Aller au contenu principal

Ce mardi 7 septembre, la Cour de cassation française a invalidé la demande de Lafarge de suppression de l’accusation de complicité de crimes contre l’humanité dans le conflit syrien. Pendant cette guerre, la société a payé des groupes armés pour aider à protéger le personnel de son usine en Syrie. La Cour a souligné qu’une personne ou une entreprise peut être qualifiée de complice si elle choisit de fermer les yeux sur des activités terroristes, même si elle ne prend pas activement part aux crimes.

LafargeHolcim peut être fière de la performance de ses unités marocaines et surtout de cette de Settat. La cimenterie de la capitale de la Chaouia, dont la capacité annuelle de production est de 1,7 million de tonnes, a été classée deuxième usin...

Chaque année, dans le cadre de son programme N’BNIOUW L’7AYAT, LafargeHolcim Maroc apporte son support aux populations démunies proches de ses sites de production. Cette année n’est pas différente. Dans un communiqué partagé ce mardi 27 avril, le ...

Dans un communiqué publié ce mardi 30 mars, LafargeHolcim Maroc a annoncé la nomination de Saâd Dalil au poste de directeur commercial et marketing ciment au sein du comité de direction. Ce nouveau responsable remplace Boubker Bouchentouf, qui part à...

Ce mardi 10 novembre, LafargeHolcim Maroc a dressé le bilan de son programme de développement durable baptisé "N’bniouw l’7ayat" à l’issue du troisième trimestre 2020. Lors d’un webinaire, le groupe a dévoilé qu’au total, entre 2019 et 2020, 36 actio...

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité LafargeHolcim