Temps de lecture : 4 minutes


Le Maroc élimine l’Espagne et poursuit le rêve mondial

Temps de lecture : 4 minutes

Temps de lecture : 4 minutes

Historique. Les Lions de l’Atlas continuent leur aventure en Coupe du monde 2022. Les hommes de Walid Regragui se sont imposés aux tirs au but, ce mardi 6 décembre, face à l’Espagne en 8es de finale. Le Maroc se qualifie donc pour la première fois de son histoire pour les quarts de finale d’un Mondial et égale ainsi la meilleure performance d’une équipe africaine dans cette compétition, après le Cameroun, le Sénégal et le Ghana.

Temps de lecture : 4 minutes

90 minutes de stress

Le début du match a été serré. Les Lions de l’Atlas ont campé dans leur moitié de terrain, tandis que les Espagnols, qui ont fortement monopolisé le ballon, n’ont pas cessé de multiplier les passes, empêchant totalement les Marocains de sortir de leur tanière, mais sans réel danger.

La réaction marocaine ne s’est pas fait attendre. À la 10e minute, Soufiane Boufal, auteur d’une excellente première période, s’est envolé en contre-attaque mais il a été stoppé par Marcos Llorente. Quelques minutes après, le Maroc obtient un coup franc intéressant à quelques mètres de l’angle gauche de la surface de réparation. C’est Achraf Hakimi qui s’en charge, mais c’est passé juste au-dessus de la cage espagnole.

Comme attendu, lors du premier quart d’heure de jeu, la possession a été largement en faveur des Espagnols : 75% contre 25% et il n’y avait pas vraiment d’occasions franches des deux côtés. Les Lions de l’Atlas ont continué à subir le pressing espagnol, en jouant les contres à fond.

À la 24e, l’Espagne a eu une grosse occasion. Une mauvaise relance de Yassine Bonou a failli couter cher aux Lions. Huit minutes plus tard, Noussair Mazraoui tente le premier tir cadré à 25 mètres des cages d’Unai Simon, mais le ballon a été finalement capté par le portier de la Roja.

À la fin de la première période, le Maroc s’est montré dangereux. D’abord une tête de Nayef Agued qui s’est envolé puis une remise de Hakim Ziyech de la tête second poteau, mais Laporte était sur place pour le dégagement. Si les Espagnols ont eu la possession du ballon, le Maroc a été plus dangereux notamment avec Boufal, Ziyech et Mazraoui.

Lire aussi : Le match Maroc-Espagne en continu 

La deuxième période a démarré sur les standards de la première mi-temps. Toujours une grosse défense de la part des Marocains face aux petits gabarits adverses. Les Lions de l’Atlas ont continué de défendre avec l’espoir de contrer cette équipe espagnole à la récupération.

Au fil des minutes, les Espagnols ont réussi à trouver de plus en plus d’espaces dans la défense marocaine, grâce notamment aux accélérations de Gavi et Olmo, mais le Maroc est resté très serein.

Et pour donner plus de fraîcheur à son effectif, Walid Regragui a opté pour un premier changement à la 65e. Il fait sortir Soufiane Boufal, moins en vue en seconde période, et le remplace par Abdessamad Ezzalzouli. La physionomie de la rencontre est ensuite restée la même. Un Maroc solide en défense qui ne laisse aucun espace, mais incapable de gêner les hommes de Luis Enrique.

À cinq minutes de la fin du temps réglementaire, Cheddira a failli ouvrir la marque. Au point de penalty, l’attaquant marocain n’est pas parvenu à inquiéter Unai Simon. L’arbitre a ensuite ajouté cinq minutes de temps additionnel, mais les deux formations n’ont pas trouvé l’ouverture après plus de 90 minutes de jeu. Les deux équipes sont ensuite allées en prolongations.

 

En prolongations, Cheddira rate l’inratable

Dans la première partie de prolongation, Cheddira s’est présenté seul devant Simon avant de rater son face-à-face. Mais pas de regret finalement, car il était hors-jeu. À la 104e minute, une nouvelle occasion se présente, encore une fois, pour l’attaquant de Bari. Ce dernier tente une frappe mais le ballon passe entre les jambes de Llorente avant que Simon s’interpose. C’était une véritable occasion pour ouvrir le score.

Dans la deuxième prolongation, l’Espagne est restée totalement installée dans le camp des Lions de l’Atlas. À la 114e, Cheddira, encore lui, s’est lancé en profondeur, mais sa conduite de balle a été mauvaise et il fait manquer le 1-0 pour le Maroc.

 

Les tirs au but sourient aux Lions

Après 120 minutes exceptionnelles d’abnégation, les Lions de l’Atlas se sont finalement qualifiés pour la première fois de leur histoire pour les quarts de finale de Coupe du monde, à l’issue d’une séance de tirs au but (0-0, 3-0 aux t.a.b.).

Yassine Bounou a été impérial durant cette séance. Bien parti sur le premier tir de Sarabia, qui a été repoussé par le poteau, il a ensuite détourné les tentatives un peu molles de Carlos Soler et de Sergio Busquets. Amplement suffisant pour permettre aux Marocains de décrocher cette qualification historique.

Recommandé pour vous


Le Roi adresse un message de condoléances à la famille de feue Khadija Assad

Mondial 2022 : un accueil royal prévu pour le retour des Lions de l’Atlas

Suite à l’exploit réalisé en Coupe du monde Qatar 2022 et la qualification …

Mondial 2022 : le Maroc célèbre ses héros

Mondial 2022 : les Lions de l’Atlas attendus au Maroc ce mardi

Petit changement dans le programme des Lions de l'Atlas. Alors qu'ils devai…

Mondial 2022 : le pari réussi du Qatar, Messi aux anges et incroyable épopée du Maroc

Mondial 2022 : le pari réussi du Qatar, Messi aux anges et incroyable épopée du Maroc

Le rideau est tombé hier soir à Doha sur la 22ᵉ édition de la Coupe du mond…

Le roi Mohammed VI félicite les présidents français et argentin

Mondial 2022 : le Roi félicite les présidents français et argentin

Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations au président de la…

L'Argentine remporte la Coupe du monde 2022 !

L’Argentine remporte la Coupe du monde 2022 !

L'Argentine a remporté la Coupe du monde 2022. La finale a couronné l'Albic…

Le Roi adresse un message de condoléances à la famille de feue Khadija Assad

Le roi Mohammed VI félicite l’équipe nationale de football pour son exploit historique

Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations aux membres de l'é…

Amical : le Maroc face au Pérou en mars prochain

Les Lions de l’Atlas à la quatrième place, la tête haute !

     La fin du match !  C’est terminé. Le Maroc s’es…

Nabil Jedlane, professeur d'économie et chef du département Management à l'Ecole nationale de commerce et de gestion de Tanger

Nabil Jedlane : l’exploit des Lions aura un impact positif sur la croissance

LeBrief.ma : Le parcours très honorable de l'équipe du Maroc en Coupe du mo…

Notre
sélection vidéos


Notre
sélection E-Podcast