Mondial 2022 : que vaut la Croatie, premier adversaire du Maroc ?

Temps de lecture : 5 minutes

Mondial 2022 : que vaut la Croatie, premier adversaire du Maroc ?

Temps de lecture : 5 minutes

Temps de lecture : 5 minutes

J-1 avant Maroc-Croatie. Les Lions de l’Atlas effectuent demain leur entrée en lice dans la Coupe du monde face aux Croates, finalistes malheureux du Mondial 2018, à Al Rayyan Stadium à partir de 11h. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’équipe de Luka Modric, qui joue son dernier Mondial.

Temps de lecture : 5 minutes

Le groupe F du Maroc lance demain sa Coupe du monde. Le premier match de cette poule opposera les Lions de l’Atlas aux Croates dans un sommet qui s’annonce agréable à regarder. Les Lions de l’Atlas espèrent glaner au moins un point de ce choc face à une nation européenne bien plus expérimentée.

Il s’agit du premier match entre les deux nations en Coupe du monde. Une seule rencontre a opposé les deux équipes dans le passé. C’était en 1996 à Casablanca lors de la Coupe Hassan II et ce sont les Croates qui ont arraché la victoire aux tirs au but (7-6), après la fin du temps réglementaire sur un nul (2-2).

Lire aussi : Mondial 2022 : (groupe F), quelle chance pour le Maroc ? 

 

Comment les Croates se sont qualifiés ?

La Croatie, qui participe à sa sixième Coupe du monde, a bataillé jusqu’au bout pour arracher son ticket pour le Qatar. C’est lors du dernier match face aux Russes que les Croates ont validés leur première place du groupe H des éliminatoires pour le Mondial, synonyme de qualification directe. Bilan : sept victoires, deux nuls et une seule défaite.

Contre la Russie, la Slovaquie, la Slovénie, Chypre et Malte, les finalistes du Mondial 2018 ont marqué à 21 reprises en 10 rencontres, concédant uniquement quatre buts. Il y a eu surtout quelques cartons, dont un mémorable 7-1 à Malte ou encore des 3-0 face à ces mêmes maltais, mais aussi contre Chypre et la Slovénie.

Après un Euro raté (élimination en 8es de finale par l’Espagne), les hommes de Zlatko Dalić ont redressé la pente en Ligue des Nations et ils se sont qualifiés pour le Final Four aux dépens du Danemark, de la France et de l’Autriche.

Lire aussi : Maroc-Croatie : un Argentin au sifflet 

 

Les points forts et les points faibles

Il est à souligner que la colonne vertébrale de la Croatie est globalement restée la même. Emmenée par l’inoxydable Luka Modric, la génération de 2018, qui comprend aussi Kovacic, Brozovic, Perisic, Vida, Lovren et Kramaric, s’apprête à vivre son dernier Mondial. De nouveaux joueurs ont également intégré la sélection, tels Vlasic, Pasalic, Majer, Gvardiol, Sosa, Stanisic et Susic.

Parmi les points forts, on note la qualification avec autorité pour le Mondial dans un groupe difficile, où figurait notamment la Russie et la Slovaquie, grâce au capitaine Modric, l’un des joueurs les plus talentueux au monde. Mais à l’exception du joueur du Real Madrid, aucun véritable buteur ne se dessine dans cette équipe. Souvent, l’équipe brille dans le jeu, mais peine à être efficace sur la durée d’une compétition.

Autre chose : la Croatie mise sur la stabilité. Le sélectionneur Zlatko Dalic est en poste depuis 2017. Celui qui entraîne Al-Ain aux Émirats arabes unis a su saisir sa chance en fédérant un groupe talentueux. En quelques années, il a peu à peu gagné la confiance de ses joueurs.

Par ailleurs, l’une des stars de cette sélection a pris sa retraite internationale. Il s’agit de Mario Mandzukic, qui avait joué un rôle clé dans le parcours exceptionnel de son équipe lors de la Coupe du monde 2018 en Russie. Andrej Kramaric est son successeur, mais il est loin d’être aussi décisif.

Mais si les Modric, Brozovic ou encore Perisic sont encore là, le niveau de la sélection a baissé, tout comme les ambitions de son sélectionneur, qui aborde la compétition en toute modestie, après une petite victoire face à l’Arabie saoudite (1-0) en match de préparation.

 

 

La star : Luka Modric

Toujours en forme malgré ses 37 ans, Luka Modric est la star incontestée de cette équipe dont il reste l’indiscutable meilleur joueur. Finaliste malheureux en Russie, il veut marquer l’histoire en soulevant le trophée de la plus prestigieuse des compétitions internationales.

Il avait, pour rappel, obtenu le Ballon d’Or en 2018. Dans le duel ininterrompu entre Cristiano Ronaldo et Leo Messi de 2008 à 2021, il est le seul joueur à s’être immiscé entre les deux frères ennemis.

Pilier du Real Madrid et encore vainqueur de la Ligue des Champions en mai dernier, le milieu de terrain tentera de décrocher l’étoile suprême pour sa 4e tentative après 2006, 2014 et 2018.

Recommandé pour vous


RAM : lancement d’un nouveau dispositif pour les supporters marocains

La compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a mis en place un nouveau disp…

Mondial 2022 : le Maroc affronte l’Espagne en 8es de finale

Dans le groupe E du Mondial 2022, le Japon s'est offert l'Espagne (2-1) et …

Mondial 2022 : les supporters marocains manifestent leur joie

Au Maroc, au Qatar et partout dans le monde, les supporters marocains célèb…

Historique : 36 ans après, le Maroc est en huitièmes de finale du Mondial

Le Maroc affrontait le Canada, ce jeudi à Doha, lors de la dernière journée…

Qatar2022 : le Maroc qualifié au 2e tour du Mondial

   17h55 : LE MAROC QUALIFIÉ POUR LE 2 ÈME TOUR DE LA COUPE DU MOND…

Pour Regragui, faire des calculs serait une grosse erreur

À la veille du dernier match Maroc-Canada, comptant pour la troisième et de…

Mondial 2022 : attention, le Canada n’est pas à sous-estimer !

Nous y sommes presque. Après l’exploit de 1986, les Lions de l’Atlas sont t…

Maroc vs Canada : les écoles s’adaptent à l’heure du match

L’équipe nationale affrontera le Canada le 1ᵉʳ décembre à 16h. Les Marocain…

Notre
sélection vidéos


Notre
sélection E-Podcast