Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / De l’OUA à l’UA

De l’OUA à l’UA

Temps de lecture : 2 minutes


Temps de lecture : 2 minutes

À l’heure où vous découvrirez ces lignes, les dirigeants et les chefs d’État africains auront peut-être déjà achevé les travaux du Sommet annuel de l’Union africaine (UA) qui s’est tenu ce week-end à Addis-Abeba.

Soixante ans après la création de l’Organisation de l’Unité Africaine, l’ex-OUA mutée en UA (Union africaine), les mauvaises langues affirment que ce changement de «raison sociale» est le seul vrai succès de l’organisation. Aujourd’hui, l’Union africaine est connue partout sur le continent, une notoriété spontanée que n’auraient même pas imaginé les plus grands cabinets de conseil marketing du monde.

Si ces critiques sont un peu excessives, elles sont largement fondées. Les peuples africains attendent toujours les dividendes de l’Union africaine et s’interrogent sur son efficacité. De sommet en sommet, les mêmes sujets reviennent sur la table des chefs d’État : l’insécurité, la crise alimentaire, le terrorisme, la libre circulation des biens et des personnes, etc. Et rien ne laisse penser que cela changera. Tant que certains dirigeants, au mépris de la charte de l’UA, consacrent leur énergie à déstabiliser leur voisin (le Maroc ne le sait que trop bien face au régime algérien), il ne faut rien attendre de ces sommets.

Paul Kagamé (Rwanda) et Yoweri Museveni (Ouganda) entretiennent depuis 25 ans des groupes de type Hezbollah dans les provinces orientales de la RDC avec l’objectif d’y piller les minerais en profitant d’une étonnante passivité de l’Union africaine. Cette même Union est impuissante face à la prolifération du terrorisme sur le continent. Et lorsque des chefs d’État africains claironnent partout «qu’il faut des solutions africaines aux crises africaines», cela prêterait presque à rire. L’UA avoue elle-même ne pas disposer d’argent pour financer les opérations de maintien de la paix qu’elle prétend mener et qu’elle compte sur la mendicité internationale pour répondre à l’une des plus pressantes attentes des peuples, à savoir la paix. Tout est dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


L'épave de l'avion transportant le vice-président retrouvée, aucun survivant

Malawi : l’épave de l’avion transportant le vice-président retrouvée, aucun survivant

Le président du Malawi, Lazarus Chakwera, a annoncé que l’épave de l’avion …

8e édition de l'APSACO : La Cedeao au banc des accusés

8e édition de l’APSACO : la Cedeao au banc des accusés

La communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), est mi…

commerce maroc-algérie : chute de 62% en 2023

Maroc-Algérie : le commerce chute de 62% en 2023

En 2023, la valeur des échanges commerciaux entre le Maroc et l’Algérie s’e…

Nigeria : MultiChoice écope de 100 000 de dollars d’amende et 1 mois à offrir gratuitement

Au Nigeria, un opérateur écope de 100.000 de dollars d’amende

Le tribunal de la concurrence et de la protection des consommateurs du Nigé…

Mali : les banques, assurances et stations-essences prolongent la grève

Mali : les établissements bancaires prolongent la grève

Les Maliens sont confrontés à une série de grèves depuis le mercredi passé,…

CAN 2025

Auto-goal

Chassez le naturel... Le spectacle auquel se sont livrées cette semaine les…