Qatar : le soft power par le foot

Temps de lecture : 1 minute

Qatar : le soft power par le foot

Temps de lecture : 1 minute

Temps de lecture : 1 minute

Dans un mois, c’est le coup d’envoi de la Coupe du Monde ! Le Qatar, pays organisateur, affronte l’Equateur en match d’ouverture.

Pour l’instant, ce mondial attire surtout les polémiques entre les questions écologiques, de respect des droits humains et les soupçons de corruption sur le choix du Qatar comme pays hôte.

Dans Sur le fil, Antoine Boyer propose un pas de côté, pour comprendre pourquoi ce pays du golfe souhaitait accueillir cette Coupe du Monde. Comment ce petit émirat de moins de 3 millions d’habitants dont 90% d’étrangers, a-t-il fait du sport en général et du football en particulier un pilier de sa stratégie d’influence à l’international, de son soft power ?

Invités : Raphaëlle Peltier, journaliste à l’AFP, basée à Doha et Raphaël Le Magoariec, géopolitologue au sein de l’équipe Monde arabe et Méditerranée à l’Université de Tours, qui finit une thèse sur le sport dans la géopolitique des pays du Golfe et co-auteur, avec Nabil Ennasri, de “L’empire du Qatar. Le nouveau maître du jeu ?”

Recommandé pour vous


Mondial 2022 : nul blanc entre le Maroc et la Croatie à la mi-temps

Le premier match des Lions de l'Atlas en Coupe du monde 2022 se tient ce me…

Mondial 2022 : les Bleus s’offrent l’Australie mais perdent Lucas Hernandez

La France, championne du monde en titre, a réussi son entrée dans le Mondia…

Mondial 2022 : que vaut la Croatie, premier adversaire du Maroc ?

Le groupe F du Maroc lance demain sa Coupe du monde. Le premier match de ce…

Préparation au Mondial 2022 : quel bilan pour le Maroc ?

Ce n'est pas une Coupe du monde comme les autres qui se tient au Qatar. Pla…