Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / Algérie : dissolution de l’Assemblée nationale

Algérie : dissolution de l’Assemblée nationale

Temps de lecture : 2 minutes


Temps de lecture : 2 minutes

Dimanche 21 février, à la veille du deuxième anniversaire du Hirak, le président algérien Abdelmajid Tebboune a dissous l’Assemblée populaire nationale (APN), la Chambre basse du Parlement. Le mandat de cette dernière devait expirer en 2022. Ainsi, cette dissolution ouvre la voie à des élections législatives anticipées. Selon la Constitution algérienne, les élections doivent avoir lieu dans un délai de trois mois. Dans le cas où elles ne peuvent être organisées avant cette échéance, le scrutin peut être repoussé pour une durée unique de trois mois. Pour l’instant, aucune date n’a encore été fixée pour le scrutin.



Par ailleurs, Tebboune a également présenté dimanche un remaniement ministériel « minimaliste ». Ont été touchés par ce remaniement, le ministre de l’Énergie, Abdelamadjid Attar et celui de l’Industrie, Ferhat Aït Ali, très critiqué pour sa gestion du dossier de la relance de l’industrie automobile. Arezki Berraki (Ressources en eau), Mohamed Hamidou (Tourisme), Nassira Benharrats (Environnement) et Farouk Chiali (Travaux publics) ont aussi été limogés.



Notons que ce lundi 22 février, des milliers de manifestants ont défilé à Alger, et d’autres rassemblements ont eu lieu dans le pays, à l’occasion du deuxième anniversaire du Hirak. Des barrages de police ont été mis en place sur plusieurs axes routiers menant à la capitale et un impressionnant dispositif policier a été déployé en centre-ville.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


RDC : l'armée rwandaise soutient les rebelles du M23 dans leurs opérations

RDC : l’armée rwandaise soutient les rebelles du M23 dans leurs opérations

Selon les experts de l’Organisation des Nations unies, entre 3.000 et 4.000…

Le Gabon détient désormais 25% de sa production pétrolière

Le Gabon contrôle désormais 25% de sa production pétrolière

Le président gabonais, Brice Oligui a annoncé que son pays contrôle désorma…

Les trois pays de l'AES actent la naissance de la Confédération

Les régimes militaires du Burkina Faso, du Mali et du Niger forment la Confédération des États du Sahel

Les dirigeants militaires du Burkina Faso, du Mali et du Niger ont official…

Faye et Sonko

Dîner vraiment gratuit à Dakar ?

La promesse de lutte contre la vie chère faite par le chef de l’État sénéga…

La création de la Confédération de l'AES au cœur du sommet de la Cédéao

L’Alliance des États du Sahel tiendra son premier sommet le 6 juillet à Niamey

Depuis la création de l’Alliance des États du Sahel, c’est le premier somme…

Angola-FMI

Angola : la capacité de remboursement du pays est «adéquate» (FMI)

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé que la capacité de rembour…