Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Économie / La décarbonation de l’industrie marocaine, une opportunité pour les acteurs économiques

La décarbonation de l’industrie marocaine, une opportunité pour les acteurs économiques

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Ce mercredi à Rabat, Hicham Guedira, directeur des infrastructures au ministère de l’Industrie et du Commerce, a affirmé que les acteurs économiques devraient bénéficier de la décarbonation de l’industrie au Maroc, notamment en termes économiques et environnementaux.

Guedira a fait ces déclarations lors d’une réunion tenue autour du thème « décarbonation de l’économie mondiale : défis et opportunités au lendemain de la COP-26 », initiée par le Policy Center for The New South (PCNS) et la Banque mondiale (BM). «Quand on parle de décarbonation de l’industrie marocaine, ce n’est pas du greenwashing. C’est dans l’intérêt des opérateurs sur le plan économique et environnemental», a-t-il déclaré lors de cette table ronde.

De son côté, Bouzakri Razi, directeur du changement climatique, de la biodiversité et de l’économie verte au ministère de la Transition énergétique et du Développement durable, a souligné la «ferme volonté politique» du Maroc de s’engager dans la lutte mondiale contre le changement climatique, particulièrement à travers la signature de l’Accord de Paris sur le climat. «Cette volonté vise à saisir les opportunités présentées par la décarbonation, notamment celles à caractère commercial, en termes de compétitivité et d’accès aux marchés, et celles à caractère social, à travers la création d’emplois, ainsi que les opportunités écologiques», a-t-il déclaré.

Pour Karim Benamara, Chef de service de la mobilité durable et de l’innovation au ministère du Transport et de la logistique

Le chef du département de la mobilité durable et de l’innovation au ministère du Transport et de la logistique, l’atténuation des émissions liées à la pollution, aux émissions de gaz à effet de serre et à la consommation d’énergie, est un réel problème tant au Maroc que dans le monde. Pour faire face à ces défis, les politiques de décarbonation devraient passer à des transports propres et améliorer l’efficacité énergétique des véhicules.

Enfin, Houda Bouchtia, la responsable de la commission économie verte à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), a ajouté à la discussion que la décarbonation va de pair avec la compétitivité de l’économie, permettant la création de valeur et de diverses nouvelles opportunités d’emploi.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

Autoentrepreneur, un statut en attente de réforme

Mis en place en 2015 pour formaliser le secteur informel, le régime des autoentrepreneurs s'apprête à subir une révision substantielle, comm…

Baisse de l’indice des prix à la consommation

En mai 2024, l'indice des prix à la consommation a diminué de 0,2% par rapport au mois précédent. Cette fluctuation résulte d'une baisse de …

Aérien : Royal Air Maroc déploie un dispositif spécial pour la saison estivale

Royal Air Maroc (RAM) met en place un dispositif spécial préparation de la saison été 2024 pour répondre à une demande qui s’annonce en fort…

Audiovisuel : la SNRT et Medi 1 TV sous une même bannière

Un pas important vient d'être franchi dans la consolidation d'un grand groupe audiovisuel public au Maroc. La Commission permanente du Conse…

Le Maroc réduit ses achats d’armements israéliens en 2023

L'année 2023 a marqué une baisse notable dans le commerce des armes entre Israël et les pays signataires des Accords d’Abraham, y compris le…

Prix du carburant : le Maroc dans les 5 plus chers d’Afrique

Malgré une baisse significative des cours mondiaux du pétrole, le Maroc se positionne au quatrième rang des pays africains où les prix des c…

Binter reprend sa liaison aérienne entre Tanger et Gran Canaria

La compagnie aérienne Binter Canarias a repris ses vols directs entre les aéroports de Tanger (TNG) et de Gran Canaria (LPA) en partenariat …

Trafic aérien : une hausse de 19% au premier semestre 2024

Durant les cinq premiers mois de 2024, les aéroports du Maroc ont accueilli 12.353.496 passagers, marquant une hausse de 19% par rapport à l…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire