Temps de lecture : 3 minutes


Programme Intelaka : rejet de plus d’un tiers des demandes de financement

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Lancé depuis février 2020, sur hautes instructions royales, le projet Intelaka n’a toujours pas atteint ses objectifs. Selon des données de Bank Al-Maghrib (BAM), le taux de rejet des demandes de financement déposées auprès des banques dans le cadre dudit programme a dépassé le tiers. Un constat alarmant, déplorent les autorités financières, dont la Banque centrale.

Notons que ce projet a été réalisé par les réseaux bancaires du Royaume, sous la supervision du ministère de l’Économie et de Finances et plusieurs autres partenaires, notamment BAM et la Caisse centrale de garantie (CCG). Il a pour objectif de faciliter l’accès au financement, qui représente 75% des préoccupations des petites et moyennes entreprises (PME). Il vise aussi à offrir des garanties qui vont jusqu’à 80% grâce au Fonds d’affectation spéciale créent au titre de la Loi de Finances 2020. Sur instructions du Roi, ce dernier porte sur une enveloppe de huit milliards de DH (MMDH), dont deux MMDH dédiés au monde rural, sur les garanties, puis sur les taux d’intérêt historique qui vont de 1.75% (dans le monde rural) à 2% (en règle générale).

Cependant, ce programme a connu beaucoup de problèmes, dont le pourcentage élevé de demandes de financement rejetées. Cette problématique a été relevée par Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib, lors d’une conférence de presse tenue mardi à l’issue de la réunion du Conseil d’administration de la BAM. Pour Jouahri, il n’est «pas normal que le taux de rejet des dossiers de demandes dépasse le tiers», surtout que les groupes ciblés par le programme Intelaka ont besoin d’un important soutien, notamment au niveau de la préparation des dossiers de financement bancaire.

Le wali de BAM estime que ce point nécessite «une politique d’accompagnement des projets afin que les dossiers de financement soient complets, ce qui permettra aux banques d’avancer rapidement vers l’approbation du financement et non le rejet». Aussi, il a précisé qu’une coordination entre les centres régionaux d’investissement et une classification des partenaires capables de soutenir les personnes qui demandent des prêts sont essentielles pour établir un cadre approprié, intégré et simple pour le dépôt des demandes auprès des banques, et faciliter l’accès au financement.

Par ailleurs, Abdellatif Jouahri a également évoqué les infractions relevées par les services de BAM. Il a indiqué que la Banque centrale a reçu des rapports sur des cas de fraude dans le cadre du Programme Intelaka, ajoutant que certains dossiers se sont soldés par un suivi judiciaire, notamment le cas d’une banque qui poursuit un demandeur de financement et le directeur d’une agence bancaire pour corruption.

Laissez-nous vos commentaires

COMADER : Rachid Benali élu président

COMADER : Rachid Benali élu président

La Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (COMADER) a un nouveau président. C'est Rachid Benali qui a été élu, à l’unanimité, nouveau président à l’issu…
Matériaux de construction : le Royaume vise à augmenter ses exportations

Matériaux de construction : le Royaume vise à augmenter ses exportations

Selon une étude de l'Office des changes, le Maroc a la capacité de transformer une part importante de ses 21 milliards de DH d'importations de produits et matériaux de construction…
Time magazine : Rabat parmi les destinations extraordinaires à explorer en 2023

Time magazine : Rabat parmi les destinations extraordinaires à explorer en 2023

Le prestigieux magazine américain Time fait la promotion de la capitale du Royaume. Selon son dernier classement, Rabat figure parmi les 50 destinations extraordinaires à découvrir…
Tourisme : signature de la convention-cadre relative à la feuille de route 2023-2026

Tourisme : signature de la convention-cadre relative à la feuille de route 2023-2026

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a présidé, ce vendredi 17 mars à Rabat, la cérémonie de signature de la convention-cadre pour le déploiement de la feuille de route straté…
Microcrédit : l'encours à 8,54 MMDH à fin 2022

Microcrédit : l’encours à 8,54 MMDH à fin 2022

L'encours de microcrédit a atteint 8,54 milliards de DH (MMDH) à fin 2022, contre 8,16 MMDH à fin 2021, soit une hausse de 4,69%, selon la Fédération nationale des associations de …
Banques de projets industriels : 1.542 projets retenus

Banques de projets industriels : 1.542 projets retenus

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a affirmé que les projets d’investissement identifiés dans le cadre de la Banque de projets industriels s’élèvent à 1.542 p…
Les Impériales 2023 : une 6e édition du 8 au 12 mai à Casablanca

Les Impériales 2023 : une 6e édition du 8 au 12 mai à Casablanca

La sixième édition des Impériales, rendez-vous annuel des professionnels du marketing, de la communication, des médias et du digital, se tiendra du 8 au 12 mai prochain à Casablanc…

Akhannouch : une nouvelle feuille de route pour le climat des affaires

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a donné, ce mercredi à Rabat, le coup d’envoi des travaux de la conférence nationale sur le climat des affaires, sous le thème “Une nouvel…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire