Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / Politique / Johannesburg : ouverture des travaux du Parlement panafricain

Johannesburg : ouverture des travaux du Parlement panafricain

Temps de lecture : 2 minutes


Temps de lecture : 2 minutes

Les travaux de la session ordinaire de la cinquième législature du Parlement panafricain (PAP) se sont ouverts, mardi 28 juin, au siège du Parlement à Midrand, en Afrique du Sud, en présence d’une délégation marocaine.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire général de l’institution par intérim, Gali Massa Harou. Ce dernier a remplacé Macky Sall, chef d’État sénégalais et président en exercice de l’Union africaine, qui se trouve en Allemagne pour prendre part au Sommet du G7.

La cérémonie s’est déroulée en présence de Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’UA, Nosiviwe Mapisa-Nqakula, présidente de l’Assemblée nationale de l’Afrique du Sud et Naledi Pandor, ministre sud-africaine des Affaires étrangères.

Plusieurs nouveaux députés de pays africains, qui ont récemment tenu des élections, ont prêté serment en tant que membres du PAP.

Il est à noter que la principale question à l’ordre du jour de cette session ordinaire est l’élection du nouveau Bureau du PAP, prévue ce mercredi. Les directions des autres structures du Parlement, y compris les Commissions permanentes et les Caucus régionaux et thématiques, seront également renouvelées.

De plus, les Comités permanents devraient finaliser et adopter des plans de travail conformément au thème de l’UA pour 2022  « Renforcer la résilience en matière de nutrition et de sécurité alimentaire sur le continent africain : renforcer les systèmes agroalimentaires, de santé et de protection sociale pour le développement du capital social et économique ».

Pour rappel, la délégation marocaine à cette nouvelle session du PAP est composée de Aydi Youssef de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), Abdessamad Haiker du Parti justice et développement (PJD), Laila Dahi du Rassemblement national des indépendants (RNI), Khadija Arouhal du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et Abahnini Mohamed de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


Symposium économique africain : l’inflation, un mal qui gangrène l’économie africaine

Symposium économique africain : l’inflation, un mal qui gangrène l’économie africaine

Depuis la pandémie de la covid-19, l’économie du continent connait un essou…

Sécurité maritime: les côtes somaliennes restent un danger pour les navires

Sécurité maritime : les côtes somaliennes restent un danger pour les navires

Le Bureau maritime international (BIM), a révélé dans son rapport que les a…

Le Mali fait face à une pénurie de kérosène

Le Mali fait face à une pénurie de kérosène

Le Mali fait actuellement face à une pénurie de kérosène à l’aéroport inter…

Mali : après trois mois de suspension, la politique peut reprendre

Mali : après trois mois de suspension, la politique peut reprendre

Les autorités de la transition au Mali ont annoncé la reprise des activités…

Liquéfaction de gaz naturel : plusieurs pays africains dans le top 10 mondial

Liquéfaction de gaz naturel : plusieurs pays africains dans le top 10 mondial

L’union internationale du gaz (IGU) a indiqué dans son rapport que trois pa…

Aéroports tunisiens : 4,2 millions de passagers au 1er semestre 2024

Aéroports tunisiens : 4,2 millions de passagers au premier semestre 2024

L’Office de l'aviation civile et des aéroports de Tunisie (OACA) a annoncé …