Mondial 2022 : que retenir de la liste des Lions de l’Atlas ?

Temps de lecture : 5 minutes

Mondial 2022 : que retenir de la liste des Lions de l’Atlas ?

Temps de lecture : 5 minutes

Temps de lecture : 5 minutes

Ce jeudi 10 novembre, Walid Regragui a dévoilé la liste des 26 joueurs qui prendront part à la Coupe du monde, Qatar 2022. Parmi les élus dévoilés par le sélectionneur national : Abderrazak Hamdallah, de retour après quatre ans loin des Lions de l’Atlas. On note également la première convocation de Bilal El Khannouss. Décryptage.

Temps de lecture : 5 minutes

Après plusieurs semaines de palabres, il y a finalement peu de choix de Walid Regragui qui susciteront un débat dans les prochains jours. Ce jeudi, le sélectionneur national a révélé la liste des joueurs pour le Mondial. Un moment attendu qui a débouché sur des choix extrêmement forts.

C’est en effet le choix de la continuité qu’a opéré le successeur de Vahid Halilhodžić, en s’appuyant sur un groupe déjà dessiné, avec quelques changements qui respectent la logique sportive du moment.

Lire aussi : Mondial 2022 : les Lions de l’Atlas partent à 26, avec Abderrazak Hamdallah

 

Hamdallah, un retour attendu

 Après près de quatre années d’absence, Abderrazak Hamdallah fait son grand retour en équipe nationale à l’occasion du Mondial. Une compétition au cours de laquelle il sera fort probablement intégré dans le onze, après avoir fait ses preuves et ce qu’on attendait de lui avec son club, Al Ittihad (Arabie saoudite), à savoir marquer des buts.

Une chance. Le natif de Safi n’attendait que ça. Malgré la fameuse affaire de son départ précipité du rassemblement de l’équipe peu avant la CAN 2019, Hamdallah a toujours manifesté, en public comme en privé, son envie de porter à nouveau les couleurs du Maroc. Longtemps, son nom comme le sujet ont été tabous lors des conférences de presse d’Hervé Renard et de Vahid Halilhodžić. Les deux techniciens avaient solidement campé sur leurs positions.

Hamdallah

Abderrazak Hamdallah a publié un message sur les réseaux sociaux après sa convocation © DR

Lire aussi : Abderrazak Hamdallah s’excuse envers le peuple marocain

Il faut dire que depuis sa nomination, Walid Regragui est conscient qu’il a besoin d’injecter du sang neuf au sein d’une sélection moins flamboyante au niveau offensif. Le contenu global proposé lors de son premier rassemblement du mois de septembre l’a convaincu de faire appel à celui qui a marqué quatre buts en six matchs dans le championnat saoudien.

 

Une liste équilibrée et logique

On commence par les gardiens. La hiérarchie est définie depuis plusieurs années. Yassine Bounou est numéro 1, alors que Munir Mohamedi a le statut de numéro 2. C’est le choix du troisième gardien qui prêtait le plus à débat. Entre le portier du Wydad et celui du Raja, Regragui a privilégié le champion d’Afrique, Ahmed Reda Tagnaouti.

Les latéraux sont ceux qui ont participé au dernier rassemblement. À droite, Achraf Hakimi, titulaire indiscutable. Sur la gauche, on retrouve Noussair Mazraoui, qui sera secondé par Yahya Attiat Allah. Dans l’axe, cinq joueurs ont été appelés : Nayef Aguerd – Romain Saïss – Achraf Dari – Jawad El Yamiq et Badr Benoun.

Pour les milieux de terrain, le coach des Lions de l’Atlas a opté pour le principe de continuité et d’esprit d’équipe, en conservant des joueurs d’expérience, tels Sofyan Amrabet, Abdelhamid Sabiri, Selim Amallah et Azzedine Ounahi. Pour Yahya Jabrane, c’est la polyvalence et l’exemplarité qui ont pesé sur le choix du sélectionneur. Enfin, la convocation de Bilal El Khannouss ne souffre d’aucune contestation, lui qui fait sensation dans le jeu cette saison avec le Racing Genk et montre de très belles choses au poste de milieu offensif.

Lire aussi : Walid Regragui, l’homme de la situation en route vers le Qatar 

En pointe, l’absence d’Ayoub El Kaabi a rebattu les cartes en profondeur dans ce secteur, ouvrant la voie au retour d’Abderrazak Hamdallah, qui sera sans aucun doute un poids important avec la sélection. À un degré moindre, la présence de Youssef En-Nesyri s’imposait comme une évidence, tant le joueur étonne par sa maturité, ses capacités de fixation et ses prises de balle. Dans ce poste, où les places sont chères, Walid Cheddira, auteur de sept buts cette saison, semble être apprécié par Walid Regragui, qui l’a convoqué pour la première fois en septembre dernier, en lui donnant l’occasion de faire ses débuts sous le maillot de l’équipe nationale lors des deux derniers matchs, face au Chili et au Paraguay.

Pour sa part, Ryan Mmaee, tout comme son frère Samy, a été laissé à la maison en raison de son faible apport lors des mois précédents. Pour le reste des attaquants, aucune grosse surprise n’est à signaler.

Et s’il y a des heureux, plusieurs éléments qui rêvaient certainement d’y être n’ont pas été retenus, comme Sofiane Rahimi, dont le poste est occupé par Sofiane Boufal et Abdessamad Ezzalzouli. À droite, on retrouve Hakim Ziyech et Zakaria Aboukhlal, préférés à Munir El Haddadi.

 

Qui est Bilal El Khannous ?

Il avait la Coupe du monde dans un coin de la tête, Bilal El Khannous a été déjà appelé plusieurs fois avec les sélections de jeunes de la Belgique, mais il a finalement décidé de jouer pour le Maroc. «Je joue maintenant dans les U20 du Maroc et je peux aussi jouer pour les Diables Rouges, mais mon choix est déjà fait», déclarait-il.

Né à Strombeek-Bever (Belgique) le 10 mai 2004, El Khannous évolue au poste de milieu offensif et il est sous contrat avec le Racing Club de Genk jusqu’en juin 2026.

D’abord passé par le centre de formation d’Anderlecht, le joueur de 18 ans est arrivé à Genk à l’été 2019, tout juste âgé de 14 ans. Cette saison, il cumule 15 apparitions pour une passe décisive, avec son club, leader du championnat belge avec 9 points d’avance sur le dauphin, le Royal Antwerp.

Recommandé pour vous


Mondial 2022 : nul blanc entre le Maroc et la Croatie à la mi-temps

Le premier match des Lions de l'Atlas en Coupe du monde 2022 se tient ce me…

Mondial 2022 : les Bleus s’offrent l’Australie mais perdent Lucas Hernandez

La France, championne du monde en titre, a réussi son entrée dans le Mondia…

Mondial 2022 : que vaut la Croatie, premier adversaire du Maroc ?

Le groupe F du Maroc lance demain sa Coupe du monde. Le premier match de ce…

Préparation au Mondial 2022 : quel bilan pour le Maroc ?

Ce n'est pas une Coupe du monde comme les autres qui se tient au Qatar. Pla…