Aller au contenu principal

Ramid dément être sortie en boîte de nuit à Rabat

Par H.L.B, Publié le 19/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Mustapha Ramid, ministre marocain des droits de l'homme, a publié une déclaration sur sa page Facebook, lundi 17 juin, rejetant les informations selon lesquelles il avait visité une boîte de nuit à Rabat. Le site web Barlamane.com a émis un article affirmant que Ramid "qui enseigne l'éthique à d'autres, est allé dans une boîte de nuit du quartier Hay Ryad à Rabat ".

 

L'article de Barlamane.com rappelle que Ramid a été l'un des premiers à critiquer Amina Maelainine, membre du Parlement, après que des photos d'elle sans voile et devant le célèbre "Moulin Rouge" à Paris avaient fait le tour des réseaux sociaux. L'article invite les lecteurs à remettre en question la crédibilité éthique du ministre moralisateur.

 

Le site ajoute : "Afin d'empêcher Ramid de nous accuser de mensonges et de calomnies, nous ne l'avons pas vu boire (...) mais il a passé un excellent moment avec ceux avec qui l'accompagnait".

 

Ramid a répondu aux allégations en écrivant un message sur sa page Facebook en disant que "le site Barlamane.com a une fois de plus commis les péchés de mensonge et de diffamation, ce n'est pas la première fois qu'il lance de telles rumeurs. Mais les responsables du site n'ont pas eu le courage de comparaître devant le tribunal ni la capacité de prouver leur allégation, il est donc de toute évidence que c'est un site diffamatoire."

 

Il a souligné qu'"aujourd'hui, le site web lui-même est en train de pécher en répétant des mensonges, et prétendant que j'ai été aperçue la semaine dernière dans une boîte de nuit à Rabat où l'alcool et les femmes se mêlent".

 

Il a ajouté que "l'article contenait de fausses informations, dont mes activités liées au gouvernement, et d'autres, liées à mon parti politique, que tout le monde sait être mensongères. Et Dieu merci, parce que je ne suis jamais allé dans une boîte de nuit de toute ma vie. Je ne suis jamais sorti dans un restaurant de nuit."

 

Le ministre a terminé sa déclaration en demandant aux membres de son parti de vérifier ses principes moraux. "D'un autre côté, je demande au vice-président du comité d'intégrité et de transparence du parti d'enquêter sur ce sujet et de prendre la décision qui s'impose."

Sécurité routière : NARSA sur tous les fronts

Le ministre de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara a présidé le mercredi 24 février 2021 à Rabat, les travaux de la troisième session du Conseil d’Administration...

Covid-19 et vaccination : état des lieux

Plus de 88.000 personnes ont reçu la première dose du vaccin contre la Covid-19 au mardi 2 mars à 1...

Lois électorales : deux textes adoptés par les députés

Mardi, la Chambre des représentants a approuvé trois projets de loi à l’ouverture de sa session ext...

Inondations à Tétouan : l’ONDH pointe du doigt les responsables locaux

En raison des récentes précipitations, Tétouan a connu d’importantes inondations, qui à leur tour ont provoqué plusieurs dégâts matériels. Alors que les autorités de cette province ont assuré que...

Turbulences dans la maison du PJD avant les élections

Quelques mois après la polémique autour de Saad Dine El Otmani et de sa signature de la déclaration...

Vaccination anti-Covid-19 : le chemin est encore long

Le Maroc a dépassé lundi la barre de 3,5 millions de citoyens vaccinés contre la Covid-19, ce qui r...