Doing business africa

Temps de lecture : 3 minutes


Doing Business : le vrai, c’est le vécu des entreprises

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Afrique , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

L’édition 2020 sera donc la dernière de l’un des rapports phares de la Banque mondiale : Doing Business. L’institution a décidé d’arrêter sa publication après les controverses sur la méthodologie et les pressions employées pour favoriser certains pays. Pour certains gouvernements, le classement Doing Business constitue un indicateur de performance et peut contribuer à accélérer les réformes liées au climat des affaires. Les baromètres comme le Doing Business ne reflètent pas totalement la réalité du terrain. Cependant, il vaut toujours mieux bien y figurer puisqu’ils sont scrutés par les investisseurs.

Temps de lecture : 3 minutes

Le Doing Business 2020, publié en octobre 2019, sera donc la dernière version de ce rapport vedette de la Banque mondiale. La pression de certains pays pour figurer en bonne place a poussé l’institution, après les résultats de l’investigation du cabinet WillmerHale, à arrêter la publication du Doing Business. Mais, le débat est loin d’être clos puisque le rapport du cabinet américain met en cause Kristalina Georgieva, directrice générale du FMI.



 



Des pressions en faveur de la Chine



En 2017, alors qu’elle était directrice générale de la Banque mondiale, elle aurait fait pression pour améliorer la position de la Chine dans le classement 2018. Des modifications de méthodologie auraient permis à la Chine de ne pas glisser dans le classement. Ces aménagements chamboulent aussi le classement de plusieurs pays. Ces manigances ont poussé à la démission, en janvier 2018, Paul Romer, chef économiste de la Banque mondiale. Dans un entretien à l’AFP, le prix Nobel d’économie charge la directrice générale du FMI.



 



Un classement très suivi en Afrique



Pour certains gouvernements, le classement Doing Business constitue un indicateur de performance et peut contribuer à accélérer les réformes liées au climat des affaires. Le gouvernement El Otmani visait le top 50 du Doing business à l’horizon 2021. Les changements de méthodologie ont peut-être coûté quelques places au Maroc qui figurait au 53ème rang dans le dernier classement. Le royaume a enregistré une remontée spectaculaire au cours des dix dernières années gagnant pas moins de 75 places. Le Maroc figure sur le podium en Afrique derrière l’Ile Maurice (13ème) et le Rwanda (38ème). Parmi les grandes économies du continent, le Nigéria est classé 131ème, l’Afrique du Sud 84ème, l’Egypte 114ème. 14 pays africains figurent parmi les 20 derniers du classement.



 



Une méthodologie à revoir



Dix domaines sont pris en compte pour le calcul du score et du classement sur la facilité de faire des affaires dans un pays. Il s’agit de : la création d’entreprise, l’obtention d’un permis de construire, le raccordement à l’électricité, le transfert de propriété, l’obtention de prêts, la protection des investisseurs minoritaires, le paiement des taxes et impôts, le commerce transfrontalier, l’exécution des contrats et  le règlement de l’insolvabilité. Doing Business mesure également la réglementation du marché du travail et la passation des marchés publics. Mais, ces derniers ne sont pas inclus dans le score et le classement final.



Les baromètres comme le Doing Business ne reflètent pas totalement la réalité du terrain. Cependant, il vaut toujours mieux bien y figurer puisqu’ils sont scrutés par les investisseurs.



Recommandé pour vous

Sahara : la Colombie rétablit ses relations diplomatiques avec le Polisario

Temps de lecture : 4 minutes

À peine investi ce dimanche 7 août, le président colombien de gauche radicale, Gustavo Pedro, a décidé de rétablir ses relations diplomatiques…

Inflation : pas de répit pour les banquiers centraux

Temps de lecture : 3 minutes

La vague continue de monter ! L’inflation continue de battre des records mois après mois dans plusieurs pays du continent. Au Maroc, les prix …

Egypte : La pression monte !

Temps de lecture : 4 minutes

Le chassé-croisé des dirigeants des puissances internationales en Afrique, surtout depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, suscite di…

Afrique : Emmanuel Macron déterminé à renforcer la présence de la France sur le continent

Temps de lecture : 6 minutes

La tournée africaine du président français a pris fin le jeudi 28 juillet en Guinée-Bissau, où il a rencontré son homologue Umaro Sissoco Emba…

Afrique : le choc des titans

Temps de lecture : 3 minutes

«Il est temps pour l’Afrique de jouer son rôle central et naturel sur la scène internationale», «l’avenir du monde dépend de l’Afrique»… Au so…

Afrique : la diversification des exportations, une arme contre les chocs

Temps de lecture : 3 minutes

L’Afrique abrite plusieurs des champions de la croissance au monde. Malgré la multiplication des chocs ces dernières années, certains pays aff…

Union africaine : après 20 ans d’existence, quid des réalisations et défis du bloc

Temps de lecture : 8 minutes

Créée en 2002 et comptant 55 nations parmi ses membres, l’Union africaine (UA) a succédé à l’Organisation de l’unité africaine (OUA), qui exis…

Matières premières : de l’inflation à la récession… les chocs s’enchaînent

Temps de lecture : 3 minutes

Début juin, S&P Global Ratings estimait, dans un rapport, que la hausse des prix des denrées alimentaires et les pénuries d’approvis…

Allocation DTS : les promesses tardent à se concrétiser

Temps de lecture : 5 minutes

Il y a pratiquement un an, le Conseil des gouverneurs du FMI approuvait la plus importante allocation générale de Droits de Tirage Spéciaux (D…

UEMOA : une croissance dynamique mais peu inclusive

Temps de lecture : 3 minutes

Il était dit que l’inflation serait un sujet majeur en 2022. Ya drap, comme on dirait en argot à Abidjan. La hausse des prix atteint 19% au Gh…

Economie africaine : Le secteur privé doit jouer un rôle moteur

Temps de lecture : 2 minutes

Pendant que les ministres des finances du Comité F15 de l’Union africaine étaient en conclave à Rabat en début de semaine, des chefs d’États e…

IDE mondiaux : l’Afrique tire son épingle

Temps de lecture : 3 minutes

Après l’effondrement (-35%) des flux d’investissement directs étrangers (IDE) dans le monde, provoqué par la pandémie, le rebond est tout auss…