Mohamed Bazoum, candidat du parti au pouvoir, s'adresse aux médias à Niamey le 21 février 2021 © AFP

Temps de lecture : 2 minutes

Niger : la Cour constitutionnelle valide l’élection de Mohamed Bazoum

Temps de lecture : 2 minutes

Temps de lecture : 2 minutes

Ce dimanche 21 mars, la Cour constitutionnelle nigérienne a confirmé l’élection du candidat du parti au pouvoir Mohamed Bazoum comme nouveau président du pays. Ainsi, avec 2.490.049 voix, soit 55,66 % des suffrages, le candidat a été élu président de la République du Niger pour un mandat de cinq ans à compter du 2 avril 2021. Il succède ainsi à Mahamadou Issoufou qui est arrivé au terme de ses deux mandats légaux. Son opposant, Mahamane Ousmane, a quant à lui récolté 1.983.072 voix (44,34%).




Lire aussi : Niger : Mohamed Bazoum élu président




Notons que suite à cette annonce, l’opposition a annoncé qu’elle ne reconnaîtrait pas la victoire de Bazoum. Elle a annoncé avoir déposé un recours en annulation de plusieurs circonscriptions électorales auprès de la haute juridiction. Ceci ne fait qu’amplifier les risques d’une crise post-électorale. Pour rappel, le climat politique est tendu depuis des semaines dans le pays. En février dernier, alors que l’opposition avait revendiqué sa victoire à la présidentielle, des incidents ont éclaté dans plusieurs villes du pays dès l’annonce des résultats considérés comme un «hold-up électoral» par l’opposition.




Lire aussi : Niger : l’opposition revendique sa victoire, des heurts éclatent



Recommandé pour vous


Kenya : poursuite des opérations de sauvetage après l’effondrement d’un immeuble

Un immeuble résidentiel en construction s’est effondré mardi dernier dans l…

FIFA-UNESCO : une formation au football pour les enfants ivoiriens

Les enfants des écoles primaires de la capitale commerciale ivoirienne, Abi…

Conflit du Tigré : première sortie d’Abiy Ahmed depuis la signature de la trêve

Le premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, s’est engagé mardi à appliquer l…

Ghana : le président ghanéen limoge le secrétaire d’État aux Finances

Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, a limogé Charles Adu Boahen, secréta…

Climat : le dialogue de sourds

Avec la crise de l’énergie, les centrales à charbon ont repris du service e…

Cache-misère

La Coupe du monde de football, dont le coup d’envoi sera donné dimanche pro…