Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / Économie / Afrique : les détaillants traditionnels domineront jusqu’à 75% des ventes à l’horizon 2030

Afrique : les détaillants traditionnels domineront jusqu’à 75% des ventes à l’horizon 2030

Temps de lecture : 2 minutes


Temps de lecture : 2 minutes

Les petits détaillants traditionnels continueront à dominer le secteur du commerce de détail en Afrique, durant les prochaines années. Ils représenteront ainsi 65% à 75% des ventes, au moins jusqu’en 2030, selon une récente étude du cabinet de conseil Boston Consulting Group (BCG).

L’étude est intitulée « L’avenir du commerce de détail traditionnel en Afrique » (The Future of traditional retail in Africa). Elle précise que les consommateurs africains continuent en moyenne d’acheter plus de 70% de leur nourriture, boissons et produits de soins personnels dans plus de 2,5 millions de petits commerces indépendants, et ce, malgré la progression de l’implantation des supermarchés, des magasins de proximité et d’autres formats modernes de distribution sur le continent.

L’étude se base notamment sur une enquête réalisée auprès de 4.500 petits détaillants opérant dans cinq grands marchés africains (Égypte, Kenya, Maroc, Nigeria et Afrique du Sud). Elle souligne que plusieurs facteurs rendent les détaillants traditionnels remarquablement résilients face à l’offensive des enseignes de grande distribution. «Les petits magasins offrent la proximité, la flexibilité et les heures d’ouverture pratiques nécessaires pour servir leurs communautés. Ils permettent aussi souvent aux clients aux revenus limités d’acheter de petites quantités à crédit», explique le cabinet BCG.

De plus, les propriétaires des petits commerces de détail en Afrique sont généralement jeunes et instruits. Leur âge moyen va de 31 ans en Égypte à 39 ans au Maroc. Dans les cinq pays où BCG a mené son enquête, plus de 70% d’entre eux avaient en moyenne un niveau d’études secondaire ou universitaire, soit un niveau d’instruction supérieur à celui de la population générale.

Par ailleurs, les petits détaillants traditionnels représentent au Maroc 82% des ventes. Ils jouent également un rôle économique important puisque 90% d’entre eux proposent des crédits. Un facteur qui explique en partie leur résilience malgré l’expansion des détaillants modernes tels que Marjane, Carrefour et BIM.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


UEMOA : inflation en flèche au Niger, Burkina Faso et Bénin en avril 2024

UEMOA : inflation en flèche au Niger, au Burkina Faso et au Bénin

Selon le bulletin mensuel des statistiques de la Banque centrale des Etats …

Le Sénégal produit son premier baril de pétrole

Le Sénégal produit son premier baril de pétrole

Le Sénégal est officiellement devenu un pays producteur de pétrole. La comp…

Dette africaine : 27 pays ont dépassé la barre des 60% du PIB en 2023 (rapport)

Dette africaine : 27 pays ont dépassé la barre des 60% du PIB en 2023 (rapport)

Selon le rapport de la conférence des Nations unies sur le commerce et le d…

L'épave de l'avion transportant le vice-président retrouvée, aucun survivant

Malawi : l’épave de l’avion transportant le vice-président retrouvée, aucun survivant

Le président du Malawi, Lazarus Chakwera, a annoncé que l’épave de l’avion …

8e édition de l'APSACO : La Cedeao au banc des accusés

8e édition de l’APSACO : la Cedeao au banc des accusés

La communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), est mi…

commerce maroc-algérie : chute de 62% en 2023

Maroc-Algérie : le commerce chute de 62% en 2023

En 2023, la valeur des échanges commerciaux entre le Maroc et l’Algérie s’e…