Aller au contenu principal

Niger : l’opposition revendique sa victoire, des heurts éclatent

Par Khansaa Bahra, Publié le 25/02/2021, mis à jour le 25/02/2021          Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Au Niger, la capitale, Niamey, a été le théâtre de quelques échauffourées, le 24 février, sur fond de contestation des résultats par l’opposition © AFP

Ce mercredi 24 février au Niger, l’opposition a revendiqué sa victoire à la présidentielle. Au lendemain de l’annonce officielle des résultats provisoires donnant pour vainqueur le candidat au pouvoir, Mohamed Bazoum, le candidat de l’opposition, Mahamane Ousmane, a revendiqué sa victoire à la présidentielle dans un discours reçu par la presse. Il a affirmé depuis son quartier général de Zinder qu’il avait récolté 50,3% des voix lors du scrutin.

Lire aussi : Niger : Mohamed Bazoum élu président

«Le régime veut sans scrupule confisquer la volonté populaire qui s’est exprimée», a-t-il proclamé. À Agadez, dans la circonscription de Timia, «le taux de participation de 103% a été rapporté avec un score de 99% en faveur du candidat au pouvoir», a souligné le candidat de l’opposition, dénonçant des fraudes électorales. Dans ce contexte politique conflictuel, des incidents ont éclaté dans plusieurs villes du pays dès l’annonce des résultats considérés comme un «hold-up électoral» par l’opposition. Selon Actuniger, «les échauffourées et les actes de vandalisme ont repris de plus belle dans différents endroits de la capitale où la circulation est fortement perturbée. Les écoles et la plupart des commerces ont fermé et des barricades sont érigées un peu partout dans les carrefours stratégiques de la ville». Suite aux violentes manifestations, Internet est resté coupé toute la journée à Niamey, la capitale.

Lire aussi : Présidentielle au Niger : l'opposition dénonce un hold-up électoral

RDC : Tshisekedi dévoile enfin le nouveau gouvernement

Après une longue attente, le président Félix Tshisekedi a dévoilé ce lundi la composition du nouveau gouvernement en République démocratique du Congo (RDC). En plus du Premier ministre, ce nou...

Le 2e sommet de l'Africanité rend hommage à Amadou Makhtar Mbow

Un hommage a été rendu, lundi à Casablanca, à l'ancien directeur général de l'UNESCO, Amadou Makhtar Mbow, en considération de son parcours exceptionnel, historique et exemplaire, dans le cadre du som...

Dakhla : inauguration du consulat général du Sénégal

Et de 10 pour Dakhla. La 10e représentation diplomatique a été inaugurée ce lundi dans la perle bleue du Sud marocain. Il s’agit du consulat général de la République du Sénégal. La cérémonie d’inau...

Sécurité alimentaire en Afrique : lancement imminent d’une série de web-conférences

Afin d’accompagner la dynamique et le développement d’un secteur agricole performant en Afrique francophone, et en préparation de l’édition présentielle 2021 de Africa Agri Forum à Yaoundé, l’Union af...

Mali : la ministre Florence Parly défend l'honneur de l'armée française

Deux jours après que l’Organisation des nations unies (ONU) a confirmé qu’une frappe française avait tué 19 civils au Mali, Florence Parly, ministre française de la Défense, a déclaré qu’elle ne ...

Mali : nouvelle bavure de l'armée française

Une enquête de l’ONU conclut qu’une frappe aérienne conduite par l’armée française au Mali en janvier a tué 19 civils réunis pour célébrer un mariage, et pas seulement des terroristes, comme Paris a p...