Aller au contenu principal

Coronavirus : le G7 veut sortir l’artillerie lourde

Les chefs d’État des pays les plus industrialisés veulent prendre le taureau par les cornes. Face à la pandémie, ils ont promis de faire tout ce qui est nécessaire pour l’endiguer et restaurer la croissance mondiale. À côté des mesures individuelles, il y a une coopération internationale pour élaborer un vaccin. Donald Trump va demander au Congrès d’approuver un plan de 850 milliards de dollars pour endiguer la crise économique créée par le coronavirus.

Par J.R.Y, Publié le 17/03/2020 à 15:37, mis à jour le 17/03/2020 à 15:51
Teaser Media
Coronavirus : le G7 veut sortir l’artillerie lourde

Crise sanitaire oblige, les chefs d’État des sept pays les plus industrialisés (G7) se sont entretenus lundi par visioconférence. Face à la pandémie, ils ont promis de faire tout ce qui est nécessaire pour l’endiguer et restaurer la croissance mondiale. L’actualisation des prévisions confirme les craintes. Le PIB devrait se contracter de 1% en Europe et les autres grandes économies de la planète seront aussi durement touchées.

Deux mille milliards de dollars

Selon le scénario du Cnuced, la pandémie pourrait coûter jusqu’à 2000 milliards de dollars. Tous les instruments de politique économique (budgétaire et monétaire) ou même des actions ciblées seront donc mis en œuvre pour relancer la machine économique mondiale. Les ministres des Finances vont coordonner leurs efforts. Les États débloquent des fonds colossaux pour faire face aux conséquences économiques de la pandémie.

La France par exemple va mettre 45 milliards d’euros sur la table. L’Italie avait annoncé 25 milliards d’euros. L’Union européenne va débloquer 37 milliards d’euros. Les États-Unis ont aussi engagé des montants non négligeables. Selon le Washington Post, Donald Trump va demander au Congrès d’approuver un plan de 850 milliards de dollars pour endiguer la crise économique créée par le coronavirus.

À la recherche d’un vaccin

À côté des mesures individuelles, il y a une coopération internationale pour élaborer un vaccin. «Nous regrouperons les données épidémiologiques et autres pour mieux comprendre et combattre le virus. Nous intensifierons les efforts de recherche coordonnés, notamment grâce à un soutien volontaire à l’alliance mondiale Coalition for Epidemic Preparedness and Innovation (Cepi)», indiquent-ils dans un communiqué.

Déclin des places financières

L’incertitude sur l’ampleur et la durée de la pandémie a provoqué plusieurs secousses sur les marchés financiers. Les seuls moments de répit semblent ceux où certains investisseurs profitent des niveaux très bas des cours pour se positionner à l’achat. Jusqu’ici, les marchés ont été relativement insensibles aux mesures de soutien. À Paris, Rome et Madrid, les ventes à découvert ont été interdites. Certains experts estiment que le plus dur sera concentré sur les 1er et 2e trimestres et que les signes d’un rebond de l’économie mondiale se verraient vers la fin de l’année. En séance mardi, les principaux indices étaient toujours en baisse, mais dans des proportions moins importantes que lors des séances précédentes.

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...

Antoum : la radio interne de la Société Générale

Société Générale Maroc vient de lancer "Antoum Radio", une radio interne à destination des collaborateurs de la banque. Par ce nouveau canal de communication interne, Société Générale Maroc vise à...

LafargeHolcim : la cimenterie de Settat très performante

LafargeHolcim peut être fière de la performance de ses unités marocaines et surtout de cette de Settat. La cimenterie de la capitale de la Chaouia, dont la capacité annuelle de production est de 1,7 m...

AMMC : un nouveau plan stratégique 2021-2023

La présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a présenté, jeudi à Rabat, le nouveau plan stratégique de l'Autorité couvrant la période 2021-2023. Fruit d'un travail collaborat...