Aller au contenu principal

Niger : l’opposition revendique sa victoire, des heurts éclatent

Par Khansaa Bahra, Publié le 25/02/2021 à 09:48, mis à jour le 25/02/2021 à 12:05          Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Au Niger, la capitale, Niamey, a été le théâtre de quelques échauffourées, le 24 février, sur fond de contestation des résultats par l’opposition © AFP

Ce mercredi 24 février au Niger, l’opposition a revendiqué sa victoire à la présidentielle. Au lendemain de l’annonce officielle des résultats provisoires donnant pour vainqueur le candidat au pouvoir, Mohamed Bazoum, le candidat de l’opposition, Mahamane Ousmane, a revendiqué sa victoire à la présidentielle dans un discours reçu par la presse. Il a affirmé depuis son quartier général de Zinder qu’il avait récolté 50,3% des voix lors du scrutin.

Lire aussi : Niger : Mohamed Bazoum élu président

«Le régime veut sans scrupule confisquer la volonté populaire qui s’est exprimée», a-t-il proclamé. À Agadez, dans la circonscription de Timia, «le taux de participation de 103% a été rapporté avec un score de 99% en faveur du candidat au pouvoir», a souligné le candidat de l’opposition, dénonçant des fraudes électorales. Dans ce contexte politique conflictuel, des incidents ont éclaté dans plusieurs villes du pays dès l’annonce des résultats considérés comme un «hold-up électoral» par l’opposition. Selon Actuniger, «les échauffourées et les actes de vandalisme ont repris de plus belle dans différents endroits de la capitale où la circulation est fortement perturbée. Les écoles et la plupart des commerces ont fermé et des barricades sont érigées un peu partout dans les carrefours stratégiques de la ville». Suite aux violentes manifestations, Internet est resté coupé toute la journée à Niamey, la capitale.

Lire aussi : Présidentielle au Niger : l'opposition dénonce un hold-up électoral

Niger : 19 soldats tués dans une embuscade

19 soldats ont été tués samedi lors d’une embuscade dans le sud-ouest du Niger, a déclaré ce dimanche le ministère de la Défense du pays, qui a attribué l’attaque à des «groupes terroristes armés». Le...

Tunisie : la presse de l’ère post-Ben Ali

Aujourd’hui la Tunisie souffre d’un chaos politique et économique sans précédent. Depuis le Printemps arabe, il y a dix ans, la presse du pays a accompagné ses évolutions et ses développements. Toutef...

Commerce extérieur : un rebond et un tournant avec la Zlecaf

À la sortie d’une année 2019 perturbée par les tensions commerciales et le ralentissement économiqu...

Tunisie : le PDG de la chaîne nationale démis de ses fonctions

Trois jours après avoir gelé les travaux du Parlement et limogé le chef du gouvernement Hichem Mechichi, le président tunisien Kaïs Saïed a exprimé son attachement aux libertés publiques. Lire au...

Tunisie : la démocratie menacée

Face à une situation politico-économique incertaine et à une crise sanitaire sans précédent, la Tun...

Côte d’Ivoire : retrouvailles de Gbagbo et Ouattara

Ce mardi 27 juillet à Abidjan, le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara a reçu son prédécesseur Laurent Gbagbo au palais présidentiel. Ce rendez-vous symbolique est censé incarner leur réconciliat...