Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / Tunisie : le président révoque le passeport de son prédécesseur

Tunisie : le président révoque le passeport de son prédécesseur

Temps de lecture : 2 minutes


Temps de lecture : 2 minutes

Le président tunisien Kais Saïed a décidé de retirer le passeport diplomatique de son prédécesseur, Moncef Marzouki. Il a déclaré que ce dernier «figure parmi les ennemis de la Tunisie et il n’est pas question qu’il continue de bénéficier de cet avantage et de faire le tour des capitales (…) pour porter atteinte aux intérêts de la Tunisie».



Selon la presse tunisienne, Saïed a été irrité par les appels de Marzouki, qui a été président de 2011 à 2014, exigeant que la France mette fin à son soutien au gouvernement tunisien. «Certains sont partis à l’étranger pour porter atteinte aux intérêts de la Tunisie», a-t-il lancé, notant que «la Tunisie est un État libre et indépendant et il n’est pas question de s’ingérer dans ses affaires (…). Notre souveraineté passe avant tout, notre dignité passe avant tout». Le président tunisien a également souligné qu’il n’est «pas question de comploter contre la sûreté de la Tunisie (…), nous n’acceptons pas que notre souveraineté soit mise sur la table des négociations avec l’étranger».



Ces déclarations sont intervenues après que Marzouki a participé à une manifestation à Paris, au cours de laquelle il avait exhorté les décideurs français à «ne pas cautionner un système totalitaire», à «ne pas être à côté du régime dictatorial» et «rejeter tout soutien à ce régime et à cet homme (Kais Saïed) qui a comploté contre la révolution et aboli la constitution».



Pour rappel, en juillet dernier, Saïed a limogé le Premier ministre tunisien, suspendu le parlement et assumé le pouvoir exécutif, affirmant que c’était en raison d’une urgence nationale. Ses détracteurs, dont le camp des islamistes du parti Ennahda (qui dirige le Parlement) et celui de l’alliance ultranationaliste Al Karama, ont qualifié cette décision de coup d’État. De plus, en septembre dernier, Saïed a publié des décrets présidentiels renforçant les pouvoirs déjà presque totaux qu’il s’était octroyés.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


Le Mali fait face à une pénurie de kérosène

Le Mali fait face à une pénurie de kérosène

Le Mali fait actuellement face à une pénurie de kérosène à l’aéroport inter…

Mali : après trois mois de suspension, la politique peut reprendre

Mali : après trois mois de suspension, la politique peut reprendre

Les autorités de la transition au Mali ont annoncé la reprise des activités…

Liquéfaction de gaz naturel : plusieurs pays africains dans le top 10 mondial

Liquéfaction de gaz naturel : plusieurs pays africains dans le top 10 mondial

L’union internationale du gaz (IGU) a indiqué dans son rapport que trois pa…

Aéroports tunisiens : 4,2 millions de passagers au 1er semestre 2024

Aéroports tunisiens : 4,2 millions de passagers au premier semestre 2024

L’Office de l'aviation civile et des aéroports de Tunisie (OACA) a annoncé …

Angola : croissance prévue à 3,4% en 2024 (Fitch Solutions)

Angola : croissance prévue à 3,4% en 2024 (Fitch Solutions)

Fitch Solutions a revu à la hausse ses prévisions de croissance économique …

Amadagana & Partners : un acteur clé du secteur juridique des affaires au Cameroun

Amadagana & Partners : un acteur clé du secteur juridique des affaires au Cameroun

Depuis sa création en 2019 par Lynda Amadagana, le cabinet Amadagana & …