Zefzafi et 5 détenus du Hirak renoncent à la citoyenneté marocaine

Temps de lecture : 3 minutes


Zefzafi et 5 détenus du Hirak renoncent à la citoyenneté marocaine

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Politique , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Six détenus du Hirak, dont leur chef Nasser Zefzafi, ont annoncé leur intention de renoncer à leur citoyenneté marocaine.



 



Les détenus ont fait part de leur décision au public dans une lettre lue par le père de Nasser Zefzafi, Ahmed Zefzafi, le 23 août.



 



Les signataires de la lettre ont déclaré qu’ils étaient également disposés à rompre leurs « liens d’allégeance » envers le royaume.



 



Parmi les signataires figurent des détenus tels que Nasser Zefzafi et Nabil Ahmjik, qui purgent en ce moment une peine de 20 ans de prison.



 



Les peines, affirment les détenus, sont « des représailles dues à leurs opinions politiques et à leur idéologie ».



 



Les signataires de la lettre ont déclaré l’avoir écrite avec « toute lucidité ».



 



L’annonce a provoqué un clivage parmi les internautes marocains.



 



Alors que certains utilisateurs marocains de Facebook ont soutenu le mouvement, d’autres l’ont décrit comme « stupide ».



 



L’avocat Mohamed El Haini a déclaré dans un message sur Facebook : « À l’heure où tout le monde demandait la grâce des détenus pour clore l’affaire (…), nous sommes surpris par leur décision de renoncer à leurs citoyennetés. Cette décision inattendue pourrait provoquer une escalade et aggraver encore plus leur situation ».



 



La loi marocaine stipule qu’un citoyen marocain ne peut renoncer volontairement à sa citoyenneté. C’est la décision du gouvernement d’abandonner la citoyenneté d’une personne en cas d’acte criminel grave.



 



« Au lieu de convaincre les détenus de demander l’amnistie comme seule solution constitutionnelle pour clore le dossier, des détracteurs ne cherchent pas ce qu’il y a de mieux pour les détenus ».



 



Il a ajouté qu’une telle décision ne porterait pas seulement préjudice aux détenus, mais aussi aux conseillers qui proposent des mesures aussi répréhensibles et juridiquement vaines.



 



En 2018, 54 militants du Hirak ont été condamnés pour « menace à la sécurité de l’État » suite à leur participation aux manifestations du Hirak Rif de 2016-17 à Al Hoceima.



 



Les manifestations massives ont été déclenchées par la mort de Mohcine Fikri, un pêcheur local tué par un camion poubelle en octobre 2016 alors qu’il tentait de récupérer son poisson confisqué.



 



Les détenus du Hirak ont fait appel des peines prononcées contre eux, mais la cour d’appel de Casablanca a confirmé leurs sentences en avril dernier.



Recommandé pour vous

Le Roi nomme les membres du CSEFRS

Temps de lecture : 1 minute Le roi Mohammed VI a nommé les membres du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS). Pour rappel, le S…

Le nouvel ambassadeur américain arrivé au Maroc

Temps de lecture : 1 minute Le nouvel ambassadeur américain, Puneet Talwar, est arrivé, le 15 novembre, au Maroc. Le diplomate, ex-conseiller de Joe Biden et de Barack Obama, a pr…

Attentat à Istanbul : message de condoléances du roi Mohammed VI au président turc

Temps de lecture : 2 minutes Le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion au président turc, Recep Tayyip Erdogan, suite à l’attaque terroriste, ayant …

Sahara : le Salvador réaffirme son soutien au plan d’autonomie du Maroc

Temps de lecture : 2 minutes Le Salvador a réitéré son soutien à l’intégrité territoriale du Maroc et à son plan d’autonomie pour le Sahara en tant que «seule solution» à ce…

Le Roi nomme Habib Malki président du CSEFRS

Temps de lecture : 2 minutes Le roi Mohammed VI a nommé, ce lundi, Habib El Malki au poste de président du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherc…

Chine-USA : Joe Biden et Xi Jinping se rencontrent

Temps de lecture : 2 minutes La rencontre entre le président américain, Joe Biden, et le président chinois, Xi Jinping, s’est terminée, ce lundi, après trois heures d’…

Sahara : deux ans après l’opération d’El Guerguerat

Temps de lecture : 1 minute Ce dimanche 13 novembre a marqué le deuxième anniversaire de la sécurisation par le Maroc du poste-frontière d’El Guerguerat entre le Ma…

Arrivée au Maroc du vice-président du Salvador

Temps de lecture : 1 minute Le vice-président de la République du Salvador, Felix Ulloa, est arrivé, dimanche 14 novembre en après-midi à l’aéroport de Rabat-Salé, pour une visite…

Nabil Benabdallah réélu secrétaire général du PPS

Temps de lecture : 2 minutes Mohamed Nabil Benabdallah garde son poste de secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme (PPS). Il s’agit de son quatrième mandat à …

Pénurie de lait : l’abattage des vaches laitières est interdit

Temps de lecture : 2 minutes Le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, a affirmé, ce jeudi 10 novembre à Rabat, qu…

Paris : Bourita s’entretient avec Albares

Temps de lecture : 2 minutes Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, s’est entretenu, ce vendredi 11 novembre à Paris, avec son homologue espagnol, Jose Manuel Albare…

Chambre des conseillers : trois membres perdent leurs sièges

Temps de lecture : 2 minutes La Cour constitutionnelle a annoncé, mercredi 9 novembre, l’annulation de l’élection de trois membres de la Chambre des conseillers. Sa dé…