Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / Climat : les exportations africaines vers l’UE pourrait baisser de 30 à 35%

Climat : les exportations africaines vers l’UE pourrait baisser de 30 à 35%

Temps de lecture : 2 minutes


Temps de lecture : 2 minutes

Un rapport publié le 14 février par la commission présidentielle sur le climat en Afrique du Sud a révélé que le mécanisme européen d’ajustement carbone aux frontières (MACF) pourrait engendrer une baisse comprise entre 30 et 35% des exportations africaines vers l’Union européenne (UE).

Souvent appelé “taxe carbone européenne”, ce mécanisme, qui doit s’appliquer progressivement à partir du 1er octobre 2023, est mis en place, permettre à l’UE d’étendre ses normes environnementales aux entreprises exportant sur son territoire. Il est en effet l’une des pièces maîtresses du renforcement de l’arsenal juridique européen pour atteindre l’objectif d’une diminution de 55% des émissions de gaz à effet de serre (GES) à l’horizon 2035.

Proposé par la Commission européenne, il a été conçu pour compléter le système d’échange de quotas d’émission (SEQE), qui s’applique depuis 2005 à l’ensemble des pays membres de l’UE ainsi qu’à l’Islande, au Liechtenstein et à la Norvège.

Les 11.000 entreprises soumises au SEQE sont d’ailleurs obligées d’acquérir un nombre de quotas d’émission de GES correspondant à la quantité réelle de leurs rejets des CO2 ou de gaz équivalents pour décarboner leur processus de production.

Les secteurs du ciment, d’acier, du fer, d’aluminium, d’engrais, d’électricité et d’hydrogène sont les premiers concernés dans la première étape. Dans son rapport, la Commission présidentielle sur le climat sud-africaine estime que les exportations africaines des secteurs précités devraient s’établir à 3,9 milliards d’euros (4,1 milliards de dollars) en 2030.

Sans ce mécanisme, ces exportations auraient pu atteindre 5,6 milliards d’euros (5,9 milliards de dollars) en 2030 si l’UE avait maintenu son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre à 40%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


RDC : l'armée rwandaise soutient les rebelles du M23 dans leurs opérations

RDC : l’armée rwandaise soutient les rebelles du M23 dans leurs opérations

Selon les experts de l’Organisation des Nations unies, entre 3.000 et 4.000…

Le Gabon détient désormais 25% de sa production pétrolière

Le Gabon contrôle désormais 25% de sa production pétrolière

Le président gabonais, Brice Oligui a annoncé que son pays contrôle désorma…

Les trois pays de l'AES actent la naissance de la Confédération

Les régimes militaires du Burkina Faso, du Mali et du Niger forment la Confédération des États du Sahel

Les dirigeants militaires du Burkina Faso, du Mali et du Niger ont official…

Faye et Sonko

Dîner vraiment gratuit à Dakar ?

La promesse de lutte contre la vie chère faite par le chef de l’État sénéga…

La création de la Confédération de l'AES au cœur du sommet de la Cédéao

L’Alliance des États du Sahel tiendra son premier sommet le 6 juillet à Niamey

Depuis la création de l’Alliance des États du Sahel, c’est le premier somme…

Angola-FMI

Angola : la capacité de remboursement du pays est «adéquate» (FMI)

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé que la capacité de rembour…