Aller au contenu principal

Maroc-Guatemala : 50 ans de bonnes relations diplomatiques

Par Nora Jaafar, Publié le 04/06/2021 à 11:22, mis à jour le 04/06/2021 à 16:30          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Maroc-Guatemala : 50 ans de bonnes relations diplomatiques

Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a tenu jeudi une vidéoconférence avec son homologue guatémaltèque, Pedro Brolo Vila, pour célébrer les 50 ans de relations diplomatiques entre les deux pays. Vila a profité de l’occasion pour renouveler le soutien «ferme et inébranlable» du Guatemala au Plan d’autonomie marocain en tant que «seule solution» au conflit du Sahara, conformément aux résolutions des Nations Unies et dans le plein respect de l’intégrité territoriale du Maroc.

Le responsable guatémaltèque a également souligné que le port atlantique de Dakhla, qui est actuellement en phase de planification, servira de «plate-forme pour l’ensemble du continent africain» ainsi que pour améliorer le commerce entre l’Amérique latine et le Maroc.

Selon le communiqué de la diplomatie marocaine, le Guatemala a été l’un des nombreux pays d’Amérique latine à exprimer leur soutien à la position du Maroc dans l’intervention de Guerguerat en 2020 et à son Plan d’autonomie. Il a montré un soutien constant à la souveraineté marocaine sur ses provinces du sud. En 2019, le vice-ministre guatémaltèque des Affaires étrangères, Luis Fernando Carranza Cifuentes, avait affirmé que le plan proposé par le Royaume était «réaliste, crédible et sérieux».

Par ailleurs, Pedro Brolo Vila a tenu à remercier le Maroc pour sa «solidarité et ses actions humanitaires» suite aux ouragans Eta et Iota qui avait dévasté le pays d’Amérique centrale en 2020. Il a également invité une nouvelle fois Bourita à effectuer une visite officielle au Guatemala avant la fin de cette année. De son côté, le ministre marocain a salué les initiatives guatémaltèques en faveur du développement général et de la sécurité alimentaire.  

Enfin, le communiqué du ministère a noté aussi que les deux partenaires ont convenu de renforcer «le dialogue et la coordination» sur divers intérêts communs. Les deux pays ont entretenu des relations stables au cours des 50 dernières années, avec seulement quelques cas de tensions diplomatiques. À titre d’exemple, la contestation de Rabat de la décision prise en 2018 par le Guatemala de suivre les traces des États-Unis en déplaçant son ambassade en Israël de Tel-Aviv à Al Qods. Après cet incident, le gouvernement marocain a renoncé à son projet d’établir un accord de villes jumelles avec la capitale guatémaltèque.

Affaire Pegasus : le Maroc contre-attaque

Deux semaines après sa révélation au grand jour, l’affaire Pegasus continue de faire du bruit. Forb...

Diplomatie espagnole : «le calme» et «la discrétion» sont de mise pour résoudre la crise avec le Maroc

Le nouveau ministre espagnol des Affaires étrangères, Jose Manuel Albares, a appelé au calme et à la discrétion pour consolider et rétablir les liens entre son pays et le Maroc. Ce dernier, qui a remp...

Pegasus : Forbidden Stories et d’Amnesty échouent à produire des preuves

Ce mercredi 4 août, Olivier Baratelli, l'avocat du Maroc dans l’affaire Pegasus, a affirmé qu'après le délai fixé de 10 jours, Forbidden Stories et Amnesty International n’ont pas réussi à apporter de...

Observateurs d’élections : 38 associations et réseaux nationaux désormais accrédités

Ce mercredi 4 août à Rabat, la Commission spéciale d’accréditation des observateurs des élections a tenu sa quatrième réunion. Lors de cette rencontre, l'instance a donné son aval à 15 associations et...

Bilan du gouvernement, pandémie, élections… El Otmani dit tout

À un mois des élections législatives 2021, le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a été invité...

Législatives : Benkirane ne se portera pas candidat

Dans une interview accordée à Le360, Abdelilah Benkirane, l'ex-Chef du gouvernement et ancien secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), a annoncé qu'il ne se présentera pas ...