Aller au contenu principal

Vaccination contre la Covid-19 : 217 professionnels de la Santé interpellent Khalid Aït Taleb

Par Nora Jaafar, Publié le 30/09/2021 à 17:47, mis à jour le 30/09/2021 à 17:51
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Le Maroc déterminé à accélérer sa campagne de vaccination

En raison de la persistance de la pandémie de la Covid-19, malgré le ralentissement de sa propagation, les autorités s’apprêtent à introduire le pass vaccinal pour l’accès aux endroits publics, à l’instar de plusieurs pays étrangers, notamment la France. Cependant, cette mesure a été fortement contestée par les experts de la Santé. 217 de ces professionnels, de toutes les disciplines médicales (médecins, pharmaciens, aides-soignants), ont d’ailleurs signé une pétition adressée au ministre sortant de la Santé, Khalid Aït Taleb, exigeant le respect du principe de libre arbitre dans le choix de vaccination ainsi que l’annulation du pass vaccinal.

Pour les signataires, la campagne de vaccination des mineurs de 12 à 17 ans doit également être arrêtée, car «les enfants sont peu atteints et ne sont pas exposés à la forme grave de la maladie, dans l’extrême majorité des cas». «En l’état actuel des connaissances, il n’est pas possible d’affirmer que la vaccination est à même de protéger les enfants de l’infection ni leur entourage», souligne la lettre. Et de préciser que «ni l’Organisation mondiale de la Santé ni le laboratoire Sinopharm ne recommandent l’administration du vaccin Sinopharm aux sujets de moins de 18 ans en l’absence d’études pour cette tranche d’âge. Pourtant, nous constatons qu’il est injecté aux enfants». Les experts avancent aussi que les essais cliniques concernant l’injection de vaccins de type ARNm aux mineurs «ont été de très courte durée et de faible envergure».

D’après les auteurs de ladite pétition, la vaccination doit être facultative. Ils avancent que «la durée et le degré d’efficacité des injections sur la maladie ainsi que leurs effets sur la contamination sont à ce jour inconnus. Ces éléments sont pourtant essentiels à la validation de tout vaccin». Les signataires doutent de la possibilité d’atteindre l’immunité collective, évoquant à cet effet des études internationales récentes. Ils ajoutent aussi que le directeur de l’OMS en Europe, Hans Kluge, a déclaré que la pandémie de la Covid-19 pourrait devenir endémique.

S’agissant des vaccins à ARN-messager, tels que Pfizer, les professionnels de la santé avertissent que ces derniers pourraient avoir de sérieux effets secondaires, soulignant que plusieurs incidents graves ont été signalés à travers le monde après leur utilisation. Et de conclure : «Pour toutes ces raisons, le consentement libre et éclairé des parents est impossible d’autant plus que les laboratoires se sont dégagés de toute responsabilité juridique lors de la survenue d’effets indésirables graves».

Concours d’accès des AREF : les étudiants montent au créneau

En plus des syndicats de l’enseignement, plusieurs étudiants ont manifesté leur refus des récentes ...

Variant Omicron : le monde se barricade

Face aux incertitudes liées à la dangerosité et à la transmissibilité du variant Omicron de la Covi...

Voici les nouvelles conditions d’accès au territoire national

Le Maroc vient de mettre à jour les conditions d’accès au territoire national. En plus de la liste A et B, le ministère de la Santé a ajouté une liste C des pays à risque élevé (au nombre de sept). Ce...

Air France renforce son programme de vols avec le Maroc

En prévision de la fermeture des frontières aériennes du Maroc, la compagnie Air France a annoncé ce vendredi 26 novembre le renforcement de son programme de vols à destination et en provenance de Cas...

Les chiffres alarmants des violences à l’égard des femmes

Le coup d’envoi de la 19e édition de la Campagne nationale de sensibilisation pour la lutte contre ...

Affaire Omar Radi et Imad Stitou : report du procès au 9 décembre

La deuxième audience en appel des journalistes Omar Radi et Imad Stitou, initialement prévue jeudi 25 novembre, a été ajournée au 9 décembre prochain par la Cour d’appel de Casablanca. Radi était prés...