Économie de l'Afrique

Temps de lecture : 3 minutes


Risque-pays : les pays africains à la traîne

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Afrique , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

En pleine pandémie en 2020, Coface a dégradé la note risque de 71 pays dont 13 africains. Plus d’un an après, seuls 2 pays africains ont amélioré leur note. Alors que l’économie mondiale se remet du choc subi en 2020, la reprise sera plus lente en Afrique que dans le reste du monde prévoit le FMI. Cette lenteur pourrait accentuer le mécontentement social, la pandémie ayant entraîné une érosion du niveau de vie et creusé les inégalités. Gare aux mouvements sociaux parce qu’ils sont plus coûteux dans les pays émergents.

Temps de lecture : 3 minutes

Alors que l’économie mondiale nageait dans une extrême incertitude durant l’été 2020 en raison de la pandémie du coronavirus, l’assureur-crédit Coface a dégradé la note risque-pays de 71 pays. Continent durement touché par la crise sanitaire et où un confinement strict a été adopté des mois un peu partout, l’Europe compte le plus grand nombre de représentants parmi les dégradés avec 33 pays. Relativement épargné par les contaminations, l’Afrique, elle, enregistre 13 dégradations dans un contexte de baisse de l’activité économique et de plongeon des cours des matières premières. Dans la liste, on retrouve : Afrique du Sud, Algérie, Angola, Nigéria, Egypte, Maroc, Botswana, Congo, Cap Vert, Kenya, Namibie, Maurice et Sao Tomé et Principe. 



 



L’Afrique à la peine



Un peu plus d’un an après et à un moment où l’économie mondiale se remet du choc encaissé en 2020, grâce notamment à l’accélération de la campagne de vaccination, la situation demeure mitigée en Afrique où les difficultés d’accès et les réticences au vaccin restent élevées, sauf dans de rares pays comme le Maroc qui affiche un taux de vaccination de la population équivalent à celui des pays avancés.



Les dernières prévisions du FMI ne sont pas très encourageantes. La reprise en Afrique sera plus lente que dans le reste du monde, prévoit l’institution qui anticipe une croissance moyenne de 3,7% en 2021 et 3,8% en 2022. Malgré la remontée des cours des matières premières, les marges budgétaires demeurent dans l’ensemble étroites et imposent des arbitrages difficiles aux gouvernements. Des 13 pays dont la notation a été dégradée, seuls l’Algérie et l’Egypte ont réussi à améliorer la leur, le premier passant de « D » à « C » et le second de « C » à « B ». 



 



Un impact social évident



De façon générale, la lenteur de la reprise sur le continent pourrait accentuer le mécontentement social. Jamais le risque social et politique mesuré par Coface n’a été aussi élevé au niveau mondial, relèvent les analystes. En 2020, il établit un record à 51% dont 55% dans les pays émergents. L’indice de pression sociale a atteint 61% dans les économies émergentes contre 54% au niveau mondial. Cette hausse s’explique par la dégradation sans précédent des indicateurs socio-économiques dans l’écrasante majorité des pays analysés. La pandémie a entraîné une érosion du niveau de vie et creusé les inégalités. L’Algérie, le Maroc, la Tunisie, le Cameroun, Botswana, la Mauritanie figurent parmi les pays émergents dont le score de pression sociale a le plus augmenté en 2020 note Coface.



Cependant, gare à la matérialisation de ces risques. Le coût des mouvements sociaux de masse est plus lourd dans les pays émergents qu’ailleurs, avertit l’assureur-crédit. En moyenne, la croissance du PIB y reste, pendant au moins un an et demi, deux points de pourcentage inférieure à son niveau avant le mouvement, contre un point dans d’autres économies, selon les calculs des analystes. De quoi menacer une reprise déjà fragile.


croissance, risque

Recommandé pour vous

Economie africaine : Le secteur privé doit jouer un rôle moteur

Temps de lecture : 2 minutes

Pendant que les ministres des finances du Comité F15 de l’Union africaine étaient en conclave à Rabat en début de semaine, des chefs d’États e…

IDE mondiaux : l’Afrique tire son épingle

Temps de lecture : 3 minutes

Après l’effondrement (-35%) des flux d’investissement directs étrangers (IDE) dans le monde, provoqué par la pandémie, le rebond est tout auss…

Accès à l’électricité : l’énorme chantier africain

Temps de lecture : 5 minutes

568 millions d’Africains n’ont toujours pas accès à l’électricité alors que le continent dispose de grands gisements de pétrole, gaz et charbo…

Sécurité alimentaire : quelle riposte à la dépendance du blé russe et ukrainien ?

Temps de lecture : 3 minutes

Au Bénin, au Sénégal, en Egypte ou encore en RDC, des pays qui dépendent entre 65% et 100% du blé ukrainien et russe, le conflit entre les deu…

Variole du singe : l’OMS plaide pour le soutien des pays africains

Temps de lecture : 5 minutes

«Nous comptons aujourd’hui plus de 550 cas confirmés dans 30 pays répartis dans quatre des six régions que couvre l’Organisation mondiale de l…

Économies africaines : la lourde facture des crises successives et du changement climatique

Temps de lecture : 2 minutes

Les ministres des finances et les banquiers centraux africains sont repartis d’Accra où se tenaient les assemblées annuelles de la BAD quelque…

Le Maroc, l’Algérie et la Tunisie se disputent l’accueil de l’Agence africaine des médicaments

Temps de lecture : 5 minutes

La détermination de l’accueil du siège permanent de l’Agence africaine des médicaments (AMA) devrait être tranchée lors du prochain sommet de …

Crise climatique : l’Afrique pourrait lutter contre le réchauffement de la planète

Temps de lecture : 6 minutes

Bien qu’elle ait enregistré les émissions par habitant les plus faibles de toutes les régions du monde depuis 1960, l’Afrique subit une augmen…

Sécurité alimentaire : la mobilisation se renforce

Temps de lecture : 2 minutes

À la veille des assemblées générales de la Banque africaine de développement (BAD) à Accra (23-27 mai), le conseil d’administration de la Banq…

Guerre en Ukraine : le conflit pourrait accélérer les fractures ou renforcer la cohésion africaine

Temps de lecture : 4 minutes

L’inflation est désormais plus que palpable dans les économies africaines. Elle s’est accélérée à 5,3% en mars sur un an au Maroc. Dans la zon…

Marché du travail : la succession des chocs creuse les inégalités

Temps de lecture : 3 minutes

Malgré le retour de l’inflation, le marché du travail reste très dynamique dans les économies développées. Les États-Unis sont quasiment au p…

Dépenses militaires : les Africains à la traîne

Temps de lecture : 3 minutes

Les dépenses exceptionnelles occasionnées par la crise du coronavirus et les arbitrages pour y faire face n’ont pas freiné la course à l&rsquo…