Temps de lecture : 3 minutes


Walid Regragui : «Maroc-Espagne, c’est une quatrième finale pour nous»

Temps de lecture : 3 minutes

Temps de lecture : 3 minutes

Walid Regragui était en conférence de presse d’avant-match ce lundi, à la veille du huitième de finale de la Coupe du monde des Lions de l’Atlas face à l’Espagne.

Le sélectionneur national s’attend à un match difficile. Selon lui, il s’agit d’une quatrième finale dans ce Mondial. «On tombe sur l’une des meilleurs équipes du monde sur le plan footballistique, qui figure parmi les favoris pour la victoire finale. Comme je dis à mes joueurs, dans cette compétition, on ne joue que des finales et ce sera notre quatrième finale», a-t-il lâché avant d’ajouter :«Pour notre part, nous avons des choses à faire valoir et nous sommes bien préparés pour créer la surprise».

Interrogé sur le regard porté à cette équipe espagnole, Regragui révèle que son plan est de rendre la possession de son adversaire stérile, pour lui empêcher de trouver des solutions. 

Lire aussi : Maroc-Espagne : les Lions peuvent rêver plus grand !

Concernant les joueurs blessés, notamment Azzedine Ounahi, le coach des Lions de l’Atlas n’a pas souhaité donner plus de détails. Il s’est contenté de dire que la décision se prend toujours à la toute dernière minute. «Pour Ounahi, il se prépare activement pour pouvoir jouer», a-t-il répondu.

Regragui a été également interrogé sur le relâchement des joueurs après avoir mené (2-0) face au Canada. Sur ce point, il a souligné que chaque match à son histoire. «Le match du Canada était un match particulier. On voulait la première place et cela nous a mis un peu de pression. Sur le plan mental, on sait que ce sont des matchs de très haut niveau et qu’il faut rester concentrés. Moi, j’ai adoré la deuxième mi-temps face au Canada. C’est celle qui permet de mieux jauger le groupe quand on est en difficulté», a-t-il expliqué.

Enfin, le technicien de 47 ans a été sollicité à donner son avis sur le match de 2018 entre les deux nations, marqué par des erreurs d’arbitrages. «Ce qui s’est passé à l’époque ne nous intéresse pas. Nous sommes concentrés sur le présent et l’arbitrage fait partie du football», a-t-il conclu.

Recommandé pour vous


Le Roi adresse un message de condoléances à la famille de feue Khadija Assad

Mondial 2022 : un accueil royal prévu pour le retour des Lions de l’Atlas

Suite à l’exploit réalisé en Coupe du monde Qatar 2022 et la qualification …

Mondial 2022 : le Maroc célèbre ses héros

Mondial 2022 : les Lions de l’Atlas attendus au Maroc ce mardi

Petit changement dans le programme des Lions de l'Atlas. Alors qu'ils devai…

Mondial 2022 : le pari réussi du Qatar, Messi aux anges et incroyable épopée du Maroc

Mondial 2022 : le pari réussi du Qatar, Messi aux anges et incroyable épopée du Maroc

Le rideau est tombé hier soir à Doha sur la 22ᵉ édition de la Coupe du mond…

Le roi Mohammed VI félicite les présidents français et argentin

Mondial 2022 : le Roi félicite les présidents français et argentin

Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations au président de la…

L'Argentine remporte la Coupe du monde 2022 !

L’Argentine remporte la Coupe du monde 2022 !

L'Argentine a remporté la Coupe du monde 2022. La finale a couronné l'Albic…

Le Roi adresse un message de condoléances à la famille de feue Khadija Assad

Le roi Mohammed VI félicite l’équipe nationale de football pour son exploit historique

Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations aux membres de l'é…

Amical : le Maroc face au Pérou en mars prochain

Les Lions de l’Atlas à la quatrième place, la tête haute !

     La fin du match !  C’est terminé. Le Maroc s’es…

Nabil Jedlane, professeur d'économie et chef du département Management à l'Ecole nationale de commerce et de gestion de Tanger

Nabil Jedlane : l’exploit des Lions aura un impact positif sur la croissance

LeBrief.ma : Le parcours très honorable de l'équipe du Maroc en Coupe du mo…

Notre
sélection vidéos


Notre
sélection E-Podcast