Aller au contenu principal

Covid-19 : une nouvelle génération de vaccins à l'essai

Alors que le Maroc s’attend à recevoir 600.000 doses de l’initiative Covax dans les prochains jours, une seconde génération de vaccins est actuellement en phase d’essais cliniques dans certains laboratoires pharmaceutiques. Contrairement aux vaccins que l’on connait et qui sont administrés dans l’épaule, ce dernier pourrait être administré par le nez.

Par Mohamed Laabi, Publié le 03/05/2021, mis à jour le 03/05/2021          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Des essais cliniques sont en cours sur une nouvelle génération de vaccins © DR

Ils seraient plus efficaces que leurs prédécesseurs. Les vaccins anti-Covid-19 de seconde génération font l’objet d’études et d’essais cliniques à l’étranger. En effet, AstraZeneca en partenariat avec l’Université d’Oxford est en train de réaliser ses premiers essais sur une trentaine de personnes. Le laboratoire suédo-britannique espère que ses vaccins verront le jour dès l’automne prochain. Idem pour Sputnik et le laboratoire chinois Cansino qui préparent également des essais cliniques. Cette deuxième génération de vaccins serait plus efficace que la version actuelle, notamment contre tous les nouveaux variants.

L’Union européenne redouble ses efforts pour le développement de vaccins de seconde génération. Des alliances sont scellées entre pays en matière de recherche et développement. La dernière en date est celle qui lie depuis mars dernier l'Israël, le Danemark et l’Autriche.

Lire aussi : Jeûne : bienfaits, maladies chroniques, vaccins... Tout ce qu’il faut savoir

Petite particularité de cette seconde génération de vaccins, leur administration par la voie nasale. Alors pourquoi justement une administration par le nez ? Laleh Majlessi, docteur des sciences en immunologie et directrice de recherche dans le département de Génome et Génétique à l’Institut Pasteur, souligne que certains tests sur les animaux ont montré que l’administration par voie musculaire protège efficacement, mais partiellement, contrairement à l’administration nasale. «Lorsqu’on immunise ces animaux par une première injection par la voie musculaire et une deuxième injection par la voie nasale, 3-4 jours après l’épreuve virale par le SARS-CoV-2, on ne détecte plus du tout de virus dans les poumons ou le cerveau des animaux. Cela veut dire que le virus a été efficacement bloqué dès la porte d’entrée dans l’organisme hôte et qu’il n’a pas pu se répliquer et se disséminer», précise Laleh Majlessi.

Ce qui est sûr, c’est qu’il est encore trop tôt pour se prononcer sur l’efficacité de ces vaccins. Les essais cliniques commencent à peine sur les humains et il va falloir attendre encore plusieurs mois pour se mesurer leur efficacité contre la Covid-19.

 

Moderna fournira jusqu’à 500 millions de doses à l’Initiative Covax

Moderna a donné son accord pour fournir jusqu’à 500 millions de doses de vaccin contre la Covid-19 à l’initiative Covax, lancée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). L’accord est «une étape importante alors que nous nous efforçons de faire en sorte que les populations du monde entier aient accès à notre vaccin contre la Covid-19», souligne Stéphane Bancel, directeur général de Moderna. Le patron du groupe indique néanmoins que “seule une petite quantité” devrait être acheminée cette année. Par ailleurs, la Suède s’est engagée à faire un don d’un million de doses du vaccin AZ/Oxford pour aider Covax à remédier d’urgence aux retards d’approvisionnement à court terme. Cet engagement intervient suite à un appel à l’aide international de l’OMS.

 

Le vaccin pour les adolescents de Pfizer en cours d’évaluation

Après avoir déposé une demande d’extension de l’autorisation en urgence de son vaccin contre la Covid-19 destiné aux adolescents âgés de 12 à 15 ans, le groupe Pfizer-BioNtech attend des résultats cette semaine. En effet, deux agences internationales sont concernées par cela, il s’agit de l’Agence américaine des médicaments (FDA) et l’Agence européenne du médicament (EMA). L’EMA a souligné avoir lancé l’évaluation du vaccin pour cette catégorie d’âge et que le rapport sera délivré ce jeudi. L’avis de l’EMA sera ensuite transmis à la Commission européenne, qui rendra une décision finale juridiquement contraignante applicable dans tous les États membres de l’Union européenne.

Pfizer avait assuré que les données des essais cliniques de phase 3 sur cette tranche d’âge «ont démontré une efficacité de 100%» pour prévenir la maladie.

Arrivée au Caire de l’aide humanitaire d’urgence envoyée par le Maroc aux Palestiniens

Ce mardi matin, deux avions des Forces armées royales (FAR) ont atterri à l’aéroport de la Base aérienne Est du Caire, en Égypte. Ces appareils transportaient 20 tonnes d’aides humanitaires d’urgence ...

De nombreuses attentes autour de l’allégement des restrictions

Après la fin du mois sacré de ramadan et l’amélioration de la situation épidémiologique du Royaume,...

Les médecins annoncent une grève, des boycotts et un sit-in

Las des tergiversations du gouvernement face à leurs revendications, les médecins menacent d'observer une grève. Malgré leurs conditions de travail intenables, «les médecins, les pharmaciens et l...

Sebta : 1.500 migrants renvoyés au Maroc

Ce lundi 17 mai, quelque 6.000 personnes sont entrées à Sebta, un record. Face à cette situation exceptionnelle, l’Espagne a déployé «200 agents (supplémentaires)», dont 150 policiers nationaux et 50 ...

86 migrants ont forcé la barrière de Melilia

Après Sebta, c’est Melilia qui connaît un nouvel afflux massif de migrants. En effet, la préfecture du préside a signalé dans un communiqué, publié ce mardi 18 mai, que plus de 300 personnes orig...

Vaccin chinois : un 2e Dreamliner vient de décoller pour Pékin

Un second Dreamliner de la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a décollé à 8h45 de l'aéroport Mohammed V de Casablanca pour Pékin. Le vol AT3886 arrivera en Chine dans environ 12 heures. Il ramè...