Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Économie / 11,2 milliards de dollars de la Banque mondiale au Maroc, entre 2011-2021

11,2 milliards de dollars de la Banque mondiale au Maroc, entre 2011-2021

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Entre 2011 et 2021, le Groupe de la Banque mondiale a injecté 11,2 milliards de dollars (MM$) dans l’économie marocaine, visant à propulser le développement du pays à travers divers secteurs clés. Cet engagement financier considérable a été révélé dans un rapport d’évaluation par le Groupe d’évaluation indépendant (IEG) de la Banque mondiale, soulignant l’impact positif de ces investissements sur le développement du Maroc.

Le rapport intitulé «L’engagement du Groupe de la Banque mondiale au Maroc 2011-2021» a été présenté lors d’un webinaire, mettant en lumière la stratégie du Groupe visant à encourager une croissance économique tirée par le secteur privé, le développement du capital humain, la résilience face au changement climatique, et l’amélioration de la gouvernance au Maroc.

Une analyse approfondie par l’IEG a identifié quatre obstacles systémiques majeurs au développement du pays : le manque de cohérence des politiques publiques, les déséquilibres dans les règles du jeu économique, les lacunes dans la mise en œuvre des politiques publiques, et une participation limitée des citoyens et des acteurs non étatiques. Malgré ces défis, des avancées notables ont été réalisées, notamment dans l’amélioration du climat des affaires et la coordination multisectorielle, témoignant de la capacité du Maroc à trouver des solutions innovantes aux défis intersectoriels.

Estelle Raimondo, responsable du programme Fonction de conseil en méthodes du groupe d’évaluation de la Banque Mondiale, a souligné l’approche collaborative de la Banque avec divers organismes gouvernementaux et privés marocains. Cette collaboration a permis d’améliorer significativement la performance du secteur privé, notamment à travers la réforme des systèmes financiers, la promotion de la finance digitale, et le renforcement de l’accès au financement pour les petites et micro-entreprises.

Une décennie de progrès et d’innovation

Le rapport met également l’accent sur la nécessité de renforcer l’innovation, particulièrement dans le secteur solaire, qui offre un potentiel significatif au Maroc. L’adoption d’une gestion axée sur les résultats et la collaboration étroite entre les ministères et les organismes sont préconisées pour maximiser la gestion des risques liés à l’innovation.

Sur le front de la mise en œuvre des politiques publiques, les efforts de la Banque ont contribué à dynamiser le processus, facilitant l’apprentissage Sud-Sud, et permettant une coordination efficace entre les différents acteurs. De plus, des initiatives visant à renforcer la participation citoyenne ont été mises en avant.

Selon Theo Thomas, directeur du Département du développement humain et de la gestion économique d’IEG, cette évaluation a pour objectif de juger l’efficacité des activités du Groupe de la Banque mondiale dans le cadre du développement du Maroc. Elle sert de base pour l’amélioration continue des interventions de la Banque, tout en s’appuyant sur les enseignements tirés des évaluations précédentes pour guider les futures décisions.

L’engagement substantiel du Groupe de la Banque mondiale au Maroc au cours de cette décennie illustre donc une collaboration réussie, débouchant sur des initiatives et recommandations qui tracent une voie vers un développement innovant, collaboratif et inclusif.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité


Et sur nos réseaux sociaux :

Banque mondiale

Le CMC publie un spécial sur la “Façade Atlantique Africaine”

Le dernier numéro mensuel "Maroc Conjoncture" n°366, publié par le Centre Marocain de Conjoncture (CMC), souligne l'émergence de la côte atl…
Banque mondiale

Hydrogène Vert : Fortescue s’associe au groupe OCP

Le Groupe OCP, leader mondial dans le domaine de la nutrition des plantes et des engrais à base de phosphate, s'est allié avec Fortescue Ene…
Banque mondiale

Guelmim-Oued Noun : signature d’une convention pour l’essor des zones industrielles

Une convention de partenariat a été signée ce lundi à Rabat et elle marque un tournant majeur pour le développement économique de la région …
Banque mondiale

Casablanca : enquête sur du crypto-blanchiment

Une alerte de suspicion provenant d'un groupe bancaire de Casablanca a déclenché une enquête de l'Autorité Nationale des Renseignements Fina…
Banque mondiale

Abidjan : Forum africain sur l’investissement dans les chaînes de valeur agricole

Le Forum africain sur l'investissement dans les chaînes de valeur agricole à Abidjan, a récemment servi de cadre à des initiatives collabora…
Banque mondiale

Rabat : deuxième réunion de la Commission nationale de l’aérien

Mercredi à Rabat, la Commission nationale de l'aérien s'est retrouvée pour son deuxième conclave, présidé conjointement par Fatim-Zahra Ammo…
Banque mondiale

Secteur minier : feuille de route du ministère de la Transition énergétique

Le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable est sur le point de mettre en œuvre une ambitieuse stratégie visant à …
Banque mondiale

Ministère du tourisme : aucune subvention financière à Ryanair pour ses vols domestiques

Face aux interrogations soulevées au sujet de potentiels financements octroyés à Ryanair par l'Office national marocain du tourisme (ONMT) p…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire