Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al Maghrib © DR

Temps de lecture : 3 minutes


Programme Intelaka : rejet de plus d’un tiers des demandes de financement

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Lancé depuis février 2020, sur hautes instructions royales, le projet Intelaka n’a toujours pas atteint ses objectifs. Selon des données de Bank Al-Maghrib (BAM), le taux de rejet des demandes de financement déposées auprès des banques dans le cadre dudit programme a dépassé le tiers. Un constat alarmant, déplorent les autorités financières, dont la Banque centrale.



Notons que ce projet a été réalisé par les réseaux bancaires du Royaume, sous la supervision du ministère de l’Économie et de Finances et plusieurs autres partenaires, notamment BAM et la Caisse centrale de garantie (CCG). Il a pour objectif de faciliter l’accès au financement, qui représente 75% des préoccupations des petites et moyennes entreprises (PME). Il vise aussi à offrir des garanties qui vont jusqu’à 80% grâce au Fonds d’affectation spéciale créent au titre de la Loi de Finances 2020. Sur instructions du Roi, ce dernier porte sur une enveloppe de huit milliards de DH (MMDH), dont deux MMDH dédiés au monde rural, sur les garanties, puis sur les taux d’intérêt historique qui vont de 1.75% (dans le monde rural) à 2% (en règle générale).



Cependant, ce programme a connu beaucoup de problèmes, dont le pourcentage élevé de demandes de financement rejetées. Cette problématique a été relevée par Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib, lors d’une conférence de presse tenue mardi à l’issue de la réunion du Conseil d’administration de la BAM. Pour Jouahri, il n’est «pas normal que le taux de rejet des dossiers de demandes dépasse le tiers», surtout que les groupes ciblés par le programme Intelaka ont besoin d’un important soutien, notamment au niveau de la préparation des dossiers de financement bancaire.



Le wali de BAM estime que ce point nécessite «une politique d’accompagnement des projets afin que les dossiers de financement soient complets, ce qui permettra aux banques d’avancer rapidement vers l’approbation du financement et non le rejet». Aussi, il a précisé qu’une coordination entre les centres régionaux d’investissement et une classification des partenaires capables de soutenir les personnes qui demandent des prêts sont essentielles pour établir un cadre approprié, intégré et simple pour le dépôt des demandes auprès des banques, et faciliter l’accès au financement.



Par ailleurs, Abdellatif Jouahri a également évoqué les infractions relevées par les services de BAM. Il a indiqué que la Banque centrale a reçu des rapports sur des cas de fraude dans le cadre du Programme Intelaka, ajoutant que certains dossiers se sont soldés par un suivi judiciaire, notamment le cas d’une banque qui poursuit un demandeur de financement et le directeur d’une agence bancaire pour corruption.



Recommandé pour vous

Les ventes de ciment ont reculé de 29,82% en juillet

Temps de lecture : 1 minute

L’Association professionnelle des cimentiers (APC) a indiqué que les livraisons de ciment ont atteint 7.136 millions de tonnes à fin juillet 20…

L’Ordre des experts comptables écope d’une lourde amende

Temps de lecture : 2 minutes

Le Conseil de la concurrence, réuni en les 7 et 28 juillet dernier, en vue d’étudier et d’examiner la saisine relative aux experts compt…

TGR : déficit budgétaire de 14,4 milliards de DH à fin juin 2022

Temps de lecture : 2 minutes

La Trésorerie générale du Royaume (TGR) a révélé que l’application de la loi de Finances (LF) laisse apparaître à fin juin 2022 un solde budgé…

Aquaculture : 290 projets accompagnés en 2021

Temps de lecture : 1 minute

L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) a accompagné l’installation de 290 projets aquacoles autoris…

CIRDI : le Maroc gagne face à Scholz Holding

Temps de lecture : 1 minute

La société allemande Scholz Holding a déposé une requête contre le Maroc, le 3 janvier 2019, auprès du Centre international de règlement des di…

ONDA : de nouvelles nominations à la tête de trois aéroports

Temps de lecture : 1 minute

La directrice générale de l’Office national des aéroports (ONDA), Habiba Laklalech, a nommé Said Benbouaza, commandant de l’aéropor…

Automobile : les ventes en baisse de 11,03% à fin juillet

Temps de lecture : 2 minutes

Les ventes de voitures neuves au Maroc se sont établies à 95.544 unités à fin juillet 2022, en baisse de 11,03% par rapport à la même période …

Bancassurance : une croissance de 16,5% de l’activité

Temps de lecture : 2 minutes

L’activité de bancassurance a enregistré une croissance de 16,5% en 2021 avec un volume des primes de 16 milliards de DH (MMDH), contre 13,7 m…

Forsa : le programme finance ses premiers projets

Temps de lecture : 1 minute

Le programme Forsa affiche une accélération de l’ensemble de ses étapes de sélection et d’accompagnement. Les premières commissions de financem…

Alj : la généralisation de la protection sociale, une responsabilité partagée

Temps de lecture : 3 minutes

La généralisation de la protection sociale est une responsabilité partagée qui requiert l’adhésion de tous les acteurs, a souligné, mercredi 2…

DGI : Khalid Zazou vient d’être remplacé

Temps de lecture : 1 minute

Younes Idrissi Kaïtouni est désormais le nouveau directeur par intérim de la Direction générale des impôts (DGI), en remplaçant Khalid Zazou, à…

Commission des investissements : 8 projets approuvés pour près de 5,7 MMDH

Temps de lecture : 2 minutes

La Commission des investissements n°86, réunie jeudi 27 juillet à Rabat, a examiné dix projets de conventions et quatre avenants à des convent…