Aller au contenu principal

La presse arabophone du 6 janvier 2020

Retrouvez diverses informations et nouvelles, "Transport : du désordre dans le secteur", "Les mères célibataires vendent leurs enfants en Europe", "La Chambre des représentants étudie la possibilité d'échanger les informations fiscales avec les autres pays", "Élections : ça chauffe entre les partis politiques", "L'armée marocaine gagne des places", "Délimitation maritime : Le Maroc est ouvert aux négociations", "Lions locaux : aucune rencontre avec des équipes africaines n'a été programmée".

Par Hicham A., Publié le 06/02/2020 à 08:07, mis à jour le 06/02/2020 à 08:49
Teaser Media
La presse arabophone

ASSABAH : Transport : du désordre dans le secteur. Un bus incendié en 2009 à Marrakech est toujours utilisé aujourd'hui de façon normale après que ses papiers aient été falsifiés. Des témoignages recueillis par des sources informées du journal expliquent les ruses des chefs de compagnies de transport en commun et pointent du doigt la faiblesse de la supervision technique au Maroc. Il existerait plus de 200 bus qui parcourent les villes avec de faux documents.

 

Les mères célibataires vendent leurs enfants en Europe. Des mères célibataires voyagent à Sebta et Melilla afin de vendre leurs enfants pour des sommes d'argent s'élevant parfois à 70 mille dirhams. Les associations de défense des droits de l'Homme ont mis en garde contre l'augmentation du nombre de réseaux mafieux espagnols spécialisés dans la vente de ces nourrissons marocains. Des sources informées ont indiqué également que les autorités espagnoles des deux présides ont récemment constaté la recrudescence de ce phénomène.

 

 

AL-MASSAE : La Chambre des représentants étudie la possibilité d'échanger les informations fiscales avec les autres pays. Dans l'objectif de répondre au besoin d'échange d'informations fiscales avec les pays amis et les tentatives du royaume de se conformer à la législation internationale, la commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des marocains résidant à l'étranger, élabore un projet de loi qui prévoit le partage des informations fiscales des citoyens avec les pays signataires.

 

Élections : ça chauffe entre les partis politiques. Après qu'Idriss Lachgar, SG de l'USFP, ait demandé lors d'un meeting à Larache, le changement des lois électorales, le parti de l'Istiqlal s'est joint à sa cause pour exiger une réforme du système électoral. Nizar Baraka, secrétaire général du parti de l'Istiqlal, a en effet appelé le chef du gouvernement à ouvrir un débat concernant ce sujet en suggérant de revoir le système électoral, le mode de scrutin, la représentation des femmes et des jeunes et la participation politique de la communauté marocaine aux élections. Il a également souligné qu'il était devenu nécessaire de donner un nouveau dynamisme à l'action politique dans notre pays et de restaurer la confiance dans les institutions.

 

AKHBAR-AL-YOUM : L'armée marocaine gagne des places. Les Forces armées royales se classent au 56e rang mondial selon un rapport récemment sorti par "Global Fire Power" classant les armées les plus puissantes du monde. L'armée marocaine a donc gagné 4 places à l'échelle planétaire. Notons que l'institution de recherche américaine prend en considération plusieurs facteurs dans la réalisation de son classement annuel, notamment la force militaire et financière et les capacités logistiques et humaines. Le Maroc compte plus d'un demi-million de soldat, tandis que plus de 17 millions de personnes sont prêtes pour le service militaire.

 

Délimitation maritime : Le Maroc est ouvert aux négociations. La Chambre des conseillers a approuvé à l'unanimité deux projets de loi visant à étendre la compétence juridique du Royaume dans toutes ses zones maritimes. Le gouvernement marocain vient de révéler la prochaine étape dans le processus de délimitation des frontières maritimes. Il envisage maintenant d'engager des négociations avec l'Espagne pour aboutir à une solution satisfaisante pour les deux parties concernant d'éventuelles interférences maritimes entre les deux pays.

 

 

ASSABAH : Lions locaux : aucune rencontre avec des équipes africaines n'a été programmée. Avant de terminer le rassemblement préparatoire au Centre Mohammed VI à Mamoura, Houssaine Ammouta, entraîneur de la sélection nationale des joueurs locaux, a décidé de programmer un match préparatoire entre les joueurs ce jeudi matin. La FRMF a reçu des demandes de fédérations africaines souhaitant organiser un match amical face au Maroc, mais elle a reporté la décision en attendant la décision du coach.

Le sexisme dans les jeux vidéos

Le sexisme dans les jeux vidéos est omniprésent. Ce phénomène est constaté tant dans les jeux eux-mêmes que dans les interactions entre joueurs. Insulte, drague, voire menaces de viol, polluent le quo...

Laâyoune, nouveau hub sanitaire au Maroc

La ville de Laâyoune se dotera dès septembre prochain d’une faculté de médecine et de pharmacie, qu...

Quelles sont les conditions pour se rendre aux Pays-Bas depuis le Maroc ?

Il est actuellement déconseillé de se rendre aux Pays-Bas pour y passer les vacances, et pour certains pays, il est même interdit de s’y rendre. En effet, en raison de la pandémie, une interdiction d’...

ONCF : un dispositif spécial pour accueillir les MRE

Afin de faciliter le retour chez eux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’Office national des chemins de fer (ONCF) a lancé à partir de ce mardi 15 juin un plan spécial "MRE", et ce, conformém...

Qu’est-ce que l’auto-sabotage et comment l’éviter ?

Si vous vous posez fréquemment la question “mais qu’est-ce qui m’a pris de faire ça ?”, c’est que vous avez tendance à vous auto-sabotez dans tous vos projets. Dans cet épisode du podcast Change ma Vi...

Des averses orageuses localement fortes attendues mercredi et jeudi au Maroc

Ces mercredi et jeudi, des averses orageuses localement fortes sont attendues dans plusieurs provinces du Royaume. Dans un bulletin publié ce mercredi 16 juin, la Direction générale de la météorologie...

lebief.ma - banniere-covid