (65 milliards de dollars) et de la France (60 milliards de dollars).

 

Afrique australe

Les IDE vers l’Afrique australe ont presque décuplé pour atteindre 42 milliards de dollars. Cette forte augmentation est due principalement à une importante restructuration d’entreprise en Afrique du Sud, dont un échange d’actions entre Naspers et Prosus.

Parmi les nouveaux projets annoncés dans le pays, le rapport de la Cnuced cite un financement de projet d’énergie propre de 4,6 milliards de dollars parrainé par la société britannique Hive Energy. La même source évoque aussi un projet d’un milliard de dollars de la société américaine Vantage Data Centers.

Les flux d’investissement vers le Mozambique ont augmenté de 68% pour atteindre 5,1 milliards de dollars. Pendant ce temps, les flux vers la Zambie sont restés négatifs à -457 millions de dollars. Une chute brutale par rapport aux 173 millions de dollars enregistrés en 2020.

 

Afrique de l’Ouest

L’Afrique de l’Ouest a vu ses IDE augmenter de 48% pour atteindre 14 milliards de dollars. Le Nigeria, premier bénéficiaire de ces investissements, a vu ses flux doubler pour atteindre 4,8 milliards de dollars. Les projets dans les industries extractives ont également contribué à faire grimper les IDE au Ghana à 2,6 milliards de dollars, soit une augmentation de 39% par rapport à 2020. Le Sénégal a également connu une augmentation notable de 21% des IDE, qui ont atteint 2,2 milliards de dollars.

 

Afrique de l’Est

Les flux d’investissement vers l’Afrique de l’Est ont augmenté de 35% pour atteindre 8,2 milliards de dollars. L’Éthiopie, plaque tournante centrale de l’initiative chinoise « Belt and Road », a vu les flux d’IDE augmenter de 79% pour atteindre 4,3 milliards de dollars en 2021. D’autres augmentations notables ont aussi été signalées par l’Ouganda (31% à 1,1 milliard de dollars) et la Tanzanie (35% à 922 millions de dollars).

 

Afrique centrale

Les IDE d’Afrique centrale sont restés stables à 9,4 milliards de dollars. Cependant, les IDE vers la République démocratique du Congo ont augmenté de 14% pour atteindre 1,9 milliard de dollars. Les flux d’investissement vers le Congo ont, par contre, diminué de 8% pour atteindre 3,7 milliards de dollars.

 

Afrique du Nord

Enfin, les IDE vers l’Afrique du Nord ont reculé de 5% pour atteindre 9,3 milliards de dollars en 2021. Les flux d’investissement vers le Maroc ont toutefois augmenté de 52% pour atteindre 2,2 milliards de dollars en 2021, tandis que l’Égypte a vu ses IDE baisser de 12% pour atteindre 5,1 milliards de dollars.

Les promesses des États du Golfe d’investir environ 22 milliards de dollars dans divers secteurs économiques en Égypte pourraient par contre stimuler les IDE du pays à l’avenir.

Recommandé pour vous


Éducation : les gouvernements d’Afrique de l’Ouest appelés à augmenter le financement

Les organisations de la société civile en Afrique de l'Ouest appellent l…

Afrique de l’Ouest et Centrale : 80% de la population est favorable à l’adoption d’une monnaie unique

Le dernier sondage réalisé par le réseau panafricain de recherche Afroba…

Côte d’Ivoire : le pays affecté par l’augmentation des taux d’intérêt

Après s’être présentée cette semaine sur le marché monétaire de l’Afriqu…

Nigeria : la Banque centrale relève son taux directeur à 15,5%

Pour la 3ᵉ fois cette année, la Banque centrale du Nigeria relève son ta…

Génocide de 1994 du Rwanda : Félicien Kabuga jugé à La Haye

L’un des cerveaux et principaux financiers présumés du génocide rwandais…

Guinée : ouverture du procès concernant le massacre militaire de 2009

En Guinée, le mercredi 28 septembre 2022 a marqué les 13 ans du massacre…