Aller au contenu principal

La presse arabophone du 28 avril 2020

Les banques révoltent les parlementaires | Kénitra : Les autorités prennent d'une main, le maire redonne de l'autre | Un scénario de levée progressive de l'isolement sanitaire à l'étude | Une étude prédit la disparition du nouveau coronavirus du Maroc en juillet | El Otmani en colère contre Amekraz ? | Maroc – Pays Bas : dénouement en vue de la crise des binationaux

Par Iliasse E., Publié le 28/04/2020 à 00:12, mis à jour le 28/04/2020 à 07:44
Teaser Media
La presse arabophone

ASSABAH : Les banques révoltent les parlementaires. Les parlementaires ont critiqué ce qu'ils nomment «l'avidité» de banques qui ont refusé d'octroyer des crédits aux TPME en difficulté. Des milliers de commerces dont des boulangeries, des restaurants et des cafés ont vu leurs demandes de crédit refusées. Des députés du PAM, du PPS ou encore de la FDG ont réprouvé le comportement des banques avec les entreprises, et leur recours à appliquer des intérêts supplémentaires sur les échéances reportées pour les salariés en arrêt de travail. De 10000 dossiers de crédits déposés par des TPME, seuls 49 ont reçu une réponse favorable, informe le journal.

 

Kénitra : Les autorités prennent d'une main, le maire redonne de l'autre. Les autorités de la ville de Kénitra viennent de conclure une vaste campagne de libération des espaces publics. Les commerçants ont été nombreux à se plaindre de la perte de leurs installations démolies et de la saisie de leurs équipements. Le maire de la ville et ministre de l'Énergie, des Mines et de l'Environnement, Aziz Rabbah, a tenu une réunion avec les représentants des commerçants. «Procédant à une campagne électorale avant l'heure», le maire a promis de dédier 7 millions de dirhams à la compensation des pertes des commerçants, rapporte le quotidien.

 

 

AL-AKHBAR : Un scénario de levée progressive de l'isolement sanitaire à l'étude. Une commission du ministère de la Santé s'attèle à préparer un scénario de sortie de la crise sanitaire. Son but est la levée progressive des dispositions de l'isolement sanitaire, et ce après la fin de l'état d'urgence prévue le 20 mai prochain. Ce scénario inclut, selon le quotidien, la généralisation des dépistages aux citoyens, surtout ceux actifs dans des secteurs vitaux, en plus de les soumettre à un "test d'immunité" au nouveau coronavirus.

 

AKHBAR-AL-YOUM : Une étude prédit la disparition du nouveau coronavirus du Maroc en juillet. Une étude, élaborée par l'Université de Technologie et de Design de Singapour autour de la progression de la pandémie de Covid-19 dans 131 pays, prédit la disparition du nouveau coronavirus du Maroc en juillet prochain. Ces projections, réalisées à l'aide de l'intelligence artificielle, laissent présager que le virus disparaîtra à 97% du Royaume au 1er juin 2020, puis à 99% au 13 du même mois.

 

AL-AHDATH : El Otmani en colère contre Amekraz ? Le chef du Gouvernement, Saâd Dine El Otmani, serait en colère contre son ministre du Travail, Mohamed Amekraz. La raison en serait les déclarations de ce dernier autour des prélèvements attendus des salaires des fonctionnaires au profit du Fonds spécial de la gestion de la pandémie. Le jeune ministre avait suggéré aux fonctionnaires désireux de ne pas contribuer au Fonds de soumettre des demandes dans ce sens à leurs administrations. Une «solution improvisée» par Amekraz et jugée «hâtive» par El Otmani, note le journal, car ce sont là les prérogatives du Comité de Veille économique et non les siennes.

 

Maroc – Pays Bas : dénouement en vue de la crise des binationaux. Le ministre des Affaires étrangères des Pays Bas a annoncé le 26 avril la tenue du premier vol de rapatriement de néerlandais portant la double nationalité (marocaine et néerlandaise) depuis le Maroc. Il a également dévoilé l'intention de son gouvernement de ramener les 3000 hollandais restants au royaume (dont une majorité détenteurs de la double nationalité). Cette manœuvre vient en réponse aux critiques formulées par Nasser Bourita. La semaine passée, le MAE marocain avait dénoncé le discernement opéré par les Pays-Bas et la Belgique dans le rapatriement de leurs citoyens, exemptant ceux possédant la double nationalité de leurs calculs.

 

Fête du trône : grâce royale et discours ce samedi

À l’occasion de la célébration du 22e anniversaire de l’accession au trône, le roi Mohammed VI adressera un discours à son peuple ce samedi 31 juillet 2021. Le discours sera retransmis sur les ondes d...

Covid-19 : vers une vaccination obligatoire ?

Le professeur Azeddine Ibrahimi, directeur du centre de recherche Bio-Inova, a souligné la hausse du taux de vaccination contre la Covid-19 au Maroc, déclarant que les autorités sanitaires ont réussi ...

Une femme à la tête du parquet d’un tribunal de première instance, une première au Maroc

Vendredi dernier, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire a annoncé que le roi Mohammed VI, président de cette instance, a approuvé la nomination de nouveaux responsables judiciaires, au sein de di...

Burn-out, et après ?

De plus en plus de personnes dans le monde professionnel souffrent d’épuisement. Le burn-out, en lien avec un stress chronique et parfois aigu, se traduit par une grande fatigue émotionnelle, un cynis...

Covid-19 : hausse constante du nombre de contaminations

Le Maroc a enregistré 9.428 cas de contamination à la Covid-19 ce mercredi 28 juillet. Une nette au...

Orangina lance sa nouvelle campagne, "Malin Sayf"

Alors que le monde fait face à la crise sanitaire, le besoin impérieux d’aller voir ailleurs après une année compliquée s’accentue. Dans ce sens, Orangina a lancé une nouvelle campagne. À l’heure où i...