Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / Algérie : des arrestations avant le scrutin de samedi

Algérie : des arrestations avant le scrutin de samedi

Temps de lecture : 3 minutes


Temps de lecture : 3 minutes

L’opposant Karim Tabbou et les journalistes Ihsane El Kadi et Khalid Drareni, ont été interpelés, jeudi, par les services de sécurité algériens, ont annoncé plusieurs organisations de défense des droits de l’Homme.



Le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) a fait état de l’interpellation de Karim Tabbou, coordinateur de l’Union démocratique et sociale (UDS), parti non agréé. «Le journaliste et directeur de Radio M et Maghreb Emergent, Ihsane El Kadi, a été interpellé, aujourd’hui jeudi 10 juin, en fin d’après-midi par des services de sécurité à sa sortie de son bureau à Alger», a précisé pour sa part Radio M.



La Ligue Algérienne de Défense des droits de l’Homme (LADDH) a pour sa part dénoncé l’«escalade de la répression en Algérie à la veille des élections», en relevant que le journaliste Khaled Drareni, fondateur de Casbah Tribune, est «encore une fois arrêté».



Pour ce qui est de Karim Tabbou, coordinateur de l’UDS, une plainte a été déposée contre lui par Bouzid Lazhari, président de l’office des droits de l’Homme (étatique). Il est poursuivi entre autres pour « calomnie, insulte et outrage à un employé dans l’exercice de ses fonctions ». Il est par ailleurs accusé d’avoir « violé le caractère sacré des défunts dans les cimetières ». Karim Tabbou, emprisonné de septembre 2019 à juillet 2020, est un visage très populaire de la contestation anti-régime depuis le début du Hirak il y a plus de deux ans.



Pour le directeur de Radio M et Maghreb Emergent, Ihsane El Kadi, qui est sous contrôle judiciaire depuis le 18 mai, il est poursuivi suite à une plainte déposée par le ministère de la Communication après avoir publié, le 23 mars 2021, un article pour lequel il est accusé d’ »atteinte à la sécurité et l’intégrité de l’unité nationale », et  » publications qui nuisent à l’intérêt national ».



Quant à Khaled Drareni, on ne connaît pour l’heure ce qui lui est reproché.



Ces arrestations ont lieu à la veille des législatives anticipées qui seront organisées samedi et qui sont censées apporter une nouvelle légitimité au régime.



Dans ce sens, le vice-président de la LADDH, Said Salhi a souligné que la répression a déjà disqualifiée et discréditée les élections législatives.



 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


Nigeria : la justice condamne le gouvernement à divulguer son accord avec X

Nigeria : la justice condamne le gouvernement à divulguer son accord avec le réseau social X

Le juge Nnamdi Dimgba de la Haute cour fédérale de Lagos a ordonné à l’anci…

Rwanda : à plus de 99%, Paul Kagame est reconduit pour un quatrième mandat

Rwanda : avec plus de 99%, Paul Kagame est reconduit pour un quatrième mandat

Le résultat était attendu, il est désormais officiel : le président rwandai…

Le Burkina Faso criminalise les actes homosexuels

Le Burkina Faso criminalise les actes homosexuels

Les autorités de la transition burkinabés ont adopté un projet de loi qui p…

Nigeria : la corruption des fonctionnaires a baissé en 2023 (enquête)

Nigeria : la corruption des fonctionnaires a baissé en 2023 (Enquête)

Le Bureau national des statistiques du Nigéria a révélé à travers une enquê…

Elections générales au Rwanda : Paul Kagamé partit pour rester au pouvoir

Elections générales au Rwanda : Paul Kagame parti pour rester

Les Rwandais sont appelés aux urnes pour élire leur président de la Républi…

confédérantion états sahel

Coup de folie

Les juntes militaires du Niger, du Mali et du Burkina Faso ont confirmé ave…