Aller au contenu principal

3 ans de prison ferme pour avoir partagé la vidéo du drame d’Imlil

Par Khansaa B., Publié le 13/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Selon l'édition du weekend du 11 et 12 mai du quotidien Al Akhbar, le tribunal antiterroriste de Salé a condamné un chauffeur de taxi de Marrakech à trois ans de prison ferme, assortis d'une amende de 10.000 dirhams. Ce dernier, né en 1967 et père de deux filles, avait été placé en détention provisoire et poursuivit pour “apologie d’actes terroristes” après avoir partagé la vidéo du double crime odieux d’Imlil sur WhatsApp.

 

Il a affirmé avoir envoyé la vidéo à un groupe de voisins, sans même la visionner. Il a également assuré qu'il n'a aucun lien avec le terrorisme.

 

Rappelons que deux suisses ont été arrêtés par la police marocaine quelques jours après le double meurtre des deux jeunes touristes scandinaves, survenu en décembre dernier, dans la région d’Imlil.


  • Partagez

Covid-19 : Fine Hygienic et Dislog font don de 150.000 unités de produit d’hygiène

"Fine Hygienic Holding", l’un des groupes mondiaux leaders dans la fabrication des produits hygiéniques et de solutions de stérilisation innovantes et "Dislog Group" leader marocain de la distribution...

Coronavirus : le Maroc prévoit-il un dépistage massif ?

Avec 560000 infections et 25300 décès, la pandémie du coronavirus se propage encore dans le monde. ...

Coronavirus : le bilan s'alourdit au Maroc

Le bilan des personnes infectées par le coronavirus continue de s’alourdir au Maroc. 58 nouveaux cas ont été enregistrés ce vendredi 27 mars. Ces derniers ont tous été pris en charge par des équi...

Premiers résultats encourageants du traitement par la chloroquine

À Rabat, un premier cas atteint du coronavirus a été guéri en six jours grâce à la chloroquine, une...

Covid-19 : les médecins du privé en renfort

Les derniers chiffres de la pandémie font état de 333 personnes infectées et de 21 décès au Maroc. ...

La police mobilisée face à la pénurie de sang

Ce mercredi 25 mars, les policiers de Rabat ont participé à une campagne de collecte de sang. Les policiers de Casablanca ont rejoint cet élan de solidarité et se sont également mobilisés, jeudi matin...