Aller au contenu principal

Nigeria : Boko Haram et Daech s’affrontent pour le contrôle du nord-est du pays

Par Nora Jaafar, Publié le 04/06/2021 à 17:03, mis à jour le 04/06/2021 à 17:21          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Nigeria : Boko Haram et Daech s’affrontent pour le contrôle du nord-est du pays

Pendant des années, le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, a dirigé le mouvement de rébellion nigérian, terrorisant les communautés locales par des attaques, des bombes et des enlèvements. Aujourd’hui, cette figure autrefois dominante semble avoir disparu après avoir été gravement blessée - ou peut-être tuée - la semaine dernière lors d’affrontements avec les milices de Daech. Ainsi, un changement imminent dans la dynamique de l’insurrection extrémiste du Nigeria, vieille de 12 ans, semble se développer.

Le groupe de Daech qui domine l’Afrique de l’Ouest (ISWAP) cible désormais les soldats de Boko Haram après avoir attaqué le bastion de Shekau dans la forêt de Sambisa, dans l’État de Borno, rapporte l’AFP en citant des sources locales et de sécurité. L’ISWAP a intensifié ses attaques contre les factions du mouvement rebelle, nommé son propre chef dans l’enclave de Shekau et exécuté 10 commandants qui avaient refusé de se rendre.

À mesure que cette milice absorbe les combattants et le territoire de Shekau, l’armée nigériane est de plus en plus confrontée à une force terroriste plus unifiée et plus dangereuse. Cependant, l’ISWAP pourrait également avoir du mal à contrôler ou à persuader les factions de Boko Haram fidèles à Shekau en dehors de Sambisa, notamment dans les zones frontalières. «Ce n’est peut-être pas fini, l’ISWAP devra soumettre ou convaincre ces camps pour (les) rallier à sa cause afin de consolider pleinement son contrôle», a précisé une source de sécurité à l’AFP.

Par ailleurs, selon les services de renseignement nigérian, Shekau a été gravement blessé après s’être tiré une balle la semaine dernière pour éviter d’être capturé par les combattants de Daech qui avaient envahi son enclave forestière. Deux sources de sécurité locales ont déclaré que, grièvement blessé, le leader de Boko Haram avait été évacué par ses hommes, tandis que la presse du pays a rapporté qu’il avait succombé à ses blessures, bien que son sort reste encore incertain.

À ce jour, ni l’ISWAP ni Boko Haram n’ont publié de déclarations à ce sujet et l’armée nigériane s’est contentée de dire qu’elle a ouvert une enquête à ce sujet, mais, quel que soit l’état de Abubakar Shekau, les combats entre factions rivales s'intensifient et s'enveniment.

Législatives en Algérie : le principal parti islamiste revendique la victoire

Ce dimanche 13 juin, moins de 24 heures après la fermeture des bureaux de vote, le Mouvement de la société pour la paix (MSP) a revendiqué la victoire des élections législatives anticipées en Algérie....

À quoi ressemble la guerre dans une société machiste ?

La guerre civile au Liberia, avec ses 250.000 morts de 1989 à 2003, est l’un des conflits les plus atroces du continent africain. Ce conflit a été marqué par des massacres perpétrés par des combattant...

Algérie : des arrestations avant le scrutin de samedi

L'opposant Karim Tabbou et les journalistes Ihsane El Kadi et Khalid Drareni, ont été interpelés, jeudi, par les services de sécurité algériens, ont annoncé plusieurs organisations de défense des droi...

Mali : la France amorce son désengagement

C'est une annonce qui était attendue : la France va se désengagement progressivement du Mali. Une annonce qui survient alors que le pays a connu un deuxième coup d'État en mois d'un an, qui a crispé l...

Burkina Faso : les terroristes multiplient les attaques meurtrières

Aux premières heures du samedi 5 juin, des terroristes ont tué au moins 160 civils, dont une vingta...

Augmentation de la violence au Nigeria, Twitter toujours suspendu

Jeudi dernier au Nigeria, au moins 88 villageois sont morts dans une attaque perpétrée par un groupe criminel lié à des terroristes. Ces attaques, dont certaines visent des écoliers, se multiplient da...