Aller au contenu principal

Soudan : la Banque mondiale suspend son aide après le coup d’État

Par Nora Jaafar, Publié le 27/10/2021 à 17:29, mis à jour le 27/10/2021 à 18:04
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Pauvreté : le Maroc reste au-dessus des niveaux prépandémiques

Suite au renversement du gouvernement civil par les militaires, la Banque mondiale a annoncé ce mercredi la suspension de son aide en faveur du Soudan. David Malpass, le président de l’institution, a déclaré que «le groupe de la Banque mondiale a suspendu lundi les décaissements dans toutes ses opérations au Soudan et il a cessé de traiter toute nouvelle opération alors que nous surveillons et évaluons de près la situation».

Cette décision intervient après le coup d’État mené par le général Abdel Fattah al-Burhane, qui a non seulement dissout le gouvernement civil, mais qui a également ordonné l’arrestation du premier ministre Abdallah Hamdok et de la quasi-totalité des dirigeants civils. Ce nouveau putsch s’est déroulé quelques heures seulement après le départ du Soudan de l’émissaire des États-Unis pour la Corne de l’Afrique, Jeffrey Feltman.

Lire aussi : Coup d’État au Soudan : les protestations se poursuivent

Hamdok est désormais assigné à domicile à Khartoum et «sous surveillance étroite» des forces de sécurité. Malpass a également souligné : «Je suis très préoccupé par les récents événements au Soudan, et je crains l’impact dramatique que cela peut avoir sur le redressement et le développement social et économique du pays». Selon lui, lors de ses dernières discussions avec les autorités civiles soudanaises, il était question d’une «transformation économique et sociale du pays». Il a affirmé qu’il avait «entendu un engagement clair de toutes les parties à travailler ensemble vers un avenir plus prospère pour le peuple soudanais après 30 années de régime autoritaire et de désengagement de la communauté internationale».

Lire aussi : Coup d’État au Soudan : l’armée dissout le gouvernement

Notons qu’avant ce nouveau coup d’État, la Banque mondiale œuvrait en coordinations avec plusieurs partenaires pour le développement d’un programme de soutien aux familles du Soudan afin d’assurer leur accessibilité à ma vaccination contre la Covid-19. Avant le coup d’État, le Soudan s'était par ailleurs engagé dans un programme de réformes économiques, qui avait ouvert la voie à l’apurement des arriérés du pays alors qu’il devenait éligible à l’allègement de la dette.

Covid-19 : le Maroc rempli les objectifs des Nations Unies

Le Maroc fait partie des cinq pays africains ayant atteint l’objectif des Nations Unies qui consiste à vacciner 10% de la population contre le coronavirus avant fin septembre dernier et 40% avant la f...

Les campagnes de vaccinations ne décollent pas en Afrique

En Afrique, à peine 10% des adultes bénéficient aujourd’hui d’une couverture vaccinale contre la Covid-19, très loin de l’objectif officiellement fixé de 70%. Face à la lenteur des campagnes vaccinale...

CAN 2021 : le Sénégal l’équipe la plus chère, l’Algérie la plus populaire !

Parmi les 24 équipes engagées pour la CAN 2021 au Cameroun, une seule sera sacrée le 6 février. Une...

Soudan : démission du premier ministre suite à de violentes manifestations

Le premier ministre soudanais Abdalla Hamdok a démissionné ce dimanche. Cette décision est intervenue après que trois manifestants ont été tués par les forces de sécurité soudanaises lors de protestat...

La CAN, vraiment une valeur sûre pour le pays organisateur ?

Après plusieurs reports, le Cameroun organisera la CAN du 9 janvier au 6 février prochain. Pour le ...

Financement des infrastructures : l’amont, un maillon essentiel négligé

En 2018, pour la première fois, les investissements en infrastructures ont dépassé 100 milliards de...