Tunisie : augmentation des prix de certaines denrées alimentaires

Temps de lecture : 1 minute

Tunisie : augmentation des prix de certaines denrées alimentaires

Temps de lecture : 1 minute

Temps de lecture : 1 minute

La Tunisie va augmenter les prix de certains aliments, dont le lait, les œufs et la volaille, cette semaine. Selon le ministre tunisien de l’Agriculture, cette augmentation fait suite aux protestations des agriculteurs contre une hausse des prix de l’orge pour l’alimentation animale. Une hausse induite par la guerre en Ukraine et par l’augmentation des coûts de l’énergie.
Au cours des deux derniers jours, les agriculteurs de plusieurs régions ont en effet protesté contre le coût élevé des aliments pour animaux. Certains manifestants ont ainsi bloqué plusieurs routes du pays, tandis que d’autres ont versé du lait dans les rues et menacé de réduire leur production.
«Nous annoncerons jeudi 12 mai une révision des prix des œufs, de la volaille et du lait pour assurer la marge bénéficiaire des producteurs», a déclaré mercredi le ministre de l’Agriculture, Mahmoud Elyess Hamza. «Le consommateur tunisien doit soutenir l’agriculteur tunisien, car l’agriculteur est un pilier de la sécurité alimentaire tunisienne dans cette situation délicate dans le monde», a-t-il ajouté.
Le pays, en proie à une profonde crise financière, a été durement touché par une hausse des prix mondiaux du blé résultant de la guerre en Ukraine. L’impact de cette flambée des prix du blé et du pétrole sur le budget de la Tunisie est estimé à près de 1,7 milliard de dollars cette année, a déclaré le ministre de l’Économie, Samir Saied.
Les syndicats du pays mettent de leur côté en garde contre cette flambée des prix et la baisse du pouvoir d’achat dans un contexte de crise économique grave. Ils préviennent que cela risque de conduire à des manifestations que les autorités ne pourraient pas contrôler.

Recommandé pour vous


Guinée : ouverture du procès concernant le massacre militaire de 2009

En Guinée, le mercredi 28 septembre 2022 a marqué les 13 ans du massacre…

CEMAC : la BEAC relève son taux directeur pour contenir l’inflation

Pour faire face à l’inflation galopante qui sévit dans le monde, la Banq…

Restructuration de dette : Fitch révise à la baisse la note du Ghana

Pour la deuxième fois cette année, l’agence de notation Fitch Ratings a …

La FinTech franco-ivoirienne Julaya, symbole d’un secteur béni des dieux

C'est l'âge d'or (au sens propre du terme) pour la FinTech africaine. Le…

Afrique de l’Ouest : une grève perturbe l’activité aérienne dans la région

Les vols à destination et en provenance des aéroports de plusieurs pays …

Business Africa lance un forum dédié à l’économie africaine

Cette semaine, Business Africa, initiative mondiale pour les entreprises…