Aller au contenu principal

Leaving Neverland : une incohérence qui risque de tout changer

Par Arnaud B., Publié le 08/04/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Encore une fois, le témoignage des accusateurs de Michael Jackson est remis en question. Depuis plusieurs semaines, le documentaire « Leaving Neverland » est au centre de tous les débats. Ce sont sur les poignants témoignages de Wade Robson et James Safechuck que tout le documentaire repose. Durant près de trois heures, les deux jeunes hommes racontent en détail, comment Michael Jackson a abusé d’eux durant plusieurs années à coups d’agressions sexuelles et de viols répétés. Mais ce mardi 3 avril 2019, un des biographes du roi de la pop, Mike Smallcombe assure qu’une scène n’a clairement pas pu avoir lieu. En effet, à un moment du documentaire, James Safechuck affirme avoir été agressé sexuellement par Michael Jackson dans la gare du ranch de Neverland. Selon l’expert, au moment où cette agression est censée s’être déroulée, la gare n’était tout simplement pas construite. Le biographe justifie ses propos avec une autorisation de construction datant de 1994, or James Safechuk affirme avoir été abusé par Michael Jackson jusqu’à ses 14 ans, en 1992.


  • Partagez

Covid-19 : de nouveaux records qui agitent les autorités

Avec 1499 nouvelles infections et 23 décès en seulement 24 heures, le Maroc enregistre un nouveau r...

Al Akhawayn : 30 bourses dédiées aux enfants du personnel en première ligne contre le Covid-19

Ce mercredi 12 août, l’université Al Akhawayn a annoncé sa décision de dédier des bourses d’études aux enfants des professionnels de la santé, de l’enseignement et de l’autorité publique. Les dépôts d...

Covid-19 : la situation sanitaire de plus en plus inquiétante

Mercredi 12 août, le Maroc a enregistré son plus grand nombre de contaminations depuis le début de ...

Les écoles se préparent à une rentrée scolaire normale

Alors que la reprise des cours dans les écoles marocaines est prévue pour le 7 septembre, les établissements scolaires se préparent à recevoir les élèves dans le cadre d’une rentrée scolaire «normale»...

Dons de sang : une pénurie durant la saison estivale

Le Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie du Maroc (CNSTH) annonce une pénurie de...

Rentrée scolaire 2020-21 : toujours pas de solution au conflit parents d'élèves-écoles privées

La rentrée scolaire 2020-21 approche, mais le conflit opposant les parents d’élèves aux établisseme...