Aller au contenu principal

L’ALCS appelle à faciliter l’accès aux traitements contre l’hépatite C

L’Association marocaine de lutte contre le sida (ALCS) a publié ce jeudi 14 novembre, un document appelant le ministère de la Santé à faciliter l’accès aux médicaments contre l’hépatite C au Maroc, notamment pour les personnes défavorisées. L’organisation a appelé à inclure tous les Marocains dans le plan d’assistance médicale RAMED. Selon ALCS, la majorité des Marocains vivent dans des conditions précaires et « n’ont pas d’assurance maladie ».

Par Nora Jaafar, Publié le 14/11/2019 à 15:01, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L’ALCS a décidé de publier ce communiqué après que le nouveau ministre de la Santé, Khaled Aït Taleb, a annulé un appel d’offres concernant les fournisseurs de médicaments contre l’hépatite C. Cette décision entraînerait une hausse tarifaire de 2 660 à 4 950 dirhams pour ce type de médicaments, déplore l’association. Elle souligne aussi qu’il est crucial que le ministère de la Santé lance le plus tôt possible, un nouvel appel d’offres pour approvisionner le marché marocain en médicaments contre cette maladie, et dont les prix devraient être plus raisonnables. « Tout retard entraînerait une aggravation de l’état de santé des gens et augmenterait le risque du développement d’autres complications nécessitant des traitements encore plus coûteux, notamment la cirrhose et le cancer du foie », ajoute l’organisme. L’ALCS a également rappelé l’objectif du ministère de la Santé d’éliminer l’hépatite C au Maroc à l’horizon 2030.

 

Par ailleurs, en juillet 2019, l’association a partagé des chiffres alarmants sur l’hépatite C au Maroc. Environ 5 000 Marocains meurent chaque année de cette maladie, soit en moyenne 15 décès par jour. En outre, 400 000 autres en souffrent actuellement et environ 16 nouvelles victimes contractent la maladie chaque jour. Notons que l’hépatite C est une maladie qui provoque une inflammation et une infection du foie. Elle se manifeste après une infection par le virus de l’hépatite C. Elle peut être aiguë ou chronique et est surtout très contagieuse.

 

L’ALCS a démarré ses activités en 1988. C’était la première association de lutte contre le VIH/SIDA dans la région MENA. Au début, son objectif principal était de soutenir financièrement, socialement et psychologiquement les malades du SIDA. Cependant, au fur et à mesure, elle a commencé à soutenir les patients souffrant d’autres pathologies, dont les maladies sexuellement transmissibles et l’hépatite.

Le sexisme dans les jeux vidéos

Le sexisme dans les jeux vidéos est omniprésent. Ce phénomène est constaté tant dans les jeux eux-mêmes que dans les interactions entre joueurs. Insulte, drague, voire menaces de viol, polluent le quo...

Laâyoune, nouveau hub sanitaire au Maroc

La ville de Laâyoune se dotera dès septembre prochain d’une faculté de médecine et de pharmacie, qu...

Quelles sont les conditions pour se rendre aux Pays-Bas depuis le Maroc ?

Il est actuellement déconseillé de se rendre aux Pays-Bas pour y passer les vacances, et pour certains pays, il est même interdit de s’y rendre. En effet, en raison de la pandémie, une interdiction d’...

ONCF : un dispositif spécial pour accueillir les MRE

Afin de faciliter le retour chez eux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’Office national des chemins de fer (ONCF) a lancé à partir de ce mardi 15 juin un plan spécial "MRE", et ce, conformém...

Qu’est-ce que l’auto-sabotage et comment l’éviter ?

Si vous vous posez fréquemment la question “mais qu’est-ce qui m’a pris de faire ça ?”, c’est que vous avez tendance à vous auto-sabotez dans tous vos projets. Dans cet épisode du podcast Change ma Vi...

Des averses orageuses localement fortes attendues mercredi et jeudi au Maroc

Ces mercredi et jeudi, des averses orageuses localement fortes sont attendues dans plusieurs provinces du Royaume. Dans un bulletin publié ce mercredi 16 juin, la Direction générale de la météorologie...

lebief.ma - banniere-covid