Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / Mali : nouvelle bavure de l’armée française

Mali : nouvelle bavure de l’armée française

Temps de lecture : 2 minutes


Temps de lecture : 2 minutes

Une enquête de l’ONU conclut qu’une frappe aérienne conduite par l’armée française au Mali en janvier a tué 19 civils réunis pour célébrer un mariage, et pas seulement des terroristes, comme Paris a persisté à le dire.



Le rapport publié mardi par la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) constitue la plus grave mise en cause d’une opération de la force Barkhane par les Nations unies depuis le début de l’engagement français au Sahel en 2013.



Le ministère français des Armées a de nouveau réfuté toute bavure. Il «maintient avec constance et réaffirme avec force» que «le 3 janvier, les forces armées françaises ont effectué une frappe aérienne ciblant un groupe armé terroriste identifié comme tel» près de Bounti (centre). 



Le rapport, rédigé à partir des investigations de la Division des droits de l’Homme de la Minusma appuyée par la police scientifique de l’ONU, indique au contraire que le groupe touché «était très majoritairement composé de civils qui sont des personnes protégées contre les attaques au regard du droit international humanitaire».



Une centaine d’hommes, des civils, étaient réunis à l’ombre des arbres pour célébrer un mariage qui avait eu lieu la veille dans les parages, séparément des femmes et des enfants selon la tradition locale, dit le rapport, qui s’appuie sur des dizaines d’entretiens.



Parmi eux «se trouvaient cinq personnes armées, membres présumés de la katiba Serma», appartenant au Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM, ou Jnim en arabe), alliance elle-même affiliée à Al-Qaïda.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


Sécurité maritime: les côtes somaliennes restent un danger pour les navires

Sécurité maritime : les côtes somaliennes restent un danger pour les navires

Le Bureau maritime international (BIM), a révélé dans son rapport que les a…

Le Mali fait face à une pénurie de kérosène

Le Mali fait face à une pénurie de kérosène

Le Mali fait actuellement face à une pénurie de kérosène à l’aéroport inter…

Mali : après trois mois de suspension, la politique peut reprendre

Mali : après trois mois de suspension, la politique peut reprendre

Les autorités de la transition au Mali ont annoncé la reprise des activités…

Liquéfaction de gaz naturel : plusieurs pays africains dans le top 10 mondial

Liquéfaction de gaz naturel : plusieurs pays africains dans le top 10 mondial

L’union internationale du gaz (IGU) a indiqué dans son rapport que trois pa…

Aéroports tunisiens : 4,2 millions de passagers au 1er semestre 2024

Aéroports tunisiens : 4,2 millions de passagers au premier semestre 2024

L’Office de l'aviation civile et des aéroports de Tunisie (OACA) a annoncé …

Angola : croissance prévue à 3,4% en 2024 (Fitch Solutions)

Angola : croissance prévue à 3,4% en 2024 (Fitch Solutions)

Fitch Solutions a revu à la hausse ses prévisions de croissance économique …