COP15 : bilan du sommet sur la désertification

Temps de lecture : 3 minutes

COP15 : bilan du sommet sur la désertification

Temps de lecture : 3 minutes

Temps de lecture : 3 minutes

Le sommet COP15 d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, qui était axé sur la désertification et ses impacts, s’est achevé sur des engagements pris par 196 pays. Ces derniers ont convenu de restaurer un milliard d’hectares de terres dégradées d’ici 2030. Ils se sont aussi mis d’accord sur l’amélioration de la préparation, la réponse et la résilience face à la sécheresse.

Au cours des 11 jours de ce sommet, les participants ont appris que, dans les endroits où les niveaux de précipitations resteront inchangés au cours des dix prochaines années, l’évaporation de l’eau sera plus importante et l’eau moins abondante. Une situation qui risque d’empirer, si les températures continuent de grimper.

«Même si les précipitations restent les mêmes, nous aurons plus d’épisodes de sécheresse, car il y aura plus d’évaporation, les canaux d’irrigation s’évaporeront davantage et les plantes utiliseront plus d’eau. C’est un problème», a déclaré à RFI l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Selon l’OMM, une étude réalisée en 2014 a estimé que l’exposition aux particules de poussière provoque environ 400.000 décès prématurés, dus à des maladies cardio-pulmonaires parmi les populations adultes des zones souffrant de désertification.

Les intervenants aux travaux de la COP15 ont également souligné l’urgence de s’attaquer à la dégradation des terres africaines avant qu’elles ne se transforment en désert. Et d’ajouter que la désertification provoque à son tour des migrations et des déplacements.

Par ailleurs, le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé le lancement du programme « Abidjan Legacy », qui vise à stimuler la durabilité environnementale à long terme en Côte d’Ivoire. Cette initiative vise à restaurer et réparer les forêts et les terres pour venir en aide aux communautés souffrant du changement climatique. Ce programme nécessitera 1,4 milliard d’euros au cours des cinq prochaines années.

Pour rappel, la COP15 est la première des trois réunions de la Convention de Rio qui se tiendront en 2022. Plus tard dans l’année, la COP15 sur la Convention sur la diversité biologique et la 27ᵉ session de la Conférence des parties sur le changement climatique (COP27) auront respectivement lieu à Kunming, en Chine, et à Sharm El-Sheikh, en Égypte.

Recommandé pour vous


Entrepreneuriat : un nouvel accord pour soutenir la jeunesse africaine

La Fondation Tony Elumelu et le Fonds d'équipement des Nations Unies (FE…

Tunisie : le pays mise sur un nouveau prêt du FMI

La Tunisie espère parvenir dans les semaines à venir à un accord avec le…

Zambie : Les créanciers privés appelés à la rescousse

En acquérant des titres souverains, les investisseurs achètent aussi la …

Après trois ans, Macky Sall nomme le chef du gouvernement sénégalais

Plus d'un mois après des élections législatives, le président sénégalais…

Brookings Institution : le commerce intra-africain est largement sous-évalué

Selon Brookings Institution, le volume du commerce intra-régional en Afr…