Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Politique / Benkirane : « L’État et la religion devraient être séparés »

Benkirane : « L’État et la religion devraient être séparés »

Temps de lecture : 2 minutes

En Bref

Temps de lecture : 2 minutes

Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, l’ancien chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a souligné la nécessité de séparer la religion de la politique, ce que son parti a fait dès son arrivée au pouvoir.

Il a déclaré que « l’ensemble des lois de l’État ne devrait pas nécessairement être en conformité avec les décisions islamiques « .

Il a présenté son point de vue en soulignant des exemples tirés de la sunna prophétique.

Soulignant que ni le prophète Mohammed lui-même ni son compagnon Abu Bakr n’ont imposé de restrictions à l’ivresse. Benkirane a noté que bien que l’alcool soit interdit dans l’Islam, c’est l’État qui se charge de le réglementer en condamnant l’ivresse publique plutôt qu’en prohibant sa vente.

Les lois marocaines interdisant l’ivresse publique, a-t-il ajouté, ont été proposées par le Résident Général Hubert Lyautey pendant le protectorat français au Maroc.

Le Parti de la justice et du développement (PJD), dont il était le secrétaire général, n’est pas un parti religieux, selon Benkirane. Le politicien a noté que son parti avait « abandonné » les idéaux islamiques qu’il défendait auparavant.

Benikrane avait précédemment déclaré au journal marocain Akhbarona que l’origine religieuse de son parti, à laquelle il « tient fermement », n’a pas changé, ajoutant que s’il y a quelque chose à « sacrifier », ce serait  » faire des sacrifices pour notre appartenance religieuse ».

Selon Benkirane, la sphère religieuse est représentée par la plus haute autorité du pays, qui est le roi Mohammed VI, a-t-il ajouté. Le Roi du Maroc, a déclaré l’ancien chef du gouvernement est l’autorité suprême en ce qui concerne la religion du pays.

Benkirane considère le modèle politico-religieux du Maroc comme unique.

Parlant de l’autorité étatique du Roi Mohammed VI, Benkirane a expliqué que c’est le Roi qui a le pouvoir exclusif sur toutes les questions étatiques et qu’il est « absurde » de suggérer le contraire, ajoutant que le gouvernement joue un rôle secondaire.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 2 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

Abdellatif Ouahbi annonce l’intégration de l’IA dans le système judiciaire

Le ministère de la Justice prend un virage numérique audacieux en intégrant l'intelligence artificielle dans ses procédures judiciaires, vis…

Conseil de gouvernement : restructuration d’institutions sanitaires et nouvelles initiatives pour le CCM

Lors de sa réunion hebdomadaire, le Conseil de gouvernement a adopté plusieurs projets de loi, marquant ainsi une évolution notable dans div…

A l’ONU, Omar Hilale appelle l’Algérie à repenser sa position sur le Sahara

Lors de son intervention récente à New York, Omar Hilale, ambassadeur du Maroc auprès des Nations Unies, a pointé du doigt l'Algérie concern…

Maroc-Italie : Laftit reçoit son homologue Matteo Piantedosi

Dans un climat de collaboration renforcée, Rabat a été le cadre d'une rencontre entre le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, et son …

Le Maroc soutient la nouvelle résolution de l’ONU pour Gaza

Lors d'un point de presse tenu mardi à Rabat, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains…

Élections européennes : la France insoumise en tête chez les Français du Maroc

Lors des élections européennes, la liste de La France insoumise (LFI) conduite par Manon Aubry a remporté plus de 38% des voix au Maroc, ain…

À Amman, Akhannouch s’entretient avec son homologue jordanien

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a rencontré le premier ministre jordanien, Bisher Al-Khasawneh, dans la région de la mer Morte, en…

Amman : Aziz Akhannouch représente le Roi à la Conférence humanitaire sur Gaza

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, est arrivé à Amman pour représenter le roi Mohammed VI à la Conférence internationale de haut nive…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire