Temps de lecture : 3 minutes


Économie : l’inflation à 0,7% en moyenne au premier semestre

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

En moyenne, les prix ont augmenté de 0,7% sur les six premiers mois de l’année. Ils ont progressé trois fois plus vite à Guelmim (+2,5%) et deux fois plus vite à Tanger (+1,4%) que la moyenne nationale. L’inflation a été de 0,6% en moyenne au premier semestre à Casablanca, 0,7% à Agadir, 0,8% à Rabat et 1% à Marrakech. Selon les dernières prévisions de la Banque centrale, l’inflation ne devrait pas dépasser 1% cette année. Cependant, la violence de la crise entretient de nombreuses incertitudes sur ces projections.

Temps de lecture : 3 minutes

Les prix à la consommation ont enregistré une deuxième baisse consécutive en juin en rythme mensuel comme annuel. Ils ont reculé de 0,3% par rapport à mai et de 0,7% par rapport à juin 2019. Les prix des produits alimentaires ont diminué de 1,3% d’un mois à l’autre, dont une détente des tarifs de poissons et fruits de mer de 6,5% et de 5,1% pour les légumes. Les viandes ont coûté 1,3% moins cher qu’en mai. En revanche, l’inflation s’est établie à 0,4% pour les produits non alimentaires. La hausse a été stimulée par la reprise des prix des carburants qui ont grimpé de 8,1%.



En rythme annuel, les prix des produits alimentaires ont fléchi de 1,6% alors que ceux des produits non alimentaires ont stagné. En moyenne, les prix ont augmenté de 0,7% sur les six premiers mois de l’année. Ils ont progressé trois fois plus vite à Guelmim (+2,5%) et deux fois plus vite à Tanger (+1,4%) que la moyenne nationale. L’inflation a été de 0,6% en moyenne au premier semestre à Casablanca, 0,7% à Agadir, 0,8% à Rabat et 1% à Marrakech.



 



Des perspectives incertaines



L’atonie de l’inflation tient notamment au double choc sur l’offre et la demande provoqué par la pandémie du coronavirus. L’activité était quasiment à l’arrêt entre mi-mars et mi-juin. En dehors du mouvement de surstockage observé lors des premières semaines du confinement, les ménages ont temporisé leurs achats. Ces achats massifs et mesures de soutien au pouvoir d’achat, décidés par le Comité de veille économique, ont permis d’atténuer l’impact de la crise sur les dépenses des ménages, qui sont le principal moteur de l’économie. De l’autre côté, le confinement a entraîné l’arrêt d’activité de nombreuses entreprises.



Selon les dernières prévisions de la Banque centrale, l’inflation ne devrait pas dépasser 1% cette année. Cependant, la violence de la crise entretient de nombreuses incertitudes autour des projections de croissance, d’inflation… Les perspectives de reprise de l’économie dépendront de la durée de la crise qui reste une grande inconnue. Par ailleurs, il faudra observer le niveau de résilience des entreprises face au choc et la portée des mesures du Comité de veille économique. De plus, la capacité des agents économiques à retrouver rapidement leur confiance est essentielle pour soutenir la reprise.


CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

La sécheresse et les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine ont affecté l'économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier…
SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

Le ministère de l'Economie et des Finances vient de publier un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) au titre du mois de décembre 2022. Le document f…
Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Ayant presque le statut d’un sommet, la réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne se tiendra les 1ᵉʳ et 2 février 2023 à Rabat, avec une représentation importante de…
Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Les perspectives économiques nationales pour 2023 tiennent compte d'un environnement international fortement contraignant. Cet environnement est notamment marqué par la poursuite d…
Tourisme : le Maroc rayonne !

Tourisme : le Maroc rayonne !

Les objectifs du Maroc en matière de tourisme durable se concrétisent. Le prestigieux magazine espagnol, Viajar, a désigné le Royaume comme "meilleure destination durable émergente…
Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

La loi de Finances pour l’année 2023 (LF 2023) prévoit plusieurs changements fiscaux. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu, le 18 janvier, son Conseil n…