Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Politique / Maroc : un accord pour promouvoir la fabrication locale des dispositifs médicaux

Maroc : un accord pour promouvoir la fabrication locale des dispositifs médicaux

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Afin de développer l’industrialisation et le sourcing local des dispositifs médicaux et des produits de santé au Maroc, le ministère de l’Industrie et du Commerce, le ministère de la Santé et de la Protection sociale, l’Association marocaine des groupes de santé (AMGS) et le Cluster médical (CM) ont signé, ce mardi à Rabat, un protocole d’accord.

Ce protocole a été paraphé par Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie, Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé, Mohamed Elmandjra, président de l’AMGS, et Said Benhajjou, président du CM. Lors de la cérémonie de signature, Mezzour a indiqué que ce partenariat public-privé vise à promouvoir la production nationale des dispositifs médicaux. «Nous tirerons profit des acquis industriels du Maroc et sur la résilience, l’innovation et l’agilité dont les opérateurs ont fait preuve durant la crise sanitaire en démontrant leur capacité à fabriquer des produits et équipements avec des standards internationaux en un temps record et à des prix défiant toute concurrence», a indiqué le ministre. L’objectif est d’atteindre la souveraineté industrielle et sanitaire du Royaume à travers la promotion du Made in Morocco, particulièrement dans des secteurs devenus stratégiques pendant la crise sanitaire.

De son côté, Aït Taleb a indiqué qu’il s’agit d’une «priorité nationale» permettant au Maroc sa souveraineté dans ce secteur de haute technologie. De plus, l’industrialisation marocaine dans le domaine des médicaments et des produits de santé et plus particulièrement les dispositifs médicaux s’inscrit dans le cadre de sa Politique pharmaceutique nationale lancée par son département conformément aux Hautes Instructions royales. «Nous mettons à la disposition des établissements industriels locaux toute l’expertise institutionnelle, le potentiel humain et technique qualifié pour les accompagner», a souligné le ministre.

Au terme du protocole d’accord, le ministère de l’Industrie et du Commerce mettra ses programmes d’appui à l’investissement et facilitera le contact auprès des fabricants locaux. De son côté, le ministère de la Santé et de la Protection sociale s’engage à encourager la fabrication locale et l’accompagnement des partenaires du secteur privé età soutenir le Made in Morocco des dispositifs médicaux et des produits de santé dans le respect des exigences réglementaires. Quant à l’AMGS, elle s’engage à mettre à la disposition du cluster médical et des porteurs de projets d’innovation les infrastructures relevant de ses membres pour la réalisation des analyses et des essais sur les dispositifs médicaux innovants. Enfin, le CM accompagnera les porteurs de projets capables de répondre aux besoins du marché local dans le domaine des dispositifs médicaux et produits de santé.

Notons que cette convention fait suite à un premier accord signé en septembre 2021 entre le ministère de l’Industrie, le CM et l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé (UM6SS). Ce dernier avait permis la production locale de dispositifs médicaux, notamment des guéridons, des potences à sérum, des fauteuils ambulatoires et des écouvillons pour test PCR, acquis par l’Hôpital Universitaire International Cheikh Khalifa à Casablanca.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité


Et sur nos réseaux sociaux :

Aïd Al-Fitr : grâce royale au profit de 2.097 personnes

À l'occasion de Aïd Al-Fitr, le roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 2.097 individus, selon un communiqué du ministère de la Justice. Cette …

À Paris, Bourita et Séjourné discutent de l’avenir des relations Maroc-France

Le rapprochement diplomatique entre le Maroc et la France a pris un nouvel élan ce mardi, lors d'une réunion à Paris entre Nasser Bourita, m…

Plan d’action du gouvernement pour les distributeurs d’eau et d’électricité

Le ministère de l’Intérieur a récemment suspendu les activités de l’Association des projets sociaux des distributeurs d’eau, d’électricité e…

Le Polisario s’oppose aux initiatives d’investissement de Paris au Sahara

Les récentes initiatives de la France visant à soutenir le développement économique des provinces du sud du Maroc ont suscité l'ire du Polis…

Parlement : l’opposition exige plus d’assiduité de la part de Aziz Akhannouch

Les groupes parlementaires de l’USFP, du MP, du PPS et du PJD protestent contre «l’absence du Chef du gouvernement du Parlement» et son «man…

Parlement : ouverture vendredi de la deuxième session de l’année législative 2023-2024

La Chambre des conseillers tiendra une séance plénière vendredi prochain pour inaugurer la deuxième session de l'année législative 2023-2024…

Israël décide de fermer son bureau à Rabat

La décision de fermer le bureau de liaison d'Israël au Maroc a été prise par la division de sécurité du ministère des Affaires étrangères, e…

Commémoration du génocide rwandais : Aziz Akhannouch représente le roi Mohammed VI à Kigali

Aziz Akhannouch, chef du gouvernement, a représenté le roi Mohammed VI lors de la cérémonie à Kigali, marquant ainsi le 30e anniversaire du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire