Aller au contenu principal

L’Égypte outrée par la vente aux enchères du buste de Toutankhamon

Cette semaine, à Londres, une sculpture vieille de 3 000 ans représentant le buste d’un Toutankhamon éternellement jeune, le pharaon égyptien connu sous le nom du Roi Tut, est mise aux enchères malgré le cri de détresse du Caire.

Par Nora Jaafar, Publié le 02/07/2019, mis à jour le 06/01/2021          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media

La maison Christie’s s’attend à ce que la relique de quartzite brune de 28,5 centimètres de la Vallée des Rois rapporte plus de 4,5 millions euros ce jeudi.

 

Le Financial Times a rapporté qu’il s’agissait de la première statuette égyptienne de ce type à être mise sur le marché depuis 1985.

 

La tête finement ciselée du pharaon — ses yeux sereins et ses lèvres gonflées exprimant un sentiment de paix éternelle — provient de la collection privée Resandro d’art ancien que Christie’s a vendue en 2016 pour 3 millions de Livres.

 

Mais les autorités égyptiennes qui supervisent la collection d’antiquités sans pareille de ce pays d’Afrique du Nord veulent que cette vente soit interrompue et que ce trésor soit rendu.

 

« L’ambassade d’Égypte à Londres a demandé au ministère britannique des Affaires étrangères et à la maison de criée d’arrêter la vente », a déclaré le ministère égyptien des Affaires étrangères le 10 juin.

 

L’ancien ministre des antiquités Zahi Hawass a affirmé dimanche à l’AFP que la pièce semble avoir été « volée » dans les années 1970 du
 temple Karnak, un prestigieux monument égyptien.

 

« Les propriétaires ont donné de fausses informations », a-t-il souligné lors d’une interview téléphonique.

 

« Ils n’ont montré aucun document légal prouvant sa propriété. »

 

La maison de ventes aux enchères française en Grande-Bretagne a expliqué que le buste avait été acquis par Resandro, un concessionnaire basé à Munich, en 1985.

 

Les origines de sa vente remontent à une acquisition, en 1973-1974, par un autre concessionnaire autrichien de la Maison princière de Thurn et de Taxis en Allemagne.

 

Les traces de la statuette se dissipent peu de temps après et le public ignore comment elle e s’est retrouvée en Europe.


Le Foreign Office britannique a pris contact avec les autorités égyptiennes, mais ne prévoit pas d’intervenir.

 

Toutankhamon serait devenu un pharaon à l’âge de neuf ans et serait mort environ dix ans plus tard.

 

Son règne aurait probablement passé inaperçu si le Britannique Howard Carter n’avait pas découvert sa tombe presque intacte en 1922.

 

Le somptueux regain d’intérêt pour l’Égypte ancienne a ouvert la voie à des conflits ultérieurs sur la propriété des chefs-d’œuvre culturels déterrés à l’époque coloniale.

Nouvelle polémique autour des effets secondaires d’AstraZeneca et de Johnson & Johnson

Le Danemark a fait une croix définitive sur le vaccin d’AstraZeneca dans sa lutte contre la Covid-1...

Marhaba 2021 : le sort incertain de cette opération

À l’approche des vacances d’été, la question de l’organisation de l’opération de transit Marhaba 20...

Tout ce qu'il faut savoir sur la Marche verte

Dans cet épisode, le podcast Moroccan History X revient sur la Marche verte. En se posant des questions comme : pourquoi Hassan II a-t-il décidé d’organiser cette marche ? Et qu’est-ce qui a déclenché...

Météo : des averses orageuses et de fortes rafales attendues

Dans un bulletin météorologique publié ce mercredi 14 avril, la Direction générale de la météorologie (DGM) a annoncé que plusieurs provinces du Maroc connaîtront des averses orageuses localement fort...

Une pétition appelle à la libération de Raïssouni et Radi

120 journalistes ont signé une pétition exhortant le gouvernement de Saad Dine El Otmani à libérer Soulaiman Raïssouni et Omar Radi, en détention préventive depuis respectivement huit et dix mois...

Protection sociale : coup d'envoi d'un projet très ambitieux

Le roi Mohammed VI a présidé ce mercredi 14 avril la cérémonie de lancement de la mise en œuvre du ...