Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / Élections libyennes : Haftar suspend temporairement ses fonctions militaires

Élections libyennes : Haftar suspend temporairement ses fonctions militaires

Temps de lecture : 2 minutes


Temps de lecture : 2 minutes

Le maréchal libyen, Khalifa Haftar a déclaré ce mercredi qu’il se retire temporairement de ses fonctions militaires. Il a désigné son chef d’état-major, Abdelrazzak Al-Nadhouri, comme son remplaçant à la tête de l’Armée nationale libyenne (ANL), forces armées du gouvernement basé à Tobrouk, et ce, jusqu’aux élections générales du 24 décembre. Cette décision ouvre ainsi la porte à Haftar de se présenter aux présidentielles, conformément aux nouvelles lois du pays.



L’ANL est en opposition directe avec l’armée libyenne, qui est loyale au Gouvernement d’entente nationale (GEN) basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale. Après des années d’impasse, les hommes de Haftar ont lancé une attaque ouverte sur le siège du GEN, après l’échec des tentatives de réconciliation des deux parties.



Il faut noter que la candidature aux présidentielles du désormais ex-maréchal intervient après l’adoption d’une nouvelle loi controversée par le président de la Chambre des représentants, Aguila Saleh. Ce texte stipule que les commandants militaires en Libye sont autorisés à se présenter aux élections à condition qu’ils se retirent de leurs fonctions au moins trois mois avant la tenue du scrutin. Les militaires ont également droit à une indemnité de retour à leur poste s’ils ne sont pas élus. Plusieurs voix ont accusé Saleh d’avoir précipité la mise en place de cette législation afin de soutenir son allié Haftar dans sa candidature à la présidence. Peu après l’adoption de ladite loi, Saleh a également annoncé qu’il se retirait du Parlement pour se concentrer sur la campagne présidentielle.



Par ailleurs, des groupes internationaux, dont les Nations Unies, continuent de surveiller les prochaines élections en Libye. Cet événement constitue la première tentative depuis plusieurs années de réconcilier les différentes factions qui revendiquent actuellement le pouvoir légitime dans diverses parties du pays.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


Orano : sa filiale d'uranium au Niger en « grande difficulté financière », des emplois menacés

Orano : la filiale d’uranium au Niger en «grande difficulté financière», des emplois menacés

La Somaïr, filiale d'Orano au Niger, fait face à de graves difficultés fina…

La création de la Confédération de l'AES au cœur du sommet de la Cédéao

La création de la Confédération de l’AES au cœur du sommet de la Cedeao

Entre 2022 et 2023, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ou…

RDC: 22 militaires condamnés à mort pour fuite devant les rebelles du M23

RDC: 22 militaires condamnés à mort pour fuite devant les rebelles du M23

Vingt-deux militaires congolais risquent la peine de mort pour des accusati…

Crise Bénin-Niger: Comment une voie alternative passant par le Nigeria soulage les routiers

Bénin-Niger : comment une voie alternative passant par le Nigeria soulage les routiers ?

La frontière entre le Niger et le Bénin reste fermée, bloquée par des conta…

Niger: le départ des soldats américains de la base de Niamey est achevé (communiqué)

Niger : le départ des soldats américains de la base de Niamey est achevé

Les soldats américains, basés à Niamey, ont définitivement plié bagages. Il…

RDC : l'armée rwandaise soutient les rebelles du M23 dans leurs opérations

RDC : l’armée rwandaise soutient les rebelles du M23 dans leurs opérations

Selon les experts de l’Organisation des Nations unies, entre 3.000 et 4.000…