Aller au contenu principal

La presse arabophone du 27 janvier 2021

Les élections «fin juillet au plus tard» | Lutte contre la cochenille : Akhannouch rassure | Le PPS et le PI demandent à soutenir les agriculteurs | Sécurité téléphonique : Maroc Telecom utilise Kaspersky | Vaccin : Immunité maximale15 jours après la 2e dose | Amekraz livre le bilan de "Moumkin"

Par Iliasse E., Publié le 27/01/2021 à 08:29, mis à jour le 27/01/2021 à 08:38
         Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
presse arabophone

AL-AHDATH : Les élections "fin juillet au plus tard". Alors que la session parlementaire d'automne touche à sa fin, les lois électorales n'ont pas encore été soumises au Parlement, ni au Conseil de gouvernement ou au Conseil des ministres. Ces projets, longtemps attendus après la clôture des consultations politiques, devraient atterrir au parlement lors d'une session extraordinaire, selon une source partisane de haut niveau, qui a souligné l'impossibilité de ne pas tenir des élections au cours de cette année. Cette source a par ailleurs estimé que le gouvernement va achever la préparation de ces textes dans quelques semaines, faisant savoir que ces élections pourraient être tenues mi-2021, et au plus tard en juillet prochain.

 

Lutte contre la cochenille : Akhannouch rassure. Le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, des Eaux et forêts, Aziz Akhannouch, a annoncé l'existence d'une solution définitive pour éradiquer la cochenille, qui détruit chaque année des hectares de cactus dans certaines régions agricoles du Maroc. S'exprimant à la Chambre des représentants, Akhannouch a souligné que les spécialistes ont mis au point des traitements anti-cochenille qui combattent efficacement ces parasites, faisant savoir que l'ONSSA suit de près toutes les maladies qui touchent les plantes et les produits agricoles. Selon des sources officielles, la culture du cactus couvre 160.000 hectares principalement dans les régions de Marrakech-Safi et Guelmim-Oued Noun.

 

AL-MASSAE : Le PPS et le PI demandent à soutenir les agriculteurs. Le PPS et le Parti de l'Istiqlal (PI) ont appelé, par la voix de deux représentants parlementaires, le gouvernement El Otmani à prêter attention aux agriculteurs et aux éleveurs. Ces derniers sont «en grande détresse» à cause des années de sécheresse successives et de l'impact de l'épidémie de coronavirus, qui ont aggravé leurs conditions. Lors de son intervention à la séance des questions orales à la Chambre des représentants, Omar Hjira, député PI, a indiqué que les agriculteurs et les éleveurs de la région de l'Oriental, à l'instar de leurs homologues dans les autres régions, font face à un manque à tous les niveaux, plaidant pour le versement d'une aide financière en leur faveur.

 

Sécurité téléphonique : Maroc Telecom utilise Kaspersky. Les risques sur les téléphones des marocains auraient contribué à un rapprochement de "Maroc Telecom" et de "Kaspersky". Pour protéger efficacement la vie numérique de ses clients, Maroc Telecom a lancé deux solutions en partenariat avec Kaspersky Lab, relatives à la protection en ligne et au contrôle parental. La solution protègerait des virus mais aussi du vol de données personnelles, des programmes malveillants et des sites frauduleux, et empêche les tentatives d'accès à distance aux appareils.

 

ASSAHRAA : Vaccin : Immunité maximale 15 jours après la 2e dose. Selon le Professeur Ahmed Aziz Bousfiha, expert en immunologie, la transmission du virus par les personnes vaccinées n'a pas été prouvée. Selon lui, les personnes qui ont reçu la première et la deuxième dose du vaccin à temps ne vont pas développer une forme sévère ou critique d'infection au coronavirus, grâce à une protection d'environ 100% qu'assurent la plupart des vaccins contre la forme critique de la maladie et entre 70 et 95% contre tous types de virus provoquant la Covid-19. Il a par ailleurs affirmé que, 15 jours après l'administration de la seconde dose du vaccin, l'immunité devient maximale et que les personnes vaccinées peuvent ne pas respecter les mesures de précaution.

 

Amekraz livre le bilan de "Moumkin". Le ministre du Travail et de l'Insertion professionnelle, Mohamed Amkraz, a affirmé que, durant les trois ans suivant son lancement, le Plan National de Promotion de l'Emploi, baptisé "Moumkin", a permis de créer environ 629.007 emplois. Ces derniers sont de 486.435 dans le secteur privé et de 142.572 dans le secteur public, soit un taux de réalisation 52% des objectifs fixés. Dans sa réponse à une question orale à la Chambre des représentants, Amkraz a souligné qu'à fin septembre 2020, 12.337 petites unités économiques ont bénéficié d'un accompagnement adéquat lors de leur création.

 

CESE : les lacunes de la stratégie de mobilité durable du Maroc

Dans une note publiée le 21 septembre, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a abordé les différents problèmes que connait le Maroc en termes de mobilité durable. En raison d’un manq...

Covid-19 : le Maroc s'approche de son objectif d’immunité collective

Autorisée au début de ce mois par le Comité scientifique et technique de vaccination, l’administrat...

La méritocratie scolaire existe-t-elle dans la société moderne ?

La méritocratie renvoie au principe qu’une société juste est une société qui octroie à chacun la place qu’il mérite. Cette place est octroyée en fonction des efforts et des talents, plutôt qu’une plac...

Affaire Khadija : le verdict est tombé

Plus de trois ans après les faits, la chambre criminelle près la Cour d’appel de Béni Mellal a rendu son verdict contre les accusés dans "l’affaire Khadija". La sentence prononcée mardi 21 septembr...

Mort de Abdelouahab Belfqih : une enquête a été ouverte par le tribunal de Guelmim

Le procureur du Roi près la Cour d’appel de Guelmim a annoncé l’ouverture d’une enquête sur la mort d’Abdelouahab Belfqih, ex-membre du Parti authenticité et modernité (PAM). L’homme politique a été r...

Cellule terroriste à Errachidia : quatre nouvelles arrestations

En coordination étroite avec les éléments de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveil...